Page 1 - Extraits courts
Mots clés

Cliquez sur le mot clé de votre choix.

Chaque mot clé vous améne à un extrait court d'un texte de l'un des intevenants que Jean Luc Ayoun canalise.
 
Pages : 1  2 3 4 5 6
 

L'authenticité - Accueillir - Ouverture - Oubliez tout - La peurCœur d'Amour - Obstacle - Abba - La Béatitude - L'appel de Marie - La Vérité  - Le Rien - Trame temporelle - La Liberté - Le créé - La grenouille dans son bocal

L'authenticité
Ainsi s’éteint ce qui n’est pas vrai. Ainsi se vit l’authentique. Là ou toi-même n’es plus qu’un point infinitésimal qui se dilue dans le cœur de l’un.
Même les mots qui sortent ne sont plus les miens. Ils ne sont plus que la seule manifestation tangible du cœur de l’un, de l’esprit du soleil et du chœur des anges.
Et même ces mots-là et ces concepts-là n’évoquent plus rien. Ils deviennent superflus et inutiles en arrivant au point où tu te demandes qui perçoit et qui parle.
Là où il n’y a plus ni sens ni direction, et ou pourtant rien n’est errant. Est-ce le rien, est-ce le tout, quelle différence  Il n’y en a plus.
Peut-être perçois-tu encore ce que tu pourrais nommer douceur ou paix, mais tu sais très bien que ce n’est pas que cela. D’ailleurs, tu ne peux pas le nommer.
Gemma Galgani, Mars 2016


       

Accueillir
Je suis l’accueil, si tu m’accueilles, et je suis celui qui t’accueille. Je suis celle que tu écouteras le moment venu, et je suis tous les moments qui sont déjà venus et à venir. Je suis la seconde, la minute et l’année, comme je suis les quatre saisons.
L’Ultime, Mars 2016




Ouverture
Ouvre-toi. Le temps est venu de fleurir et de déposer les senteurs de la rose éternelle en chaque regard, en chaque pas, en chaque souffrance, appliquant ainsi le baume subtil du chant de la Vie et de la vérité de l’Amour.
Ton Verbe et mon Verbe sont les mêmes, en quelque accent et en quelque langue. Que cela soit la langue des anges ou la langue de l’homme, comme en la langue de la Source, il y a la même symphonie et la même harmonie.
Anaël, Mai 2016




Oubliez tout
Oubliez tout passe, toute expérience et demeurez dans la nudité de votre cœur qui n’est que vérité ineffable et beauté a nulle autre pareille. [...]
Dorénavant […] n’existe que l’essentiel : votre cœur.
Chaque circonstance de ce monde, chaque circonstance de votre vie en le personnage et en l’histoire, vous amène avec force ou avec douceur au même lieu, a la même vérité commune a chacun.
Là où il n’y a nulle différence, là où est la liberté et là où est la joie.
Mickaël, Octobre 2017




La peur
Le corps humain en lui-même possède ses propres peurs inscrites. Je n’en voudrais pour exemple que l’existence de l’instinct de conservation ou les réflexes de protection quels qu’ils soient, visant à prémunir de ceci ou de cela.
Laissez, ne serait-ce que vingt-quatre heures, la Grace abonder dans votre vie, et dans cette abondance, vous y verrez la solution clairement, sans effort, sans aucune difficulté.
Gemma Galgani, 15 Août 2014




Cœur d'Amour
Ne sois rien d’autre que ce cœur d’amour qui déborde de ton temple et qui nourrit tout ce qui se présente. Par quelque sens que ce soit, par quelque interaction que ce soit. Laisse-toi aimer car cela est a la fois ta nature ton essence et ta manifestation.
L’esprit du soleil, mai 2015




Obstacle

Chacun et chacune avez la possibilité maintenant de le vivre en totalité. Il ne peut exister nul obstacle a l'extérieur de vous, il ne peut exister nul obstacle dans votre vie, il ne peut exister nul obstacle dans votre passe, il ne peut exister nul obstacle dans le futur, vous empêchant de réaliser hic et nunc maintenant à chaque souffle.
Pour cela il faut vous oublier dans les parties qui ne sont pas vous, dans ces zones d'obscurité, de sombre, qui ont été l'illusion de ce que vous croyiez être à un moment donne. Ce moment-là peut disparaitre dans l'éternité et la félicité de la Joie si vous le vivez et surtout si vous l'acceptez. Rien d'autre à faire.
Comme je l'ai dit voilà quelque temps, abandonnez-vous à Lui, abandonnez-vous à la Lumière et alors votre personnalité sera transfigurée. Vous vivrez au sein même de cette chair votre résurrection. Vous vivrez au sein même de votre chair la fin de la crucifixion. Vous vivrez alors non plus d'espoir de Vérité dans un jour prochain, mais vous serez ce jour prochain a chaque instant. Car vous serez définitivement libères du temps tout en maintenant ce corps.
Anaël, 28 Août 2011




Abba
Chacun de vous est Abba au-delà de toute croyance comme au-delà de toute supposition, même si cela vous semble inconnu, même si cela vous semble déraisonnable ou impossible.
Il n'y a pourtant que cette Vérité qui vous conduit à l'être couple au non-être, antérieur a la création, antérieur a la manifestation.
Quelle que soit votre histoire, quels que soient vos questionnements, ils ne s'adressent en définitive qu’à vous-mêmes.
En nos échanges, dorénavant, il n'est pas question d'expliquer, mais de faire vivre. Les mots et les phrases ne sont dorénavant que les supports de l'Evidence, les supports de la Joie et de l'Amour.
Abba 1, 27 Octobre 2018




La Béatitude
Ce processus qui s'appelle donc la Béatitude, puisqu'il vous faut des noms de façon à vous repérer, est multiforme.
Je ne peux pas vous donner les innombrables manifestations de cette Béatitude puisque ce qu’il en découle, par contre, est toujours la même chose.
La Béatitude met fin de manière définitive a toute idée ou toute pensée d'être une personne, d’être une âme, ou d'être un esprit.
La Béatitude est bien plus que l'extase. Elle en est, je dirais, une forme d'achèvement, une forme de complétude.
Et encore une fois, la Béatitude est un état intérieur qui est sensiblement diffèrent de la Joie. Il peut sembler en être le prolongement.
Mais il en est surtout un état qui est à la fois plénitude et vacuité, qui est à la fois tout et rien, qui est a la fois l'être et le non-être, dans leur alchimie terminale.
La Béatitude 2
Dit autrement, la Béatitude, ce n'est rien d'autre qu'une jouissance du cœur.
Nous sommes ici pas très loin de ce que vous pourriez nommer, pour ceux qui connaissent, la sexualité sacrée. Ou l’acte n'est pas vécu au niveau des organes, mais au niveau du cœur, même si les organes sont un point de jonction.
Il y a donc un Amour, qui permet cela en toi. Tout cela te donne la certitude de l'invisible, et bien évidemment de cette manière-là, contribue à préparer en quelque sorte, à construire comme je l'ai dit, l'accès à cette Béatitude.
En faisant un jeu de mots et en particulier pour notre sœur avant, qui a vécu plusieurs Béatitudes, et je pense qu’elle peut nous le confirmer, c'est que dès que vous l'avez vécu une fois ou quelques fois, vous n'aspirez qu'a une seule chose, même sans le chercher, c'est a demeurer tout le temps en cela.
Abba 2, 27 octobre 2018




L'appel de Marie
Bien évidemment l’appel de Marie est toujours à votre porte.
Tout ce qui a été dit, tout ce qui a été vécu, tout ce qui a été donné comme informations est strictement vrai.
D’ailleurs je l’ai dit, il vous suffit de vous pencher sur ce qui a été dit, peut-être il y a cinq ans, dix ans, quinze ans, et vous retrouverez exactement et avec précision ce que vous êtes en train de vivre en ce moment.
Abba 3, 28 octobre 2018




La Vérité
La Vérité est quelque chose de très dangereux. La Vérité met fin au monde. Et vous la vivez.
Alors laissez ce monde mourir, sans trop le nourrir. Laissez ce monde mourir en l’accompagnant de rires et de Joie et d'allégresse.
Ne vous occupez de rien d’autre. Oubliez toute antériorité. Oubliez même le déroulement de l’histoire, car il n’y a plus d’histoire qui tienne.
Oubliez les dates, car en la Joie il n’y a aucune date. Et dans la Béatitude, il ne peut même exister le moindre temps ni le moindre espace.
Abba 3, 28 octobre 2018




Le Rien

Cela correspond à l'irruption de la Béatitude. Ce besoin de rien, et de beaucoup de rien, n'est pas un retrait de la vie, mais une rentrée dans la Vie.
C'est un retrait de votre vie et une rentrée dans la Vie. Et cela se déroule précisément en ce moment.
C'est-à-dire que vous allez constater non pas un ennui, mais vraiment, le sentiment réel et concret ainsi que c'est exprimé, de n'avoir besoin réellement et concrètement de rien. Ce n'est pas un jeu de mots.
Parce que vous n'êtes rien et donc vous ne pouvez avoir besoin de rien.
C'est comme ça que vous découvrez que vous êtes le tout. Pas autrement. Cela a été dit et je le répète, vous ne pouvez être le tout avant d'avoir été le rien.
Le rien, en d'autres termes, est le sacrifice. Mais sacrifice adouci, dans sa formulation et dans sa présentation à chacun de vous, justement par l'irruption de la Béatitude.
Abba 3, 28 Octobre 2018




Trame temporelle
Chaque individu a sa ligne temporelle. Nous avions dit que les lignes temporelles se rejoignaient pour le temps zéro. Le temps zéro est à votre porte. La stase, la Béatitude, l'événement. Donc la trame temporelle, chacune, chacun d’entre vous a une trame temporelle qui lui est propre. Mais dans la mesure où l'événement est collectif, il ne suffit pas simplement qu’il soit collectif pour tout individu de la planète, mais qu’il soit collectif avec toutes les consciences. Et c’est ce qui est en train de se produire.
Donc les trames temporelles se rejoignent. La trame temporelle, c'est simplement l'histoire que vous vivez, que vous avez vécue et que vous avez à vivre, en cette fin du temps. Rien de plus, rien de moins. Cela n'appelle pas d'autres explications que cela. Chacun suit son chemin, chacun s’ouvre à son rythme, chacun vit ce qu'il a à vivre en fonction de l'intelligence de la Lumière.
Rien n'est en retard, rien n'est en avance. Tout est à sa juste place, quelles que soient les apparences et quels que soient vos vécus. Mais si cela ne vous est pas accessible encore, vous allez le voir très rapidement. Et le vivre.
Abba 3, 28 Octobre 2018




La Liberté
La seule liberté ne dépend de personne, ni de vous, ni de celle qui a créé votre forme, ni de celui qui a posé et foulé de ses pas le sol de la Palestine.
Vous voyez, cette simplicité est certainement ce qui fait le plus peur à la personne, et surtout aux personnes spirituelles. Parce que la Vérité est tellement simple qu’elle ne peut pas s'accompagner de spiritualité.
La Vérité est tellement simple qu'elle ne peut s'accompagner d'aucun monde. C'est une vérité qui ne passe pas, la Vérité absolue, celle de qui vous êtes, au-delà de l'être. Là où il n'y a plus de forme, ni sauveur, ni mères généticiennes, ni Métatron, ni Source et pourtant, tout est inclus en cela, et c'est ce que vous êtes.
L'immobilité est importante afin de vous tenir sans effort, au centre du centre, là où l'être rencontre le non-être. Tout le reste se fait sans vous. Tout le reste se fait sans personne, et surtout pas avec un sauveur, et surtout pas avec un maître, mais en vous-mêmes.
Abba 3, 28 Octobre 2018




Le créé
Vous êtes donc dans le créé, mais vous n'avez besoin de plus rien créer. La co-création consciente, qui est l'expression de votre Amour, n'est pas une création. Elle participe aussi à l'éclairage, à la Vérité, et aussi dans une certaine mesure à la décréation. Vous sortez tout de vous. Afin d'être vide.
Que cela passe par n'importe quoi, tout ce qui doit sortir sort. Que cela soit du rire, que cela soit de la colère, que cela soit des rêves, vous ne devez rien garder au-dedans de vous.
Et pourtant vous n'avez rien à jeter. Vous avez juste à laisser être éclairé ce que l'intelligence de la Lumière éclaire, de le laisser œuvrer en vous, au travers de vous, mais non pas par vous.
Au regard de la Vérité, tant que vous croyez agir par vous-même, vous n'êtes pas libre. Vous êtes dans la conscience, mais vous n'êtes pas dans la Vérité.
Celui qui est libre n'agit pas. Il rayonne et résonne, sans aucune intention, sans aucune volonté propre. Là est la Béatitude.
Abba 3, 28 Octobre 2018




La grenouille dans son bocal

Voilà un temps, fort longtemps d'ailleurs, le commandeur vous avait parlé de la grenouille dans son bocal, dont on chauffait l'eau.
Tout cela est fini.
Votre sensibilité, même si vous ne percevez pas l'énergie ou la vibration, est de plus en plus fine, elle passe par tous les canaux possibles.
Mais cette sensibilité n'est pas accompagnée d'une fragilité, exceptée pour ceux qui croient encore être soumis à ça, dans leurs rêves ou dans leurs illusions, ou dans leurs cauchemars.
Mais dès l'instant où c'est vécu, alors effectivement tu ne peux que sourire.
Abba 3, 28 Octobre 2018
 

 
Pages : 1  2 3 4 5 6

 
 



Créer un site
Créer un site