PHILIPPE DE LYON – MAI 2015

Au-delà des concepts

Je suis le Maître Philippe de Lyon. Frères et soeurs, établissons-nous ensemble, avant toute chose, dans la Paix du Christ.
… Silence…
Ce que j’ai à exprimer en ce jour est la suite, si je puis dire, de ce que vient d’exprimer Frère K. En tant que Melchisédech de la Terre, je vais, au-delà des concepts qui viennent d’être exprimés, vous donner des éléments qu’il me semble essentiels à vivre, à voir, qui sont je dirais comme un préalable, ou des circonstances préalables, à ce que vient de dire Frère K.
La première chose, et vous le savez - j’ai eu l’occasion à de nombreuses reprises de m’exprimer sur cela - est l’Humilité, l’effacement de soi. En effet quand il y a une dissonance, quand il y a une résistance par exemple entre deux êtres, il faut aller au-delà simplement de ce qui est exprimé, de ce qui est ressenti, et même de ce qui est partagé. Parce que s’il y a partage, il y a effectivement deux, même s’il y a accord. Ce deux doit se transformer en un, ce deux doit vous amener à vous effacer, non pas dans la culpabilité, non pas dans le faux ego, mais bien plus dans la réalité de ce qui vous est proposé à vivre, de ne pas prendre pour vous ce qui est dit mais de prendre pour vous ce qui est manifesté ou dit à un autre niveau, qui est le niveau justement où quoi que l’enseignement de la Vie vous donne à voir, vous acquiescez.
Non pas comme celui qui tend l’autre joue mais bien plus comme celui qui cherche à aller au-delà, justement, de qu’est ce qui s’exprime dans ces moments-là, de traverser ses doutes, de traverser ses culpabilités, de traverser la notion même de causalité, c’est-à-dire ne jamais rejeter la faute sur l’un ou l’autre, ne jamais accuser la relation ou la situation mais bien plus accueillir ce qui se présente à vous, non pas pour y réagir, non pas pour vous y adapter, non pas pour en souffrir, mais non pas non plus pour en sortir.
Mais c’est justement dans ces moments-là qu’il faut déployer l’Humilité et l’Amour du Christ. Bien sûr, les éléments, les Triangles élémentaires peuvent vous y aider, l’activation des Portes aussi. Tout cela se déroule dans cette alchimie directe entre vos structures habituelles et votre corps d’Êtreté. Il y a en lui, vous le savez, toutes les possibilités de résolution, même en ce qui semble insurmontable et indépassable. Mais pour cela il vous faut faire preuve d’Humilité, c’est-à-dire ne pas chercher à avoir raison, ne pas chercher à avoir tort, sortir de cette vision dualiste je dirais, cette vision même de dualité.
Il n’est plus temps aujourd’hui, comme de mon vivant, de demander à ceux qui sont en relation avec vous de ne plus pécher mais bien plus de voir réellement ce qui, en vous comme en l’autre, empêche justement la manifestation de l’Amour. Parce qu’il n’existe, à ce niveau-là, aucune antinomie qui ne puisse être dépassée, qui ne puisse être transcendée, et la vertu essentielle en est l’Humilité. L’Humilité de reconnaître que ce qui se déroule n’est pas de votre fait, ni de la relation, ni de vous ni de l’autre, mais est juste une circonstance de la vie.
Et en les circonstances particulières de cette vie, en ce moment que vous vivez, il est nécessaire de ne pas être arrêté, accroché ou ralenti dans l’expansion de votre coeur par des éléments appartenant au passé ou par des éléments appartenant à des relations ne semblant pas se passer sous le règne, je dirais, de l’échange équitable, mais aussi de la disparition de l’un et de l’autre dans le coeur de l’un et de l’autre.
En cela, il vous faut dépasser le regard, dépasser l’accusation, dépasser le jugement tout en voyant clairement les choses, non pas de votre point de vue ni du point de vue de l’autre, cela vous a été exprimé. Mais j’insiste à ce moment-là sur l’Humilité. L’Humilité n’est pas ni reconnaître ses torts, ni pardonner à l’autre qui est coupable de quoi que ce soit, mais bien plus dépasser l’expérience que la vie nous propose afin d’en voir les insuffisances, les incomplétudes, les doutes et les difficultés. Là non plus, non pas pour les juger, là non plus, non pas pour mettre la responsabilité sur autre chose ou sur une autre personne que vous-même. Parce que ce qui apparaît dans l’écran de votre conscience, et ce qui se montre aujourd’hui en votre vie n’est là précisément que pour vous aider à dépasser ce qui est à dépasser.
Alors bien sûr la personne regimbera toujours, surtout quand il y a des oppositions, des résistances entre deux êtres, en ce qui concerne ce qui vous apparaît de plus en plus souvent, c’est-à-dire effectivement les lignées stellaires, ou en tout cas l’action de la coloration de certains éléments sur d’autres éléments identiques chez le frère ou la soeur. S’il s’agit par contre d’une relation, il faut bien comprendre qu’une situation apparaissant dans votre vie peut toujours être vue comme une composante des éléments primordiaux.
En effet vous le savez, chaque élément correspond à une lignée, chaque élément correspond à une manifestation. Ainsi, récemment vous avez entendu la relation existant entre le Triangle de l’Eau et ce qui est appelé le Féminin sacré et la co-création consciente. Au niveau élémentaire justement, si vous en avez la perception, si vous en avez la sensation, il va vous devenir alors très facile de faire appel à la résonance de ce Triangle afin que la co-création consciente se mette en avant par rapport aux résistances et aux réticences de quelque évènement qu’il soit.
Soyez certain qu’à ce moment-là, et si vous êtes dans la plus parfaite des Humilités et dans le sens d’être responsable de ce qui émane de vous, non pas de vos récriminations, non pas de vos souffrances mais ce qui émane réellement de votre coeur, alors à ce moment-là vous observerez par vous-même, effectivement, que cela se fluidifie. Vous observerez effectivement que dès que cela est vu, cela se résout et cela disparaît du champ de l’expérience et du champ de la conscience.
Tout cela va progressivement, ou plus brutalement, vous apparaître un peu plus chaque jour et en face de chaque situation. Alors, ce que je dirais, c’est : bénissez aujourd’hui ceux qui vous semblent vos ennemis, ceux qui vous semblent à l’envers de vous, et ceux qui vous semblent vous mettre sans arrêt dans une instabilité soit émotionnelle, soit mentale ou même physique. Parce que c’est justement au travers de ces relations que vous en apprendrez le plus sur vous-même, dans ses failles et ses défaillances par rapport à l’authenticité de la Lumière, par rapport à votre Responsabilité et même par rapport à votre Autonomie et votre Liberté.
Car vous ne pouvez être Libre, entièrement et totalement, tant que vous laissez quelque chose se développer sans le voir et sans l’accueillir. L’accueillir ne veut pas dire se laisser souiller, accueillir ne veut pas dire se laisser marcher dessus ou quelque expression que vous souhaitez employer. Si vous acceptez d’être humble et encore plus humble dans ces moments-là, quel que soit votre état d’émotion, votre état de frustration ou de culpabilité, vous constaterez alors très vite la mise en branle de votre coeur et la sédation directe de ce qui se produit, mettant fin à l’anomalie, si je puis dire.
Car l’anomalie n’est jamais la résultante d’une anomalie de l’un ou de l’autre, quoi qu’il se déroule et quelle qu’en soit la culpabilité sur le plan moral, affectif ou je dirais même judiciaire de votre monde. Cela se situe à un autre plan. Il ne s’agit plus d’un problème de personne mais il s’agit de résoudre ce qui se situe au niveau de l’âme, si celle-ci existe encore, afin de libérer, je dirais, les dernières relations karmiques, de résoudre et de libérer en soi les dernières contradictions liées aux engrammes de programmation vécus par ce monde et en ce monde, mais aussi par l’éducation et par vos expériences passées.
C’est ainsi, en étant humble, que vous redevenez neuf pour l’instant, libre pour accueillir, libre pour vivre et libre pour voir ce qui est à voir. Non pas en vous posant la question de la culpabilité ou de la responsabilité de l’un ou de l’autre, parce que quoi qu’il se produise en votre vie, vous êtes tout autant responsable que l’autre, et ceci n’est pas une culpabilité mais bien plus une forme de maturité et de maturation de ce que vous êtes en ce monde. Ainsi s’établit l’Éternel.
Jusqu’à l’ultime minute de l’Appel de Marie, il vous sera toujours proposé cela. Alors à vous de voir si vous êtes suffisamment humble, non pas pour tomber dans la culpabilité, non pas pour vouloir avoir raison ou tort mais bien plus pour sortir justement, non pas de la relation mais transcender la relation éphémère par la vue de l’âme ou la vue de l’Esprit. Mettre le Christ en vous, c’est aussi devenir tellement humble, tellement absent au niveau du feu vital que le Feu vibral ne peut que vous remplir à ce moment-là, et ne peut que se manifester même dans ce qui semblait auparavant difficile voire impossible à résoudre. Là aussi, mettre en oeuvre cela est de votre responsabilité, de votre maturité et de votre maturation, et c’est ce qui vous donnera le plus d’éléments à vivre et le plus d’éléments s’éclairant d’eux-mêmes.
Mais pour cela, bien sûr, il faut dépasser les faits, dépasser les jugements, dépasser les accusations et la culpabilité quelle qu’elle soit. Il faut en quelque sorte considérer qu’un
évènement qui surgit dans le décours d’une relation ou de votre vie ne va que toujours aller dans le sens de la Lumière, dans le sens de la résilience, qu’elle se situe en votre plan ou sur le plan de l’âme en cours de dissolution. Il vous faut aller au-delà de tout antagonisme et de toute dualité, non pas en refusant, non pas en séparant mais bien plus en unifiant, non pas en vous, non pas en l’autre, mais en le troisième terme qui est l’Amour et qui est le Christ.
Ainsi donc la Vie vous appellera de plus en plus souvent dans ce genre de situations et dans ce genre de relations. N’y voyez là aussi, encore une fois, aucun élément autre que l’installation de la Lumière. Alors voyez cette installation de la Lumière et à ce moment-là accueillez, accueillez ce qui se déroule sans jugement et sans réticence, parce que si vous êtes réellement au-delà de la peur, au-delà des souffrances et au-delà des illusions, va se manifester à vous la ressource de votre coeur et de votre Éternité, venant littéralement, concrètement et réellement, pour ceux qui le verront, brûler ce qui doit l’être, en vous comme dans toute relation ou toute situation.
Cela ne vous concerne pas. Ce qui est concerné n’est pas l’intensité de la situation, n’est pas l’intensité du désordre ou du déséquilibre mais simplement un marqueur de la difficulté de l’installation de l’Amour total, ne tenant pas compte des personnes, ne tenant pas compte des récriminations et ne tenant pas compte non plus de la moindre causalité. À ce moment-là et dans ces circonstances-là vous découvrirez ce qui accompagne la liberté totale, ce sentiment, tout en étant au sein de la conscience ordinaire, de vivre l’Éternité, ce sentiment d’un Amour inextinguible, pardonnant, excusant et transformant tout ce qui est vu, tout ce qui est regardé et tout ce qui est touché. Là est le vrai miracle.
Ainsi le Christ disait : « Qui m’a touché ? » pour celui qui était guéri à l’instant même où il touchait ses vêtements ou le corps du Christ. Il en est de même pour vous, mais pour cela, quand je dis « vous », il est évident que ce qui fait résistance au sein de la personne, face à quoi que ce soit ou à qui que ce soit, doit disparaître en totalité pour laisser le temps à la Grâce de se manifester. C’est en ce sens aussi qu’il ne faut pas chercher à réagir, à répondre, à comprendre ou à dépasser sur l’instant où se produit ce qui se produit, mais bien plus justement dépasser cet instant de résistance en le remplaçant par un moment d’Éternité, non pas par la volonté mais bien plus par l’Humilité.
Accepter de ne plus voir les torts de l’un et de l’autre, c’est aller au-delà de la personne et au-delà des écrans des personnes. C’est se déplacer au plus proche du coeur du coeur, là où la Grâce peut se manifester avec évidence, en la voyant mais aussi en observant le déroulement de la relation et de votre vie. Dès l’instant où cela fonctionne pour une première fois, ceci enclenchera en vous un mécanisme de Transfixion, se manifestant par le passage arrière/avant au niveau de votre poitrine, faisant le lien entre KI-RIS-TI et le chakra du coeur et allumant instantanément, pour ceux qui en perçoivent les effets et les vibrations, la Couronne du coeur et la Couronne de la tête.
Pour ceux qui ne perçoivent pas, cela ne veut pas dire que cela ne vous est pas accessible. Mais si vous appliquez les mêmes règles et les mêmes conseils que vous a donnés Frère K, et les
miens qui suivent, alors à ce moment-là, sans rien sentir, vous observerez avec ébahissement, de façon la plus innocente et la plus enfantine, la transformation d’une relation ou la cessation des troubles d’une relation ou d’une interaction avec qui que ce soit ou quoi que ce soit. Cela développera la confiance, non pas la confiance en vous mais la confiance en la Vie. Cela développera aussi la volonté, non pas la vôtre mais la volonté de la Lumière à faire le clair en vous, autour de vous et sur l’ensemble de ce monde.
Vous renforcerez encore plus l’oeuvre finale de la fusion du Blanc et du Noir, l’oeuvre finale de l’OEuvre au Blanc. Vous hâterez, en quelque sorte, pour vous comme pour l’ensemble de cette terre et de ce système solaire, l’arrivée du signe céleste. Cela, vous y êtes encouragé par Marie aussi, vous y êtes encouragé par les sons que vous entendez au sein de vos oreilles, au sein même de la relation. Vous y êtes encouragé par l’activation élémentaire au niveau de votre tête. Et vous y êtes encouragé directement par l’Intelligence de la Lumière elle-même, vous mettant, dans certaines circonstances, dans la capitulation face à une récrimination, dans la capitulation par rapport à une souffrance. Et à ce moment-là la transcendance, la métamorphose deviendra évidente, même si vous n’en percevez pas les stigmates ou les signes vibratoires. Cela est ouvert à tout le monde, faut-il encore penser à le faire, faut-il encore penser à sortir des habitudes résiduelles de la personnalité.
Je vous invite donc, dans ces circonstances où tout vous semble difficile mais aussi, et je dirais même plus, dans les circonstances où cela vous semble facile, d’observer justement ce qui change dans tel type de relations ou dans tel type d’interactions, d’observer en vous, si vous le percevez, l’action de la vibration, d’observer dans la relation elle-même ou dans l’interaction elle-même l’évolution des paroles, l’évolution des bruits, l’évolution de l’humeur et de l’atmosphère, qui se déroulent.
Dès l’instant où l’un parmi vous, au sein d’une assemblée, qu’elle soit de deux ou de plusieurs personnes, trouve l’Humilité nécessaire à s’effacer, non pas pour disparaître, non pas par culpabilité mais bien plus pour laisser oeuvrer la Lumière, alors cela se déroulera avec la plus grande des facilités, et comme je le disais, vous le verrez sans aucun conteste possible, même si vous ne le sentez pas au niveau vibral ni au niveau énergétique.
Voilà ce processus que je vous invite à mettre en oeuvre le plus rapidement possible afin réellement et concrètement de mettre toujours l’Amour devant, et de ne pas être affecté, d’une manière ou d’une autre, par ce qui peut résister dans une situation ou dans l’autre, parce que ce n’est pas lui qui vous fait résister, ce n’est que vous qui résistez. Il n’y a pas de culpabilité en cela. Il y a juste à le déceler et à l’acquiescer. À cet instant-là, la Grâce vous remplira et vous observerez que les choses se transforment, qu’un sourire apparaît, qu’un regard se fait plus franc. Il y a, à ce moment-là, une volonté d’exprimer ce qu’il y a au fond du coeur, sans blesser l’autre et sans se blesser soi-même, simplement parce que l’Humilité est réellement présente, qu’il y a une analyse des faits, une analyse de la situation, mais qui surtout ne porte aucune responsabilité ni aucune culpabilité sur l’un ou l’autre, ou sur l’un et les autres, ou sur l’un et la situation.
Ainsi vous accueillerez avec la même grâce ce qui se produira dans votre vie. Ainsi vous accueillerez l’Appel de Marie et vous passerez d’emblée du Choc à l’acceptation et à l’acquiescement.
Voilà ce que j’avais à vous dire. Je fus moi aussi fort bref, mais je reste à votre entière disposition si par rapport à cela, il y a aussi des questions ou des interrogations qui émergent de vous. En attendant vos questionnements et entre chaque question, je me permettrai d’être en votre coeur, en l’Esprit du Soleil, avec le Christ et en Humilité.
…Silence…
Rappelez-vous, pendant le temps de notre alignement, que c’est dans le Silence que se résout tout antagonisme et toute résistance. Faire la paix, c’est laisser s’évacuer ce qui peut se manifester dans les moments de résistance, ne pas s’y attacher, le laisser sortir. À ce moment-là l’Humilité grandit en vous parce que vous reconnaissez, dans la souffrance comme dans la joie, la manifestation de la Vie et la Présence du Christ. Si vous faites cela, alors vous vous consumerez d’Amour, pour vous comme pour l’autre, pour vous comme pour toute interaction. Vous ne serez plus sujet aux limites de l’action-réaction. Vous ne serez plus sujet à vos propres émotions ni aux émotions de l’autre, ni à la prédation de l’autre qui ne représente, en fait, que votre propre prédation, c’est-à-dire votre prédation exercée à l’encontre de l’Éternité.
Dès l’instant où vous manquez d’Humilité, il y a un chantage à la Lumière, il y a une revendication, il y a des peurs, il y a des perturbations. Tout cela sera guéri et vous déclenchera un état ordinaire au sein de ce monde, où la Paix ne pourra plus jamais être altérée, ni même modifiée par quelque humeur, quelque pensée que ce soit ou quelque maladie que ce soit. Là se vit l’Éternité à ce moment-là, et la Liberté.
…Silence…
Dans l’espace de notre Silence se trouve la solution. Faire Silence quand il y a agitation, faire Silence quand il y a trouble, faire Silence quand il y a souffrance, non pas par un effort de volonté, non pas par la conscience ou le mental lui-même, mais bien dans la confiance en la Vérité et en la Grâce.
Ne culpabilisez en aucune manière, si cela ne s’installe pas à la première expérience et au premier vécu. Persévérez. Ne cherchez à aucun moment à justifier ou à argumenter, avec vous-même comme à l’extérieur de vous-même. Laissez l’Évidence et le Silence oeuvrer en vous, comme nous le réalisons maintenant. Il n’y a rien à demander, il y a juste à accueillir ce qui se déroule, sans y interférer, sans s’en mêler, afin que l’identification avec Cela, c’est-à-dire l’Éternité, se fasse avec évidence là aussi.
…Silence…
Dans le Silence se déploie la Clarté. Ainsi la Précision se fait. L’Ici et Maintenant se dévoile et s’installe. Christ apparaît dans son Essence, vous donnant la Profondeur nécessaire de
l’Humilité, à vivre l’Unité et vivre la Vision, afin de faire votre Royaume en Christ comme sur ce monde, quel que soit ce qu’il advienne et quelle que soit sa dissolution. Ainsi vous aurez rejoint l’Alpha et l’Omega. Vous serez la Voie, la Vérité et la Vie et vous direz comme le Christ : « Père, pardonne-leur, ils ne savent pas ce qu’ils font. » ou « Père, pardonne-moi, je ne sais pas ce que j’ai fait. », peu importe. Il y aura reconnaissance non pas de vos torts, parce que personne n’a tort, mais il y aura reconnaissance de la Lumière et de la Vérité.
Tout ce que nous venons de dire avec Frère K ne peut se réaliser que dans la vie et dans l’expérience de la vie telles qu’elle vous les propose aujourd’hui. En aucun cas, une connaissance ou un apport extérieur ne pourra faire ce pas pour vous. Il n’y a que vous qui décidez d’ouvrir ou pas en totalité votre Temple.
Accueillons maintenant Christ…
… Silence…
Et là, dans la majesté du Silence, l’ange Uriel vient apporter sa touche et sa Présence…
… Silence…
En Cela, en le Blanc qui est là, en la Paix qui est là, et en l’Humilité…
… Silence…
En ce Blanc, Maître Philippe vous salue. À bientôt.
…Silence…
Source : Blog Les Transformations

 

www.aventureceleste.com


 
       
Compteur
de visite

16 janvier 2018

 
 
 

Pour revenir sur la page d'accueil et découvrir
les nouveaux messages
cliquez sur
l'Ange



 
 

Livret du Témoignage
de la Lumière
par la Gourde
de service



 
 

NOUVEAU
Inscription
New letter

 
 

Prière à soi même en le Coeur du Coeur donnée par Marie
le 28 mai 2017


Je te salue, Marie qui est grâce.

Tu es bénie comme toutes les femmes,

Et Jésus le fruit de ton cœur nous bénit.

Sainte marie, Cœur de la Source,

Prions ensemble maintenant et toujours en l’Éternité.

 

Eau Elfique
ou
Eau Chri
stique

 éEn savoir plus...e
 


Vous appréciez mon site et vous voulez  soutenir mon travail,
vous pouvez m'aider  en me faisant un don libre par Chèque ou avec PayPal ou en achetant une de mes créations.
Avec tout mon Amour...
Merci !


 
 
    

Le Salut d'Orion

Ces gestes constituent un signe de reconnaissance des  forces de la Lumière.

Comme l'a précisé ORIONIS :
"le salut des 24 Vieillards,
appelé Salut d'Orion, vous permettra, au sein de cette Assemblée, comme au sein de toute Assemblée, de vous reconnaître et de vous reconnecter
les uns aux autres...
Ce salut n'est
physiologiquement
réalisable que par les êtres appartenant à la Lumière Authentique".


1. Tendre le bras gauche devant soi, la main formant un angle droit avec le bras.

2. Ramener cette main sur le Coeur.

3. Tendre le bras droit devant
soi, la main formant un angle droit avec le bras
.

4. Ramener la main droite
sur le Coeur, par dessus
l'autre main.


 



Quand vous voyez la Lumière,
c'est une vision.
Quand vous sentez
que la Lumière
descend en vous,
c'est une expérience,
Quand la Lumière s'établit en vous
et vous apporte l'illumination
et la connaissance, c'est une réalisation.

Sri Aurobindo

 
 
        

 

 


 

 
Utilisez toujours votre discernement par rapport à ces textes.
Vous avez un Libre Arbitre, alors servez-vous en!