Page 5 - Extraits courts -
Mots clés
Cliquez sur le mot clé de votre choix.
Chaque mot clé vous améne à un extrait court d'un texte de l'un des intevenants que Jean Luc Ayoun canalise.
 
Pages : 1  2 3 4 5 6
 
 
La respiration du cœur
La respiration du cœur n’est rien d’autre que l’expansion et contraction en toute dimension, de la Source et de ce qui est antérieur à la première manifestation. C’est très exactement en cet emplacement au milieu de votre corps de chair que se réalise cette alchimie ultime, vous permettant à travers cette respiration du cœur, de vous retrouver en totalité, au-delà de toute fragmentation, au-delà du Un et au-delà de tout monde.
La respiration du cœur s’établit automatiquement, au-delà du processus d’absorption des essences, dès l’instant où vous acceptez que cela soit naturel et ne dépend ni de vous, ni de l’autre, ni d’aucune intention.
L’Amour retrouve donc aussi bien son expression que son silence, dont le témoin est la respiration du cœur, la joie nue, le silence et l’évidence. Chacun de vous a toutes les aptitudes en lui, au-delà de toute croyance, de tout état du corps et de toute expérience, pour vous y ramener naturellement, sans effort, dorénavant.
Et c’est d’ailleurs pour cela que dorénavant et après la fin de mon intervention, vous n’aurez besoin ni de ma présence, ni de mes mots à travers qui que ce soit, mais de me retrouver comme pour Abba directement à l’intérieur de votre cœur, en cette respiration et en ce silence.
Vous êtes d’ailleurs de plus en plus nombreux à me rencontrer sans rien me demander, me présentant alors à vous tel un double, au-delà de toute forme, malgré la présence encore d’une forme qui est la mienne, vous permettant de solutionner la réalité de l’Amour en tant que Vie, en tant qu’évidence antérieure à toute manifestation.
Extrait de la dernière intervention de Bidi - 7 septembre 2018




Le poids des habitudes
Tout est ouvert, tout est libre. Vous ne l’avez pas encore conscientisé totalement parce qu’au-delà de tout karma, au-delà de tout état de la conscience, il y a le poids des habitudes.
Regardez, beaucoup de frères et sœurs qui vivent la vérité sont persuadées que c’est un rêve. Mais non, ce qu’ils vivent dans ces moments-là est le réel. C’est ici, quand vous revenez dans la personne, que c’est irréel.
Extrait de Bidi 2 - 10 juin 2018




Le concept d'aimer

Vous pouvez aimer tout le monde, de l’extérieur. C’est un concept.
Mais si vous en aimez un à la perfection, c’est gagné.
Aimer l’autre dans ce qu’il est, au-delà de l’apparence, du personnage, de l’histoire, de ce qu’il vous donne à voir et à vivre. C’est comme ça que vous vivez l’Amour.
Et pas dans des mantras, pas dans des retraites, pas en dehors de la Vie.
 Extrait de Bidi 2 - 1er Juillet 2018




Résonance du cœur
A chaque cœur qui vit la résonance, d'innombrables cœurs se réveillent, que cela soit par la résistance ou l'éclairage violent, que cela soit effectivement par la souffrance de plus en plus abrupte de ce monde, dans sa soif de liberté exprimée sur l'écran de théâtre, en définitive, quelle que soit la scène qui est jouée, quel que soit ce qui est accepté, quel que soit ce qui est refusé, le don et l'accueil du sacrifice de la résurrection et de la révélation, amène à l'apothéose de l'apocalypse.
Abba janvier 2019
 



La démesure
Il y a bien évidemment au sein des réseaux sociaux, comme au sein de nos rencontres physiques, des éléments de résonance qui affectent non seulement le groupe, non seulement le réseau virtuel, mais l'ensemble de la création. Il ne peut en être autrement et les innombrables preuves nous en seront données de manière naturelle chaque jour, que cela soit au travers de vos instruments de mesure en ce qui peut être mesuré, car plus vous grandirez en ce qui ne peut être mesuré ni limité, en cette Agapè, en cet Amour nu, plus la joie grandit spontanément, plus les mesures touchent à la démesure.
Abba 27 janvier 2019

 


Résistances
Ne mettez pas de limites, ne mettez pas de barrières, car elles n'existent plus. Elles ne sont que dans vos réticences, elles ne sont que dans vos habitudes et dans ce à quoi vous refusez encore de céder, c'est-à-dire à la vérité de la Vie, à la vérité de l'Amour.
Abba 27 janvier 2019
 



La liberté
La Liberté ne dépend d'aucune facture, la liberté ne dépend d'aucune personne, fût-elle Abba, fût-elle le Christ, fût-elle Marie, fût-elle Bouddha. La liberté ne dépend que d'une chose, d'elle-même, et non pas de toi, et non pas du monde.
Abba 27 janvier 2019

 


Le seul gagnant
Il en a été de même pour vos innombrables témoignages tout au long de ces mois, qui vous ont permis à chacun de résonner. Que cela soit une résonance de sympathie, d'empathie, ou une résonance d'opposition, cela importe peu, car il n'y a qu'un seul gagnant, et c'est l'Amour."
Abba 27 janvier 2019

 


A-GA-PÈ KESAKO?
"AGAPE C'est cela qui met fin à toute dualité, c'est cela qui met fin à toute souffrance comme à toute illusion. Et c'est à ce moment-là que vous entrez en résonance en la danse de la liberté telle qu’expliquée par Fa me hier, la grande danse du silence, la grande évidence et la grande joie. Alors, à ce moment-là, vous acceptez pleinement d'être le personnage sur la scène, vous acceptez pleinement d'être l'observateur, vous acceptez pleinement d'être la totalité de la scène de théâtre, car vous savez et vous vivez réellement que cela n'est qu'un jeu et que tout jeu est inscrit entre un début et une fin, mais que vous, vous étiez simplement l'acteur ou l'observateur et que vous avez vous-mêmes créé le théâtre."
Abba 27 janvier 2019
 
 


Évidence
Vous n'êtes ni l'acteur ni le joueur, vous n'êtes même pas la scène de théâtre, vous êtes antérieurs à cela, et c'est quand vous vivez cela que se révèle à vous ce grand éclat de rire, de cette grande évidence, de ce grand silence. Et les mots alors que vous employez, deviennent comme cela a été dit par Fa me, les porteurs de la joie, en quelque mot ou en quelque expression, comme en quelque regard que vous portiez sur vos propres souffrances, comme quand vous accueillez la souffrance de celui qui se croit être encore un autre, et même et surtout pour celui qui se nomme ennemi ou qui s'oppose.
La résultante sera toujours le sourire. S'il n'y a plus sourire, alors c'est qu'il n'y a plus vérité. Le sourire devient permanence, que cela soit sur le visage que vous portez en ce monde, que cela soit à l'intérieur de vous, tout n'est que sourire, tout le reste fait partie de ce qui passe.
Abba 27 janvier 2019





Amour nu
En définitive, vous ne pouvez que rire, en constatant qu'il n'y a jamais eu personne, que cela ne fait que passer. À ce moment-là, aucune souffrance ne peut subsister, aucune douleur ne peut plus vous affecter, ni même aucune vision ni aucun monde, ni aucune projection dans quelque futur que ce soit.
La véritable Agapè est cela, elle a été nommée Amour nu, Amour inconditionné, mais c'est bien plus cette évidence que je viens de vous décrire, qui s'impose et se vit à chaque minute. Tant que cela n'est pas vécu, vous n'êtes pas encore tout à fait libres, vous sentez le parfum de la liberté, vous l'avez approché, mais il existe encore des éléments de réticence, des éléments de résistance, sur lesquels vous n'avez aucun pouvoir si ce n'est d'accepter de les laisser s'éclairer par la Lumière que vous êtes
Abba 27 janvier 2019




 
Aucun choix
Celui qui vit la Vie n'a jamais à choisir. Les circonstances de sa propre vie comme les circonstances de la Vie qui est vécue et traversée, l'amènent à ne plus se poser de questions et surtout, en ce qui est incompris, mais il n'a jamais le choix, car tout se produit naturellement. La vraie liberté est là, elle n'est pas d'avoir le choix, elle n'est pas de voir ce qui est juste ou pas juste, ce qui est vrai ou ce qui est faux, mais à marcher sans s'arrêter, à s'arrêter en marchant, c'est-à-dire à vivre l'instant présent, accueillir ce qu'il se déroule et le chemin se dévoile et s'éclaire de lui-même.
Abba 27 janvier 2019
 
 



La plénitude
Chacun d' entre vous est invité à la douceur, chacun d' entre vous est invité à cette plénitude"...
Abba, le 27 janvier





L’Amour ne peut e?tre compte?

L’Amour ne peut e?tre compte?, car l’E?vidence ne peut e?tre mesurée ni jaugée, en aucune manière, parce qu’elle ne de?pend pas de tes sens. Cette E?vidence-la? ne de?pend d’aucune croyance, ni d’aucune posture, mais simplement de l’accueil de cette E?vidence.
Uriel 29 Janvier 2018

 



Rendre les armes

Alors, je suis venu t’inviter une ultime fois a? rendre les armes, a? rendre les armes de tout combat, a? rendre les armes de toute dualité?, a? rendre les armes de la souffrance, afin que l’Amour nu resplendisse et illumine l’ensemble des consciences de la Terre.
Uriel 29 Janvier 2018
 




Alle?ge-toi

Alle?ge-toi de tout ce qui peut encore te sembler ou t’apparaitre comme encombrant, comme lourd et pesant, non pas en t’y opposant, non pas en le reniant, mais en l’acceptant dans l’évidence de la paix et de la joie de ton cœur retrouve? et ressuscite?.
Uriel 29 Janvier 2018





Invitation au silence
Ainsi, par les derniers mots des archanges dont je me fais en ce jour le porte-parole, je suis venu t’inviter au silence, afin que tu puisses e?couter et entendre ce que te dit la joie de ton cœur.
Uriel 29 Janvier 2018





Aucun objectif

Il n’y a plus de sce?nario qui puisse tenir, qu’il n’y a plus de but ou d’objectif au loin a? espe?rer, juste te rendre par toi-me?me a? l’évidence de ta pre?sence.
Uriel 29 Janvier 2018

 
 
Pages : 1  2 3 4 5 6

 

 
 



Créer un site
Créer un site