NO EYES - Avril 2015

No Eyes salue en vous le Souffle du Grand Esprit. Vivons un moment de recueillement avant que je ne m’exprime, un moment de silence, un moment d’accueil aussi.
… Silence…
Avant d’échanger et avant que je ne parle, j’implore le Grand Esprit de faire que mes paroles soient pour vous Évidence et Vérité.
Je viens, bien sûr, en tant qu’Étoile Vision. Je suis celle qui vous a parlé, à de nombreuses reprises, de la vision du coeur et de la vision sans yeux, de la vision éthérique. Je vous ai parlé d’un certain nombre de visions possibles. Je viens non pas compléter cela mais continuer à exprimer un certain nombre d’éléments concernant cette vision.
La Vision dont je vous parle maintenant n’est pas une vision qui peut être décrite en termes intelligibles, parce que cette Vision-là est la Vision de ce que peut-être vous nommez le Blanc de la disparition ou peut-être le Noir de l’Absolu. Peu importe. Cette Vision-là met fin à toutes les autres visions. Je dirais que cette Vision-là est l’ultime Vision, qui survient avant la fin de la séparation et la fin de la division. Cette Vision-là est au-delà de toute cause et de toute explication. Elle est au-delà de la vision éthérique, de la vision des yeux, de la vision du coeur, même si vos yeux aujourd’hui arrivent à le percevoir au sein de votre conscience ordinaire. Vous en avez, je dirais, des aperçus, des moments, que cela soit dans la nature, en vous ou pour d’autres frères et soeurs que vous voyez disparaître.
Dès l’instant où d’une manière ou d’une autre, que cela soit par les yeux de chair, que cela soit par les yeux subtils, que cela soit par la vision éthérique ou la vision du coeur, par la vision directe, dès l’instant où le Blanc commence à faire dissoudre toute forme et toute possibilité de discerner ou de discriminer quoi que ce soit au sein de ce Blanc, ou même la disparition de toute couleur, vous savez que là, vous êtes arrivé. Vous êtes arrivé de l’endroit où vous n’avez jamais bougé et où vous semblez revenir. Là est la chambre du Mystère. Là où s’élaborent toutes les autres visions, de même que là où s’élaborent toutes les vies, toutes les consciences, toutes les manifestations. C’est la source de tous les possibles et de tous les impossibles.
Dans cette Vision-là, il n’y a pas de place pour autre chose que l’Amour. Cela est lié bien sûr, vous l’avez compris, à la disparition, à la dissolution et à l’Ascension. C’est ce qui signe la Résurrection. C’est ce qui signe aussi la Crucifixion à venir. Quels que soient les noms et quelles que soient les perceptions que vous en avez vécues ou que vous vivez maintenant. Cela aussi correspond à ce qui avait été nommé par le Commandeur des Anciens : le Grille Planète. Mais ce Grille Planète n’est que le Grille de ce qui est éphémère, de ce qui n’a pas de consistance et de ce qui est superflu.
Alors bien sûr, dès l’instant où votre âme s’est retournée, dès l’instant où l'âme entame un chemin de dissolution, même si vous faites des allers et retours, de par vos doutes, de par les mouvements naturels de l’âme, tout cela un jour laissera la place au Blanc, là où les formes disparaissent, là où les manifestations disparaissent, où il ne reste plus que la pureté et la Beauté.
Cela est l’endroit initial et l’endroit final. C’est, comme dirait votre Christ, l’Alpha et l’Omega ; c’est la même chose. C’est le moment où il n’y a plus rien à voir parce que cela n’est pas nécessaire. C’est le moment où il n’y pas plus ni vision du coeur ni vision intérieure ni vision éthérique. C’est le moment où tout disparaît. C’est le moment du Serment et de la Promesse aussi. C’est le moment de l’Appel de Marie. C’est le moment de la fin de la Révélation.
Tout cela, certains d’entre vous en vivent les prémices de différentes façons. Que cela soit à travers les prémices liés aux éléments, que cela soit dans vos rêves ou que cela soit dans votre disparition, que cela soit par la vibration ou par l’effacement de la conscience, tout cela vous ramène à l’essentiel parce que au-delà de cette vision dernière, je dirais, du Blanc et du Noir, il y a bien plus qu’une conviction. Il y a quelque chose qui est la Vérité, dont rien ne peut être dit, cela vous le savez, et qui pourtant s’imprime en vous dès l’instant où c’est vécu non pas comme une foi, cette fois-ci, mais comme une certitude inébranlable, parce que vous savez pertinemment que tout vient de là et que tout revient là, et que vous êtes cela.
Alors la disparition des visions, la disparition de certaines manifestations, par moments, par intermittence, n’est là que pour vous faire approcher encore une fois au plus près de la première Vision ou de la dernière Vision, celle qui n’est pas à proprement parler une Vision et qui ne permet pas, en tout cas, de discriminer ni forme, ni émotion, ni dimension, ni séparation. Tout cela, vous le vivez peut-être par moments, peut-être à certaines expériences, peut-être vous en avez les prémices même si vous ne l’avez pas encore vu.
Et vous savez, comme cela a été dit, que vous êtes dans une période à la fois d’Ascension mais aussi de Face-à-Face et de superposition. C’est aussi l’occasion, dans cette ultime Vision, de vivre réellement l’Éternité. Et c’est le vécu de l’Éternité qui met fin à l’illusion. Non pas parce que vous combattez l’illusion ou la comprenez mais parce que vous l’avez réellement transcendée, comme l’a dit ma soeur Thérèse. Cela passe, bien sûr vous le savez, par les quatre Piliers du Coeur, par l’Unité, par la Simplicité, par l’Humilité, par la Responsabilité aussi.
Que cela soit le Blanc ou le Noir, cela représente les deux versants de l’Infinie Présence ou de l’Ultime Présence. Là où se manifeste la Demeure de Paix Suprême. Là où se vit le Souffle du Grand Esprit. C’est l’Éclair initial de toute création qui renvoie à l’Éclair initial et aussi à la Source de cet Éclair initial, parce que là est notre Demeure et je dirais que même s’il y a de nombreuses demeures, il y a en définitive qu’une seule Demeure, toutes les autres ne sont que la manifestation de la Vie, de ses colorations, de ses possibilités infinies.
Voilà pourquoi l’OEuvre au Blanc vous convie en boucle à la première OEuvre qui était l’OEuvre au Noir, dans une terminologie alchimiste. La boucle est bouclée, vous êtes enfin arrivé au Souffle du Grand Esprit, c'est-à-dire vous avez bouclé l’Alpha et l’Oméga, vous êtes couronné. Et là, dans ce Blanc et dans ce Noir, vous êtes nourri et rassasié, vous êtes abreuvé et cela met fin à tout doute, à toute interrogation, à toute explication comme à toute justification de ce que vous êtes. Et là vous êtes libre.
Cette ultime Vision ne peut se rechercher, ni se créer. Par contre, il existe effectivement pour la conscience ce que je nommerais des voies que l’on pourrait assimiler à des voies de passage. Cela est une apparence, parfois utile, néanmoins, pour vous repérer. Mais à un moment donné il faudra bien accepter de perdre tous vos repères. Là est la transcendance des éléments. Les éléments se fusionnent, en quelque sorte. De la fusion de ces éléments renaît l’Éther, si vous préférez le 5ème élément, celui qui supporte tous les autres éléments.
Vous êtes donc, en quelque sorte, à la fois à la croisée des chemins et au centre de la croix. Tous les possibles vous sont ouverts, ils vous sont ouverts non pas par vos propres choix mais justement par la disparition des choix, justement par la disparition de toute vision même si bien sûr, au cours de vos jours, vous avez l’occasion de fluctuer, de visions inhabituelles à la disparition des visions. Ceci est l’installation et la finalisation, comme cela a été dit, de l’OEuvre au Blanc. L’Alpha rejoint l’Omega et surtout l’axe Attraction/Vision a été rectifié par la puissance de l’Amour et du coeur et cela vous donne une joie mais une joie qui ne dépend d’aucune cause ni d’aucun état, parce que comme vous le savez la Joie est la manifestation spontanée de l’Amour, et de la Liberté.
Vous avez tous emprunté et nous avons tous emprunté, Étoiles comme Melchisédech, des chemins parfois différents. Nous avons parfois des avis différents, mais tous convergent vers la même Vérité, vers la même Éternité et c’est là que vous voyez, en quelque sorte, la cohérence du Souffle du Grand Esprit en vous. Pas avant, parce que là aussi il vous faut, si vous voulez être libre totalement, lâcher toutes les visions, lâcher toutes les perceptions, toutes les vibrations. Il vous faut disparaître à un moment donné. Accepter cela, c’est déjà accepter le Souffle du Grand Esprit et la Vérité de l’Amour.
Alors bien sûr les visions intermédiaires, celles dont j’avais parlé voilà de nombreuses années, que cela soit la vision éthérique, la vision du coeur ou la vision intérieure n’étaient destinées qu’à vous préparer à cela, non pas à vous éloigner dans des scénarios ou des histoires mais bien plus provoquer en vous la certitude de la Vérité de la Lumière, même si pour certains d’entre vous elle peut sembler encore tellement lointaine, mais en fait elle n’a jamais été aussi proche, même si vous le percevez ainsi, même si vous concevez les choses ainsi.
Le Souffle du Grand Esprit, vous le savez, vous abreuve en permanence, maintenant. Les particules ignées que vous nommez Agni Deva sont présentes partout. Vous les sentez à travers vos Portes, vos Étoiles, elles vous piquent, elles vous pénètrent de partout. L’OEuvre au Blanc se termine enfin.
Non seulement tout est accompli au plus haut des cieux mais tout s’accomplit au plus bas des cieux. Les visions ont été un support, de même que la Lumière vibrale, parce que la conscience est cela. Mais la conscience, d’où vient-elle ? Du Grand Esprit, me direz-vous. Alors bien sûr, jusqu’à un certain espace, il y a encore une distance entre la Source et la Lumière que vous êtes. Mais en un autre espace vous êtes aussi la Source, en totalité, même si cela peut sembler difficile à imaginer. Sachez que la perception de la Lumière Blanche est exactement cela. Quand vous disparaissez, quand le décor disparaît ou quand qui que ce soit disparaît devant vous, vous touchez à l’Éternité et à l’Amour. Et cela vous stupéfie tellement que pour l’instant vous ne pensez pas à cela. Vous êtes encore dans la vision du Blanc et la vision du Noir, je ne parle pas du noir des ténèbres, je parle du Noir de la Lumière Noire, celle qui est préalable à la Lumière Blanche.
Quand vous abordez cette Lumière Blanche, quand elle vous aborde (et pareil pour la Noire), vous avez ici les témoins de votre disparition, les derniers témoignages de votre disparition dans les Demeures d’Éternité.
D’ailleurs, si vous êtes ici dans ces moments-là et si vous n’êtes pas absorbé par ce que vous voyez, c'est-à-dire ce Blanc ou ce Noir, que cela soit dans la disparition d’une personne, que cela soit l’apparition de lumière blanche sur un vortex (comme vous l’avait parlé et évoqué le Commandeur des Anciens), si vous êtes sensible et êtes attentif à ce moment-là, vous verrez qu’en revenant, quelle qu’ait été l’impression laissée, vous êtes rempli d’Amour et de Joie, même si vous ne savez pas poser les mots exacts sur ce qui est vécu ; vous n’avez pas besoin de tout cela, parce que cela s’inscrit directement dans ce que vous êtes. Tout cela se déroule en ce moment, tout cela est là. Accepter de voir la Vérité, accepter de vivre l’Éternité vous désincruste totalement de la matérialité de ce monde mais non pas de la Vie.
Bien sûr, si cela vous est arrivé bien avant cette époque, il y a peut-être en vous la nostalgie de ce qui a été vécu. Il y a même parfois des sentiments de perte, mais tout cela est passé maintenant parce que le Blanc est là, l’OEuvre au Noir se rejoint à l’OEuvre au Blanc. La boucle est bouclée comme je le disais. Ainsi s’achèvera la souffrance, ainsi s’achèvera l’ignorance, ainsi s’achèvera tout ce qui est superflu et inutile ne laissant que l’essentiel, le Souffle du Grand Esprit.
Alors qu’est ce qui peut encore empêcher de vivre cela si vous ne l’avez pas vécu ? Bien sûr cela a été nommé résistances, mais ces résistances ne sont pas toujours le fait de votre personne, parce que même si les lignes de prédation ont été supprimées de la terre, il reste ce que je nommerais des mémoires et des rémanences de ces lignes de prédation, d’autant plus que les formes qui ont créé ces lignes de prédation, elles, sont toujours présentes, même si elles ne sont pas actives grâce à la Lumière Blanche. Elles peuvent entraîner encore des phénomènes de mémoires, en vous, qui sont responsables de vos doutes, de vos interrogations et aussi de vos souffrances. Mais dès l’instant où la Lumière Blanche est vue, d’une manière ou d’une autre, je peux vous assurer que tout cela est en train de se réaliser sur terre.
Ainsi Marie interviendra, en quelque sorte, à la frontière du Blanc et du Noir, sans vision mais avec une évidence, une reconnaissance totale et bien plus importante, si je puis dire, que les expériences que vous avez pu vivre jusqu'à présent. Parce que vous savez et vous saurez que c’est Marie et le fait de le savoir n’est pas lié à quoi que ce soit d’autre que la reconnexion à notre Mère commune. Les éléments, dans leur fusion, est exactement ce qui permet cela. C’est pour ça que dans les traditions de mon peuple, avant toute cérémonie, nous faisions appel aux quatre Orients, aux quatre éléments. Le tambour et le feu, de même que la couverture, étaient dressés vers les quatre Orients. C’est une cérémonie qui permet de rendre grâce aux Quatre Vivants qui sont les Servants de la Source Une, capables de se déployer en tout monde, en toute circonstance et en toute dimension. C’est exactement ce qui est le cas aussi pour vous, à travers ce que les Anciens ont appelé le déploiement de votre véhicule Ascensionnel, à travers ce que le Maître oriental Li Shen vous a donné à travers la Danse du Silence. Tout cela rejoint la fusion des quatre éléments. C’est l’OEuvre au Blanc, la fin de l’OEuvre au Blanc, c’est l’Alpha et l’Omega qui sont enfin réunis, c’est le centre de la Croix.
… Silence…
No Eyes communie avec chacun de vous, comme chacun de vous communie à chacun.
… Silence…
No Eyes va maintenant se retirer en vous.
Que le Souffle du Grand Esprit vous vivifie et que le Feu de l’Esprit vous révèle entièrement à vous-même.
No Eyes vous salue.

www.aventureceleste.com


 
       
Compteur
de visite

8 avril 2018

 
 
 
Pour répondre dans le respect de la Vérité au blog « Méduse et précision »
 

Pour revenir sur la page d'accueil
cliquez sur
l' Ange.



 
 

LA CONSCIENCE NU EST L'ENSEMBLE DES CONSCIENCES.

C'est lors de cette Résurrection que cette Conscience Nu apparaît.

ELLE EST EVIDENCE ET VERITE

L'important n'est pas la compréhension mais le vécu.

C'EST L'ABANDON TOTAL A LA LUMIERE

BIDI

 

 

Merci de me soutenir en me faisant un don

 

NOUVEAU
Inscription
New letter

 
 

Prière à soi même en le Coeur du Coeur donnée par Marie
le 28 mai 2017


Je te salue, Marie qui est grâce.

Tu es bénie comme toutes les femmes,

Et Jésus le fruit de ton cœur nous bénit.

Sainte marie, Cœur de la Source,

Prions ensemble maintenant et toujours en l’Éternité.
 

 

Eau Elfique
ou
Eau Chri
stique

 
En savoir plus...e
      



Quand vous voyez la Lumière,
c'est une vision.
Quand vous sentez
que la Lumière
descend en vous,
c'est une expérience,
Quand la Lumière s'établit en vous
et vous apporte l'illumination
et la connaissance, c'est une réalisation.

Sri Aurobindo

 
 
        

 

 


 

 
Utilisez toujours votre discernement par rapport à ces textes.
Vous avez un Libre Arbitre, alors servez-vous en!


Aventureceleste.com