Page 3 - Extraits courts
Mots clés

Cliquez sur le mot clé de votre choix.

Chaque mot clé vous améne à un extrait court d'un texte de l'un des intevenants que Jean Luc Ayoun canalise.
 
Pages : 1  2 3 4 5 6

Stabilité - La mort et la maladie - La conscience - Renaître - Demeurer immobile - Le verbe - Je suis en toi - Le Feu de l'Amour - Les piliers du Coeur - Au cœur de l'Étre - Infinie présence - L'Abandon à la Lumière - L'appel
 


Stabilité

Question : Comment me stabiliser dans le cœur du cœur ? Parfois tout est Paix et Joie, et Amour, le haut de la vague, puis le creux de la vague… Je me prends par la main pour descendre au fond du cœur et retrouver la Joie qui est toujours tout près de moi, mais se voile.

Bidi : Eh ben je te remercie pour la question parce que tu as donné la réponse en même temps. Descendre au plus profond de toi, disparaître à ce monde le temps de te retrouver. Et à ce moment-là, tu constates par toi-même que la légèreté est de nouveau là. Mais si tu joues le jeu de l’illusion d’abord, tu ne peux qu’être dans une humeur maussade. Surtout quand vous avez vécu ces états d’Amour si intense et si vrai, dès que cela semble s’éloigner, c’est une torture.
Bidi, 1er juillet 2018


 


La mort et la maladie

Question : Dans cette dernière fois, mon personnage est conscient de la maladie et de la mort, la mienne, occupant mon esprit d’une manière agaçante. Je me sens triste, inquiet, et le jeu de l’esprit ne me laisse pas de place au silence et paix. J’apprécie vos mots. Je t’aime Bidi, je suis toi et tu es moi.

Bidi : Mais si l’Amour est là, concrètement là, la mort de ce corps, qui n’a pas à être cherchée ou déclenchée, mais si elle se produit dans ta conscience, l’esprit ne peut pas être agité, dans l’Amour. Puisque tu sais, dans l’Amour vrai, qu’il n’y a personne, ni histoire, ni personnage, ni dimensions. Au contraire, à part la fatigue, éventuellement, tu devrais être dans une Joie insensée. C’est la personne, avec tous ses réflexes de survie qui ne dépendent pas de ce que tu es, qui te perturbe. Vois-le clairement. Parce qu’une fois que c’est vu, réellement vu, tu ne peux plus être identifié à ton mental ou à cette humeur.

C’est justement, je dirais, la présentation des deux aspects, la conscience ordinaire et la conscience ultime, qui sont côte à côte. Et c’est justement quand vous le voyez et que vous le vivez, que vous pouvez trancher sur là où vous êtes. Dans l’Amour, il n’existe aucune gêne. Même la mort n’est pas un poids, bien au contraire. Sans ça, effectivement, l’Amour ne sert à rien. Il sert à rien pour la personne, si ce n’est dans ces étapes, je dirais, initiales, si on peut employer ce terme, de la résurrection, que ça a pu vous servir, de voir les deux réalités.

Mais aujourd’hui, vu l’intensité de la Lumière, de son intelligence, de ce que vous vivez dans votre poitrine, vous devez vous rendre compte et vous allez vous rendre compte que c’est l’un ou l’autre, mais qu’en aucun cas ça ne peut être les deux superposés. Il n’y a rien à faire, là aussi. Il y a juste à le voir et à le laisser ou à le traverser, ou à le laisser se traverser.

Toute action, dorénavant, qui sera menée depuis la personne, ne pourra être que souffrance et résistance. Tout ce qui sera mené par l’intelligence de la Lumière et par l’Amour, sera fluidité, évidence, et facilité. Je ne peux pas vous dire mieux. Cela avait été expliqué voilà de nombreuses années par le commandeur, pour la réponse du cœur, par exemple. Mais maintenant vous avez même plus à vous poser la question, il vous suffit de le voir.

Si vous voyez réellement la personne, à l’œuvre, qui est-ce qui voit ? Ce que vous êtes. Alors, vous faites confiance à ce que vous êtes ou vous faites confiance à ce que dit le personnage ? Vous faites confiance à l’Amour, ou pas ? Et pas seulement pour des états intérieurs. C’est ce que la Vie vous demande chaque jour.

Il y a déjà suffisamment de raisons pour la personne de réagir en ce monde, par des postures. Vous devez respecter la liberté de chacun, quoi que vous viviez. Dorénavant, vous êtes tous des anciens, des étoiles, des Abbas, tout ce que vous voulez. Mais vous ne pouvez pas composer avec le personnage et l’histoire d’avant. La rupture, que vous pourriez nommer la transsubstantiation ou la disruption, est réelle. Elle n’est pas demain, elle n’est pas après. Il ne s’agit pas de composer, il s’agit de laisser se trancher, de laisser s’éloigner.
Bidi, 1er juillet 2018




La conscience

Je suis UN AMI. De mon Cœur à votre Cœur, en Communion et en Paix, dans la Joie de l'Amour. Vivons un instant de Fusion, au cœur du Cœur.
... Partage du don de la Grace ...
Frères et Sœurs en humanité, mon intervention, aujourd'hui, est directement reliée, par les mots et par la vibration, à ce que peut représenter la conscience, en replaçant cette conscience dans ses différentes composantes, par rapport à ce qui a été appelé a-conscience ou encore Absolu, ou encore Para brahman.
Le déploiement du Cœur Ascensionnel, l'Ascension de la Terre, comme la vôtre, s'inscrit dans votre vécu, ou non, pour le moment, selon l'endroit où vous êtes manifestes, selon l'endroit où vous regardez et selon la qualité, je dirais, d'expansion, de disparition, de votre propre conscience.
UN AMI-24 novembre 2012




Renaître

Je suis venu aujourd’hui sceller mon Amour en ton Cœur, afin d’être la, en Cela, en ce que tu vis, en ce que tu as vécu ou ce que tu t’apprêtes à vivre, même si tu le dénies, même si tu n’y crois pas.

Tu vas renaitre. N’aie aucun doute à ce sujet car cela est déjà inscrit dans le Silence de ton Cœur. Tu n’as qu’à y plonger ta conscience et tes regards, et laisser être ce qui ne demande qu’à te parler, dans le Silence de sa majesté, par la puissance du Verbe, par la puissance de l’Evidence, et par la beauté de la Vérité.
Uriel, 2018.29.01.




Demeurer immobile
Il n’y a pas d’autre voie que de demeurer immobile en silence, de ne plus écouter ce que vous dit ce monde, de ne plus écouter ce que vous dit votre personnage mais vraiment, réellement et concrètement d’écouter votre Cœur, parce qu’il a une seule chose à vous dire : vous êtes ce Cœur.
OMA, 29 Janvier 2018




Le verbe

Alors, je t’invite, et je te bénis, en ce temps, comme a chaque instant dorénavant, au plus profond de ton Cœur, là où le Feu Igné et la Vérité se conjuguent, afin que la Joie et la Paix prennent tout.
...Silence...
Je suis Uriel, Ange de la Présence et Archange du Retournement.
...Silence...
Et dans le Verbe de mon Silence, comme en le Blanc de mon Unité, tu te retrouves, là où tout est complet.
...Silence...
Alors l’Ami et l’Aime, qu’attends-tu  Qu’espères-tu, qui ne soit déjà la, en la Joie de ton Cœur
...Silence...
Parce que c’est en cette Joie de ce Cœur que tu es et vis, que l’illusion ne peut plus t’entrainer ni t’enchainer, au monde de l’illusion, là où il n’y a rien d’autre à faire qu’espérer et croire évoluer, là où tout n’est que souffrance, même dans les apparences les plus joyeuses parce que la Joie que tu vis, toi qui es re-né ou qui va renaitre, ne peut être comparée ni mesurée, a celle que tu connais déjà.
...Silence...
Au même titre qu’aucun amour de ce monde - et vécu en ce monde - ne peut atteindre, parce que l’Amour dont je parle, parce que l’Amour que tu vis, au travers de cette Joie et de cette Paix, ne représente aucun point possible de rapprochement avec l’amour de l’homme, en quelque relation que ce soit.
Alors toi qui renais ou vas renaître aujourd’hui, tiens-toi prêt, parce que tout est prêt. Il n’y a plus de distance. Il n’y a plus de latence. Quoi que tu dises et quoi que tu penses, c’est aujourd’hui que tu es le plus près, parce qu’il n’y a pas ni demain ni passe, et aucun poids du passe ne peut encombrer ce que tu es.
Uriel, Janvier 2018




Je suis en toi
Ainsi, te sont donnes mes derniers mots s’adressant à chacun de toi, ou que tu sois sur la Terre.
Mais rappelle-toi que je suis en toi - comme je viens de te le dire - de manière plus lucide, et que je n’ai pas d’autres mots à te donner, mais simplement à être Présent, a la mesure où tu es Présent a ton Cœur.
Ainsi est le don de la Grace, relie par le monde archangélique jusqu’au sein de ton cœur, afin, si tu le souhaites, de vivre des maintenant, la Liberté, quelles que soient les apparences de ton corps, de ce monde et de tes relations. Ce mécanisme se passe à l’intérieur de toi, et il transparaitra à l’extérieur pour chacun de toi, comme pour l’ensemble de la conscience collective de la Terre, en quelque forme ou en quelque dimension que ce soit.
Uriel, Janvier 2018




Le Feu de l'Amour
Le Feu de l'Amour a pour but la Libération. Il brule le corps physique, il brule l'âme, il brule le corps mental, il brule le corps causal. Et vous restitue, soit à votre état de bouddhéité, persuade qu'il existe une évolution au sein de la conscience, même libre, ou à l'état atmique, qui rejoint alors sans aucune difficulté ce qui est nommé le Para brahman.
Je dirais en résume que durant cette période, le plus dur est de faire cesser en quelque sorte la conscience elle-même. L'Abandon du Soi en est certainement une des étapes majeures, et je pense que l'Etoile Thérèse vous a spécifié la place de l'Enfance au sein de ce vécu.
Je peux seulement vous présenter l'image de vases communicants. Et il y a, effectivement, même s'il n'y pas de possibilité de passer de l'un a l'autre, une espèce de communication : vous ne pouvez être tout sur ce monde et tout ce que vous êtes réellement. Il vous faut, dit de différente façon, mais cela revient au même, être rien ici pour être tout. Rappelez-vous ce que vous disait Le Christ : « Celui qui voudra sauver sa vie, la perdra ». Il n'y a rien a sauver : il y a juste à être ou à pénétrer le non-être.
Anaël, 24.11.2012




Les piliers du Cœur
La voie de l’enfance, celle de l'humilité, de la simplicité, risque de vous apparaitre de plus en plus comme un choix indispensable face justement à ce que les anciens ont appelé ces mouvements autour du centre du centre et face à l'incapacité du mental, des pensées, a y répondre, de manière adéquate.
Peut-être se poser la question de disparaitre, d'aller dans la profondeur la plus intime, là où il n'y a pas de mouvement, là où il n'y a pas de désirs, là où il y a, pour la personnalité, ce que j'appellerais une soumission. Il y a, pour l'Eternité, une exultation, une Paix, a nulle autre pareille. La Lumière ne fait plus seulement que vous appeler, elle ne fait plus seulement que frapper à votre porte ou à l'une des Portes : elle vous a investi, elle s'est réveillée et révélée à vous.
Thérèse de Lisieux, 2012.24.11.




Au cœur de l'Être
Le Cœur dont je parle n'est pas seulement la couronne radiante du cœur, n'est pas seulement le Feu du Cœur, n'est pas seulement le temple de la poitrine, mais est bien cet espace situe au cœur de l'être, au centre de l'être, d'où tout provient et ou tout revient.
Le Soi est la contemplation de la Présence inscrite au sein du temple du cœur, du temple de la poitrine. L'Absolu consiste simplement à déplacer le point de vue, ainsi nomme par celui qui s'appelle Bidi, vous donnant en quelque sorte une vision beaucoup plus large, ne se limitant pas à ce cœur ni à un autre cœur, ni à une autre conscience, mais vous permettant d'embrasser la totalité de ce qui Est, au sein de ce monde, comme au sein de tout monde, comme au sein de la Source, et bien au-delà.
Anaël, 2012




Infinie présence
Bien-aimée, je ne peux que te répondre comme Bidi ou Frère K, va voir par toi-même. Et quand je dis « va voir », cela signifie arrêter tout simplement toute quête, toute recherche et tout chemin. Cela ne résulte pas d'une expérience méditative, mais d'une révolution totale de la conscience qui va te permettre de vivre la conscience ultime nommée Infinie Présence. Et surtout, si tu abandonnes le Soi, de retrouver réellement ce que tu Es, c'est-à-dire de ne pas te contenter de celui qui observe, mais d'être réellement celui qui se crée lui-même, si je peux m'exprimer ainsi.
Regardez les habitudes de la conscience enfermée au sein d'un monde enferme et enfermant : vous en êtes arrivés à concevoir un créateur extérieur. Vous en êtes arrives à adorer un dieu extérieur, modélise, conceptualise et pense selon des croyances.
Je te rappelle que quand tu es Absolu, tu l'Es. Mais quand tu ne l'es pas, cela, pour toi, ne peut exister. C'est en ce sens que j'ai dit, que cela a été dit par divers intervenants, que vous ne pouvez faire de ce que vous Etes, un objectif. Puisque par définition, vous l'Etes déjà. C'est justement la création d'un objectif, d'un chemin, qui crée l'illusion d'une réalité.
Anaël, novembre 2012




L'Abandon à la Lumière
Vivre la Grace, vivre l'état de Grace, nécessite l'abandon de toute velléité de la personnalité, comme de l'êtreté, comme du Soi. Il ne peut exister d'état de Grace tant qu'il existe une identité, tant que vous n'êtes pas devenu transparents et humbles, laissant œuvrer en ce que vous croyez être, la Lumière en sa totalité, faisant de vous les enfants ardents du Soleil, ou Ki-Ris-Ti.
Certaines Etoiles vous ont parlé d'épouser le Christ ou de manifester leur union avec lui. Au-delà de toute notion religieuse, au-delà de toute notion historique, le principe en est toujours le même : l'abandon du Soi, l'abandon d'une histoire, l'abandon de sa propre vie à cette divine providence nommée état de Grace.
L'Intelligence de la Lumière en est le moteur. L'élément déclencheur en est votre capacité a laisser œuvrer la Lumière, sans jamais interférer, ni décider, ni manifester quoi que ce soit qui aille à l'encontre de la Lumière.
La personnalité, même abritant la Lumière, ira toujours à l'encontre de la Lumière. Devenir la Lumière n'est pas seulement avoir du cœur, mais devenir le Cœur. Le service sans Cœur n'est qu'une timbale retentissante qui empêche l'être de trouver la paix, la sérénité, et de vivre sans peur aucune, ni de sa mort, ni d'un quelconque désavantage.
L'abandon du Soi, l'abandon a la Lumière, tels que je vous les ai présentes, ont été, pour beaucoup d'entre vous, la voie royale a suivre pour vivre l'état de Grace. L'état de Grace ne cherche jamais un quelconque avantage personnel, puisqu'il n'existe plus, pour ces âmes-là, ni de personne, ni d'âme tournée vers la matière.
Anaël, septembre 2012




L'appel

Il est temps maintenant de regarder en toi car ton Cœur t’a appelé.
Uriel, Janvier 2018


 
 



Créer un site
Créer un site