Message d'Anna du 13/12/2013 par Air


Anna du 13/12/20


Je suis Anna. Je viens comme vous l’a annoncé Ma Ananda Moyi, ma Sœur en Alpha. Je viens aujourd’hui faire résonner, depuis mon emplacement en Omega, l’axe Alpha-Omega. Comme annoncé également hier, Ma Ananda Moyi me soutient lors de mon intervention, de même que je l’aie soutenue hier.


Si vous le voulez bien, nous allons faire un petit point historique concernant ce que nous vous avons délivré. Non pas concernant la venue de la Lumière, cela a été développé par O.M. Aïvanhov, mais plutôt ce que nous vous avons présenté depuis plusieurs années concernant les divers positionnements de la conscience. La conscience, vous le savez malheureusement trop bien, peut être placée au sein de la personnalité. Cela concerne encore la majeure partie de la population de l’humanité incarnée.


Nous vous avons présenté le Soi. Nous vous avons alors indiqué que tout était Vibration, que la conscience était Vibration. Et cela est la réalité, la vérité au sein du Soi. Nous avons développé les différentes étapes, les différents positionnements qui amènent à s’installer de plus en plus profondément au sein du Soi dont, nous pourrions dire, le positionnement ultime est l’Ultime Présence. Nous vous avons dit que, si vous étiez installé dans le Soi, vous seriez amené à vivre des allers-retours entre le Soi et la personnalité. Cela est simplement dû au fait qu’en vivant le Soi, vous êtes toujours prisonnier du placement de la conscience qui vous fait adhérer à un « je » ou à un autre, passant facilement de l’un à l’autre. Alors, bien évidemment, plus vous pratiquez le Soi, plus vous pouvez affirmer votre position au sein du Soi, évitant un grand nombre de perturbations. Une fois installé en la Demeure de Paix Suprême, effectivement vous pouvez avoir la sensation que tout est réalisé. Mais à ce moment-là, si la conscience n’est pas reconnue, il convient d’être prudent car un retour au sein de la personnalité est toujours possible. Mais en le Soi, vous vivez déjà beaucoup plus léger. En le Soi se dissout déjà l’emprise des émotions, car cela vous l’avez certainement compris, une fois que vous vous placez sous la protection de la Lumière, la Lumière œuvre pour vous. Une fois que vous vous placez dans l’accueil de ce qui vient, la Lumière œuvre pour vous.


Ensuite, est venu celui qui s’est présenté comme étant BIDI. Et nous vous avons parlé de l’Absolu. Il vous a parlé de l’Absolu. Certains en ont fait une étape supplémentaire. Alors, bien évidemment, vivre le Soi peut permettre le passage, l’installation en l’Absolu, non pas par une graduation mais simplement parce que la conscience à ce moment-là navigue de la personnalité au Soi, du Soi à la personnalité. Il est alors possible de reconnaitre la conscience lors d’un de ces déplacements. Pour autant, nous vous avons dit que l’Absolu n’était pas une finalité et qu’il n’y avait pas non plus ce que nous pourrions appeler une hiérarchie à ce niveau-là. L’Absolu est effectivement une Libération. La seule possible. Jamais au sein du Soi vous ne pouvez prétendre à la Libération. L’Absolu vous libère. Alors, souvent la notion de Libération a été mal comprise. Souvent la notion de Libération vous donnait à penser que vous alliez, avec l’ensemble de vos bagages, pouvoir faire ce qui vous plaisait. Mais la Libération ce n’est pas cela. La Libération, c’est être libéré de la personne. Être libéré de la personnalité. Être libéré de la croyance d’être une personne. Cela sonne très simple, n’est-ce pas ?


Alors, je vous le redis : ceci n’est pas une finalité, même si vivre et être installé en Absolu en incarnation permet d’accueillir KI-RIS-TI Christ, de manière beaucoup plus aisée. Pourquoi cela est-il plus aisé ? Simplement parce que Christ vous veut entier. Il ne veut pas partager. Et tant que la personnalité est là, tant que vous croyez être une personne, vous ne pouvez pas vous offrir. Vous pouvez tout au plus partager une petite partie de ce que vous pensez être. Et cela Christ n’en a que faire.


Pour terminer concernant l’Absolu, ce n’est qu’une fois vécu cette Libération que vous pouvez cesser les oscillations vous ramenant de temps en temps ou régulièrement au sein de la personnalité. Cela ne veut pas dire qu’il ne reste pas de traces de la personnalité. Cela signifie simplement qu’il n’y a plus d’accroche, que vous n’en êtes plus prisonnier, que vous ne vous prenez jamais pour cette personne. Vous ne vous prenez jamais pour cette coloration qui pourtant continue d’exister, continue de se mouvoir, continue de parler, continue d’agir. Cela correspond aux principales zones d’intervention de la conscience, ou plutôt cela correspond à la manière dont vous pouvez percevoir la conscience, soit en en étant prisonnier, soit en en étant libéré. Prisonnier en souffrance ou prisonnier dans la légèreté mais prisonnier quand même entre la personnalité et le Soi.


Alors, la question que vous pouvez vous poser et que vous êtes en droit de vous poser, c’est : Pourquoi, ayant vécu l’Absolu, certains êtres sont présents pour accueillir Christ ? Y aurait-il une gradation ? Bien évidemment, non. Les gradations sont le fruit de votre mental. Cela n’est rien d’autre que des expériences différentes vous permettant de vivre l’Amour à un degré ou à un autre, en fonction de ce que vous êtes prêt à lâcher. Christ est le Fils de l’Un. Nous pourrions dire, le Fils ainé. Christ est le Feu, la Lumière, né directement de l’Un. Christ est le Verbe qui était au commencement. Christ est donc, nous pourrions dire, une forme manifestée de l’Un qui se propose de prendre place au sein de ce que vous êtes en cette Création. Ainsi, l’Absolu n’a que faire du retour de Christ. Mais vivant pour l’Absolu en incarnation dans un corps de chair, il est sensible au flux d’Amour et à ce titre, ravi d’accueillir Christ en sa Demeure afin qu’au sein de la Création, il puisse vivre l’Amour de l’Un pour l’Un. Alors, comme je vous le disais, il n’est pas indispensable de vivre l’Absolu pour réaliser cela. Mais la limite est extrêmement fragile car, en effet, si vous n’êtes pas installé en Absolu, cela signifie que vous êtes encore soumis à l’attraction de la conscience.


Si votre conscience reste fixée en Shantinilaya, en l’Ultime Présence, alors il vous est possible d’accueillir Christ. Mais à aucun moment, si votre conscience vient se placer au sein de la personnalité, vous ne pourrez accueillir Celui qui vient et qui se propose de régner au sein de votre corps de chair, d’y apporter la Lumière, d’y apporter l’Amour, vous plaçant alors dans une extase permanente de ce flux d’Amour vécu, dont vous êtes, par l’intermédiaire de la conscience, témoin. Cela signifie, et c’est là où je voulais en venir, que d’une certaine manière vous avez besoin de vous libérer de la notion d’être une personne.


Donc, dans un premier temps, vous avez besoin de vous séparer du corps, de la conscience d’être un corps, une pensée, des émotions. Vous vous placez en le Soi ou vous vous installez en Absolu. Ensuite, en ce corps, Christ s’installe. À ce moment-là, nous pourrions dire que s’applique cette phrase, « un esprit sain dans un corps sain », car quand Christ s’installe en vous, ou plutôt dans ce qui reste de l’illusion d’un vous, ou encore mieux dans une maison, vide, dans laquelle il n’y a plus de vous. Lorsqu’Il s’installe, cela est une célébration car sur l’ensemble de la Création, de l’Esprit à la matière, l’Un règne de nouveau. Voilà pourquoi Il vous a dit : « Je suis l’Alpha et l’Omega ». Vous ne pouvez venir sanctifier ce corps tant que vous n’avez pas vidé les lieux de l’illusion d’être une personne. Cela est d’ailleurs un grand écueil de bon nombre d’enseignements qui sont diffusés actuellement au sein de votre humanité, faisant croire qu’en se sentant mieux dans son corps, en y prenant plus de place, qu’en acceptant, accueillant ses émotions, vous alliez faire une transformation et une installation en la Lumière. Il n’en est rien. Il vous faut nettoyer les lieux, les vider afin qu’Il puisse s’y installer, y prendre place et faire rayonner votre maison.


Ma Sœur Ma Ananda Moyi, de son vivant, rappelait combien il était important de se placer dans les mains de son gourou intérieur, de remettre sa destinée à ce gourou intérieur. C’est exactement cela. Et ce gourou intérieur, c’est le Christ, né de l’Un, représentant de l’Un, au sein de la Création. L’Un ne pouvant pas se projeter lui-même au sein de la Création (sauf dans de rares exceptions) y projette son Fils, le Verbe, la Lumière. Alors, faisons nôtre ce qu’Il vous a dit : « Je suis l’Alpha et l’Omega ».  Je suis l’Esprit et la matière. Je suis le commencement et la fin. Je suis le Feu et la matière, le Feu et la Terre.


Voilà, chers Frères et Sœurs, ce que je voulais partager avec vous aujourd’hui. Je suis ravie d’avoir pu me retrouver parmi vous après une assez longue absence. Je vous envoie tout mon Amour de Mère. Et je vous invite à laisser place pour L’accueillir.

Que la Grâce vous accompagne.


Transmis par Air
http://www.envol-du-phenix.org

 
 
 


www.aventureceleste.com




 
25 septembre 2017

Compteur de visite
 
             
 

Prière à soi même en le Coeur du Coeur donnée par Marie
le 28 mai 2017


Je te salue, Marie qui est grâce.

Tu es bénie comme toutes les femmes,

Et Jésus le fruit de ton cœur nous bénit.

Sainte marie, Cœur de la Source,

Prions ensemble maintenant et toujours en l’Éternité.

 
 

Eau Elfique
ou
Eau Christique

Eau de 5ème dimensions éEn savoir plus...e
 


Vous appréciez mon site et vous voulez  soutenir mon travail,
vous pouvez m'aider  en me faisant un don libre par Chèque ou avec PayPal ou en achetant une de mes créations.
Avec tout mon Amour...
Merci !


 
 
      

Le Salut d'Orion

Ces gestes constituent un signe de reconnaissance des  forces de la Lumière.

Comme l'a précisé ORIONIS : "le salut des 24 Vieillards, appelé Salut d'Orion, vous permettra, au sein de cette Assemblée, comme au sein de toute Assemblée, de vous reconnaître et de vous reconnecter les uns aux autres... Ce salut n'est physiologiquement réalisable que par les êtres appartenant à la Lumière Authentique".

1. Tendre le bras gauche devant soi, la main formant un angle droit avec le bras.

2. Ramener cette main sur le Coeur.

3. Tendre le bras droit devant soi, la main formant un angle droit avec le bras.

4. Ramener la main droite sur le Coeur, par dessus l'autre main.

  
 


Quand vous voyez la Lumière,
c'est une vision.
Quand vous sentez que la Lumière
descend en vous,
c'est une expérience,
Quand la Lumière s'établit en vous
et vous apporte l'illumination
et la connaissance, c'est une réalisation
Sri Aurobindo
 
        

 

 


 

 
Utilisez toujours votre discernement par rapport à ces textes.
Vous avez un Libre Arbitre, alors servez-vous en!