Extraits courts - PHAHAME - page 6
Mots clés
Cliquez sur le mot clé de votre choix.
Chaque mot clé vous améne à un extrait court d'un texte de l'un des intevenants que Jean Luc Ayoun canalise.
 
Pages : 1  2 3 4 5 6
 
Il n'y a que vous
Il n’y a ni fautif, ni responsable, ni coupable.
Il n’y a pas l’autre, il n’y a que vous.
En n’étant que vous, vous vous donnez et vous vous accueillez.
Ce jeu du don et de l’accueil est en fait l’ultime danse qui accompagne le silence et qui accompagne la résonance.
PHAHAME/FA ÂME




La civilisation des triangle

Les Dévas eux-mêmes, dont les dignes représentants sont les triangles se manifestant à vos yeux, viennent effuser leurs codes Lumière, préparant la célébration ultime de l’ensemble de l’humanité, dès l’instant où la fusion des quatre vivants entonnera le chant de la liberté, résonnant au travers de toute personne comme de toute création, ici ou ailleurs, dans le même temps, dans le même espace, que vous avez nommé le temps zéro.
PHAHAME/FA ÂME




La magie de l'instant

Par la magie de l’instant, par la magie de la résonance, apprenez à être spontanément, sans rien demander, en cet état de transparence où, même là, il n’y a plus rien à accueillir, où même là, il n’y a plus rien à traverser, parce que vous êtes la traversée, et parce que vous êtes l’accueil.
PHAHAME/FA ÂME




Liberté

Être libre, c’est n’être rien.
PHAHAME/FA ÂME




Le chant de la résonance

Écoutez.
Écoutez notre chant de résonance.
Écoutez ce que vous donnent à vivre les frères et les sœurs vivant Abba en eux, parce qu’ils n’ont rien à vous vendre, ils n’ont qu’à se donner eux-mêmes, afin de vous permettre de vous donner vous-mêmes à la vérité que vous êtes.
PHAHAME/FA ÂME




Accueillir

Accueillir ne sera jamais un effort, ni un questionnement.
Accueillir, c’est être simplement là, quelles que soient les circonstances de votre vie, à célébrer Agapè, à résonner Agapè, de l’un à l’autre, entre vous, humains, mais aussi au sein de la nature, que cela soit dans le règne végétal, dans le règne animal, que cela soit avec nous, peuple de l’eau.
PHAHAME/FA ÂME




Le miracle

Là est le miracle d’une seule chose, la finalisation collective du serment de la promesse, annoncés et révélés par la Source elle-même, vécus depuis votre année précédente.
PHAHAME/FA ÂME




Agapé, danse de vie

Ce que vous nommez Agapè, est nommé par nous danse de vie, danse d’éternité, la grande danse du silence.
PHAHAME/FA ÂME




Le chant de la création
Le chant de la création ne s’achèvera jamais, même au sein de ce que vous nommez la décréation. Le chant de Vie est instantané et il n’y a ni temps, ni espace, il n’y a que la vérité de l’instant et chacun de vous est appelé à le vivre en ce moment précis.
PHAHAME/FA ÂME




Tout est perfection

Même si cela est difficilement acceptable et compréhensible par la logique humaine, absolument tout ce qu’il peut se dérouler actuellement sur la Terre, en chacun de vous, comme en toute circonstance sociétale ou au sein d’un groupe d’humains, quel qu’il soit, n’a qu’un seul objectif, l’instant présent, la vérité d’Agapè, la vérité de la célébration.
Alors, n’y voyez aucun obstacle, parce que tout se déroule à la perfection, et même au sein de l’imperfection qu’il peut encore vous sembler vivre sur l’écran du monde ou sur l’écran de votre intérieur, cela ne fait que passer et cela ne fait que traverser, vous incitant à toujours lâcher plus ce que vous croyez tenir, ce que vous croyez être et qui pourtant ne fait que passer. Vous êtes au-delà de tout passage et vous ne passerez jamais, même si en ce moment s’ouvre à vous, à titre du peuple humain en sa totalité, la réalité de l’ouverture du passage en l’éternité que vous êtes.
PHAHAME/FA ÂME




Les 4 vivants

La fusion des quatre vivants au sein de l’éther primordial, vous restitue à la liberté de l’éther retrouvé, afin de ne plus être dupes de quelque forme que ce soit, de quelque mot que ce soit, comme de quelque souffrance encore présente en vous.
La liberté que nous résonnons a ceci de très privilégié, c’est qu’elle met fin à la souffrance où qu’elle soit située, par le baume de l’Amour, par le baume de la célébration, et surtout, par l’éther retrouvé.
PHAHAME/FA ÂME




Célébration

Ainsi donc, à chaque minute et jusqu’à la célébration des quatre vivants, nous vous invitons à accueillir, nous vous invitons à ne plus questionner, nous vous invitons à demeurer dans le grand silence de l’éternité, quelles que soient vos occupations, quels que soient vos mots et quels que soient vos méditations, afin que la constance de l’éternité se manifeste au travers du chaos de l’éphémère, quel que soit l’état de votre corps, quel que soit l’état de la société de ce monde.
PHAHAME/FA ÂME

 
Pages : 1  2 3 4 5 6

 

 
 



Créer un site
Créer un site