URIEL : Le Chant de la Liberté - mars 2015

Je suis Uriel, Ange de la Présence et Archange du Retournement. Enfants de l’Un et aimés de l’Un, permettez que le Blanc se déploie au sein de notre espace commun, en notre cœur et en notre Présence, avant que je ne déclame le Chant de la Liberté, le Chant du Passage.

… Silence…

Aimé de l’Un, entends et écoute ce que j’ai à te donner.

En l’Unité de ma Lumière, en l’Unité de ta Présence, en l’Unité du Père et de la Mère, en cet espace et en ce temps, j’ouvre en toi le Passage qui te permettra d’entendre le Chant de la Liberté et qui te permettra de vibrer le son de la Liberté te donnant, en toi, les ailes et la soif de la divine Reconnexion, au sens de l’être, aux portes de l’être, là où est toute vie arrivant et partant. Te faisant dépasser la notion de Passage afin que plus jamais tu ne trépasses ou trébuches sur les chemins de la vie, où la vie est Liberté, où tout est Amour et où tout est Création.

En ces temps qui sont là, je viens parachever ce qui a été placé voila un mois, te donnant à vivre la Pâque de la Résurrection, celle de la traversée te menant à ta Terre promise, celle illustrée par la vie du Christ, terminant par l’éclat de Lumière venant réveiller outre-tombe celui qui a trépassé dans l’Abandon à son Père, dans l’Abandon à sa Vérité. Ainsi, en vous se joue et se trame la même scène et les mêmes éléments.

Allez-vous traverser d’un pas aérien et léger ? Est-ce que la mer va s’ouvrir devant vous pour vous laisser passer ? Oui, bien sûr.

Il ne peut y avoir d’autre vérité et d’autre alternative que d’entendre le son du Passage, que d’entendre le Chant de la Vérité. Ainsi, en vous comme en chaque Un, comme en chaque espace de ce monde, comme en chaque feuille et comme en chaque pierre, en chaque organisation, en chaque élément de ce monde, présent à votre monde en votre réalité, donnera le LA de la venue de l’Un.

En cela il y a Joie, en cela il y a majesté, Silence éclatant et plein de vérité lui aussi, vous donnant à élever le son de la pureté, au sein du Blanc immaculé de la pureté virginale, de la Clarté, de la Vision et de la Profondeur. Ici se trouve l’élément qui alimentera le cœur Ascensionnel vous donnant à vous libérer de vous-même, vous donnant à vous voir en ce corps périssable, identifiant par là-même que vous n’êtes pas cela et que vous êtes bien plus vaste que toute forme et que tout amour manifesté, car vous êtes à l’origine de la naissance de l’Amour, car vous êtes à l’origine de chacun des mondes et des dimensions, en cet univers comme en tout multivers, en ce temps comme en tout temps, en espace ou en autre espace. Tout cela vous sera vu, vous sera donné, parce que là est la Vérité, parce que là est le Chant de la liberté.

Enfants et aimés de l’Un, le Serment et la Promesse suivant l’Appel de Marie viendra vous aiguiller dans le sens de cette traversée sans retour, au sein de votre Éternité, si telle est votre vibrance, si tel est votre Esprit à ce moment déplié et replié du Passage et de la traversée. Ainsi, aidés et soutenus, installés dans le Chant de la Vie des quatre Éléments, installés dans le Chant des quatre Vivants, se résolvant et se réunissant en le Chœur des anges, en le Chœur des séraphins vous donnant cette extase à nulle autre pareille qui suit la Mère et qui suit mon passage, là où se trouve la Source, là où se trouve un devenir qui n’en est pas un, qui est en fait votre Vérité éternelle, comme à chacun de nous, comme à chacun de vous, comme à chaque vie, à chaque souffle et à chaque élément.

Ce qui est vu, ce qui est senti, ce qui est traversé au sein de la chair comme au sein de la psyché, est là pour vous révéler l’éternité de la Joie et l’éternité de la Vie, dès l’instant où la mort est maîtrisée non pas dans le sens d’y mourir mais dans le sens de le libérer et de le vivre comme l’insignifiance qu’il est, inscrite au sein de ce théâtre morbide de la manifestation altérée.

Ainsi, je viens vous élever dans l’Évangile de la Colombe, je viens vous assigner à votre place la plus juste, là où est la Lumière Blanche, là où est la Vérité et là où se trouvent le Serment et la Promesse.

Aimés de l’Un, enfants de l’Un, résonne en vous l’Appel à l’Unité si cela n’est pas encore stabilisé et émané. Cela est vous, en votre Vérité. Cela n’est pas demain, cela n’est pas hier, cela est maintenant et cela est à chaque souffle.

Entendez ce que j’ai à vous dire, écoutez ce que j’ai à vous donner, et donnez-vous à ce que je donne, afin qu’au centre de notre rencontre, la Grâce du Père et la Grâce du Soleil vous ouvre en ce qu’il y a encore que vous pensez à ouvrir.

Ainsi plus rien ne pourra être fermé au sein de la nuit la plus noire où n’existe nul fantôme et nulle possibilité que de vivre cette Renaissance et cette Résurrection, alors vous direz OUI parce qu’il n’y a pas de non, parce qu’il n’y a pas autre choix que la Vérité, il n’y a pas autre choix que celui de votre Lumière, de celui que vous êtes, quels que soient les jeux, quelles que soient les illusions, quels que soient les poids et quelles que soient les envolées, cela ne vous concerne en rien parce que vous n’êtes ni l’un, ni l’autre, et cela va se voir et cela va se vivre, vous apportant nu à l’Épée de Vérité de Celui qui tranche ce qui n’est pas Lui, de Celui qui affirme l’Essence de l’Amour primordial à tout et soutenant le Tout.

Aimés de l’Un, écoutez et entendez ce que la Danse et le Silence vous disent, en alternance de l’un à l’autre et de l’autre à l’un, se déploie la Vérité et s’élève le cœur élevé dans les mondes de la pureté, dans les mondes de l’Absolu, au-delà de toute forme et de toute expérience car vous êtes à la base-même de l’expérience.

Aimés de l’Un, cela n’est plus le temps de l’Éveil, cela n’est plus le temps de l’Appel mais bien celui de la Vérité et de l’installation totale, là où ne peut subsister aucune ombre, là où ne peut subsister aucun doute, ni aucun obstacle. Mais cela ne peut se vivre en sa naissance qu’au sein de l’absence de repère autre que celui de qui vous êtes avant même votre création et qui est là, en Éternité et en Vérité. Vous êtes la Voie, la Vérité et la Vie en tant que Fils Ardent du Soleil mais il n’y a pas de distance entre le Père et l’enfant, car vous et le Père êtes Un. De même qu’il n’y a pas de distance entre votre Mère et vous, car votre Mère et vous êtes Un. Il n’y a nulle distance que celle causée par la séparation et il n’y a nulle distance autre que celle causée par l’illusion de ce monde.

Votre réalité ne sera plus la même. Elle ne sera ni différente, ni supposée opposée, ni même magique, ni même qualifiable, à dire vrai. En un mot de votre humanité, seul l’Amour peut vous en faire approcher la quintessence et l’indicible, la Paix suprême où rien d’autre n’existe, l’état d’Unité totale précédant la dissolution de la manifestation en quelque forme qu’elle soit.

Soyez en paix, parce que vous êtes la Paix. Soyez Amour parce que vous l’êtes déjà.

Laissez derrière ombre et regrets. Laissez derrière espérance et peurs. Avancez avec l’étendard de Celui qui a semé la Lumière et qui a ancré la Lumière, dans l’étendard de Celui qui a offert son cœur au sacrifice du Christ, au sacrifice de la Lumière, au sacrifice de l’Amour. Celui qui a fait passer l’Essentiel avant la manifestation. Là est la Vérité, là est la seule chose qui puisse vous combler sans jamais être remise en question quel que soit le monde que vous parcourez, quelle que soit la vérité que vous portez.

Aimés de l’Un, élevez alors en vous le cœur Ascensionnel, celui qui déploie le vaisseau de Lumière, celui qui déploie votre dimension aérienne au sein du Feu de l’Esprit, riche de la connaissance de l’Eau, s’appuyant en la Terre de toute dimension, vous élevant vers la pureté de l’Absolu et l’indicible Absolu englobant et dépassant toute manifestation et toute création.

Aimés de l’Un, entendez et écoutez le Chant, le Chant de votre cœur en l’espérance de ce qui est, déjà, présent. Écoutez alors, en le Silence du Blanc, la symphonie des couleurs, la symphonie des temps et la symphonie des espaces.

Aimés de l’Un, Ici et Maintenant, dans le Feu de l’Esprit, dans le Baptême de l’Eau d’en Haut, dans le Verbe se faisant chair, dans Celui qui a marché devant vous, qui vous a ouvert la Voie, la Vérité et la Vie afin que le Passage se vive.

Écoutez le Blanc que j’émets, écoutez le Blanc que vous êtes.

… Silence…

Je suis Uriel, ange de la Présence et Archange du Retournement. En le Silence de mes mots et la Plénitude de l’Esprit du Soleil, accueillons maintenant Celui qui vient et Celui qui est, en tout temps et tout espace.

… Silence…

Toi, qui renais tel un phœnix de ses cendres, en les sphères de l’Éternité, je bénis ce que tu es. Que l’Esprit du Soleil et que notre Mère nous comblent de ses Grâces, la vôtre comme la mienne qui n’est rien d’autre que la même Essence.

… Silence…

Il est temps de se poser, et vous et moi, dans le Silence éternel afin d’accueillir ce qui est, pendant quelques instants, avant de me redéployer en votre cœur.

… Silence…

En le Blanc se dissout le sens même de notre Présence, un seul cœur, une seule conscience.

… Silence…

Je rends grâce et je vous rends grâce et j’accepte vos grâces dans l’Amour de l’Un. Je suis Uriel, ange de la Présence et Archange du Retournement, celui qui annonce le Passage. À bientôt.
 

 

www.aventureceleste.com

 
 
       
Compteur
de visite

 
 


Nisargadatta Maharaj

Bidi

L'Absolu est la source et le fondement de l'Amour
 
   


Si vous souhaitez soutenir mon travail, vous pouvez me faire un don en cliquant sur le lien ci dessous.
Grâce

     

Eau Elfique
ou
Eau Christique


 
En savoir plus...e
      



LA CONSCIENCE NU EST L'ENSEMBLE DES CONSCIENCES.

C'est lors de cette Résurrection que cette Conscience Nu apparaît.

ELLE EST ÉVIDENCE ET VÉRITÉ

L'important n'est pas la compréhension mais le vécu.

C'EST L'ABANDON TOTAL A LA LUMIÈRE

BIDI