Octobre 2016

 

MARIE

 

(+ Questions/Réponses en 2ème partie)

Je suis Marie, Reine des cieux et de la Terre. Enfants bien-aimés, je reviens parmi vous en mon humanité, comme je l’ai déjà fait voilà plus de deux mois. Permettez-moi tout d’abord de vous recouvrir de grâces et de bénédictions, par mon Manteau Bleu.

Silence…

Aujourd’hui plus que jamais, où que vos regards se portent, que cela soit dans votre vie, que cela soit dans votre pays ou à l’échelon de la terre entière, si vous savez regarder objectivement, vous vous apercevez effectivement très rapidement que tout ce qui se déroule en ce moment sur cette terre signe en quelque sorte un grand changement. Tout ce qui vous avait été énoncé par les prophètes, par le bien-aimé Jean, par ceux qui ont retranscrit mes apparitions, ne laisse planer aucun doute sur ce changement. Peut-être même le vivez-vous en vous, moment où vos ultimes attachements, vos dernières illusions, vos dernières ombres, vous apparaissent peut-être plus crûment et de manière beaucoup plus bruyante.

Tout ce qui se déroule, et vous le savez, ne doit en aucune façon vous inquiéter car tout ce qui se déroule ne sont, en définitive, que les prémices et l’annonce de tout ce que les prophètes, en quelque pays du monde, ont annoncé. Cela se déroule sous vos yeux, dans votre chair, dans votre vie et dans tous les secteurs de votre vie. Par rapport à tout cela, vous êtes amenés – que vous le sentiez, perceviez ou non pour l’instant –, à vous tourner vers vous-mêmes, à vous poser la seule question qui vaille : « Où en suis-je ? ». Non pas pour vous jauger ni moins encore vous juger, mais juste pour voir clair afin de vous adapter et de vous ajuster à ce qui est en cours maintenant.

Comme j’ai eu l’occasion de vous le dire voilà quelques mois, l’ensemble de la Confédération Intergalactique se tient autour de vous, autour de votre terre, de ma terre. Nous attendons tout comme vous l’arrivée du signe céleste afin que je puisse lancer mon Appel. Nombre d’entre vous, depuis toutes ces années, ont déjà reçu mon Appel à titre individuel. Comme vous le savez, ni moi-même, ni mon Fils, ni la Source elle-même, ne peuvent connaître la date précise de cet évènement. Néanmoins vous pouvez observer facilement autour de vous et en vous que tout, en quelque sorte, se précipite, se dévoile, se révèle. Il y a une phase d’épuration et d’ajustement qui se précise pour chacun de vous et qui doit vous conduire à ce moment si particulier. Je crois d’ailleurs que cette période a été nommée, voilà peu de jours, un moment crucial ou un moment charnière de votre humanité.

Rappelez-vous que quel que soit ce qu’il vous arrive au sein de votre vie, ou même à la surface de ce monde, la Joie n’est pas dans les plaisirs de ce monde ni même dans la satisfaction de votre personne, mais que la vraie Joie est à l’intérieur de vous, et quel que soit ce vide de Joie que vous pouvez peut-être ressentir par moments, sachez qu’elle est toujours là. Votre cœur s’ouvre de différentes façons, que cela soit par la conscience directement, par les vibrations dont nous vous avons entretenus, en particulier mes sœurs Étoiles et mes frères Anciens. Tout cela, aujourd’hui, trouve son espace en quelque sorte de résolution, qui n’est rien d’autre que votre Ascension, individuelle et collective, selon votre assignation, selon aussi mes ultimes grâces, en les Demeures de l’Éternité.

Nul ne connaît la date, ce n’est pas parce que nous ne devons pas vous la communiquer mais simplement parce que l’élément de surprise est quelque chose de fondamental, ô certes pas pour vous mais tous ceux d’entre nos frères et sœurs qui dorment encore, attachés et chevillés à leur vie, à leurs obligations, à leurs responsabilités, et qui baignent encore dans la matrice, celle qui vous a enfermés. Mais tout cela est en train de changer. Mais cet imprévu doit demeurer jusqu’au moment de mon Appel pour nombre d’entre vous, non pas par une quelconque punition ni même par une cachotterie ou un mensonge, mais simplement parce que l’effet de surprise est un élément majeur. Car comme vous le savez, il n’y a rien à préparer, ni à l’extérieur de vous ni à l’intérieur de vous, il y a juste à être ce que vous êtes, que vous utilisiez la prière, que vous utilisiez les contacts avec la nature, que vous utilisiez d’autres moyens, peu importe.

D’autres par contre parmi vous doivent être, jusqu’aux dernières limites, inscrits au sein de la dualité, au sein de la matrice, afin de se transformer réellement et véritablement à l’ultime moment, parce que leur cœur est pur, même s’ils ne l’ont jamais senti ni même jamais manifesté. Si vous êtes informés, que cela soit par vos vibrations, par tout ce que nous vous avons dit ou tout ce que vous observez par vous-mêmes autour de vous, alors c’est que cela devait en être ainsi.

Rappelez-vous que vous ne pouvez contraindre personne car la Liberté, même si elle est bien réelle au moment de la Libération collective, n’a pas fondamentalement le même sens pour chacun de vous ; certains ont besoin, en quelque sorte, de laisser maturer leur âme. Mais rappelez-vous aussi que quelle que soit votre assignation, tout le monde passera par cette Porte étroite, par mon Appel et par la seconde mort qui entraînera votre première Renaissance au sein de la matière.

Vous n’avez donc pas à vous inquiéter, mais bien plutôt à regarder tout ce que vous donne la vie à voir, en vous d’abord, dans votre premier cercle autour de vous, car il y a, dans les défis que vous propose la Lumière, des éléments de résolution là aussi, des éléments qui vous permettent de comprendre, avec votre tête mais aussi avec votre cœur, toute illusion qui peut rester encore dans certaines situations, chez certains frères et sœurs. Mais vous ne pouvez pas les brusquer, vous ne pouvez simplement qu’être Amour et vous conduire selon la loi d’Amour et non plus selon la loi d’action-réaction. Il n’y a pas de meilleure méthode que de mettre toujours l’Amour devant, avant votre intérêt personnel, avant votre avantage personnel, et je dirais même avant d’établir toute relation quelle qu’elle soit.

Alors ce moment est imminent, de plus en plus imminent. Vous le voyez bien autour de vous : tout ce qui était occulté, caché, aux yeux du plus grand nombre, se dévoile chaque jour un peu plus. C’est la juste rétribution de la Lumière, c’est l’éclairage de la Lumière elle-même sur ce qu’il y a besoin encore d’éclairer et de mettre en lumière. Comme nous vous l’avons dit, plus que jamais, quoi qu’il vous arrive, tout est exactement à la bonne place, que cela soit les situations, l’emplacement de votre conscience ou l’emplacement du monde. Il n’y a rien à prémunir, il y a juste à rester tranquille, à rester humble, à rester doux, continuer à faire ce que la Vie vous demande, dans vos occupations les plus matérielles, avec la même humeur que quand vous êtes alignés avec vous-mêmes dans le silence de votre cœur.

Il n’y a rien à fuir, il n’y a rien à éviter, et il n’y a surtout rien à comprendre, il y a juste à vivre ce qui est proposé. Quelles que soient les apparences de votre vie ou de ce monde, la Lumière a irrémédiablement gagné, et cela déjà depuis un certain temps. Le fait de gagner n’est pas un combat contre l’ombre mais bien l’établissement de l’Évidence et de la Vérité concernant la Lumière et l’Amour. Nous ne pouvons empêcher, si je peux dire, les résistances de ceux qui s’opposent à cette Joie, le plus souvent, vous le savez, par peur, par ignorance, par avidité surtout, par besoin de contrôler, besoin d’asservir. Ne vous occupez plus de tout cela. Restez très attentifs à ce qui se déroule dans votre vie, même dans les faits insignifiants, les faits routiniers. C’est ici que vous avez le plus de chance de vous retrouver.

Vous avez d’innombrables aides aussi, j’en ai parlé : les peuples de la nature, vos vibrations si vous les vivez, et votre conscience elle-même qui se place, que vous le vouliez ou non, en la posture de l’observateur, ce qui est responsable, bien sûr, de vos diverses pertes de mémoire. Non vous n’êtes pas malades, non vous n’avez pas de maladie qui est en train d’arriver mais bien plus une guérison définitive de toutes les illusions qui peuvent encore demeurer, tout ce qui concerne les croyances, les adhésions, par quelque bout que ce soit, à la matrice des Archontes. Tout a été fait pour vous empêcher de vous élever, de trouver l’âme et l’Esprit en vous. Mais cela est terminé.

Quels que soient les obstacles et les résistances que vous observez en vous ou dans le monde, ils ne sont rien par rapport à l’évidence de ce qui vient vers vous. Je suis simplement venue vous encourager à demeurer le plus possible, quoi que vous fassiez, en votre cœur, en la posture de l’observateur, en celui qui ne refuse rien mais voit tout, sans jugements, sans faux-semblants, sans parti-pris, sans chercher le moindre avantage personnel, car c’est en donnant que vous recevez. Je vous invite à le vérifier, dorénavant de façon encore plus nette si je peux dire, encore plus authentique.

Nombre d’entre vous commencent à faire des rêves particuliers, montrant un certain nombre d’éléments à venir, sans toutefois pouvoir les dater ou les repérer dans le temps. Vous le savez, le temps est en train de disparaître. Cette distorsion du temps habituel, vous la vivez vous aussi : soit le temps se contracte, soit le temps se dilate, et cela plusieurs fois par jour ; vous sortez de cette linéarité du temps. Vous êtes de moins en moins soumis à toutes vos histoires passées et même à votre propre corps. Ce qui ne veut pas dire que celui-ci ne peut pas manifester des anomalies, mais très souvent vous constatez par vous-mêmes que cela n’infléchit plus, en quelque sorte, votre conscience. Celle-ci devient découplée, si je peux dire, de vos maux, de vos misères, concernant vos vies, vos corps ou la société elle-même.

Comme vous le voyez aujourd’hui, la vénalité, la matérialité, est toujours liée à un piège fantastique de ce monde enfermé qui vous a fait croire – peut-être pas à vous ici, ou qui lisez, mais de manière générale – que l’argent pouvait tout acheter ; il n’en est rien. Tout cela a été construit artificiellement en vous imposant, au sein même de l’enfermement, un esclavage des corps, un esclavage des âmes et l’absence d’apparition de l’Esprit. Aujourd’hui, tout ça est en train de voler en éclats. Chaque jour qui vous rapproche de l’Évènement sera de plus en plus important au niveau des révélations sur vous-mêmes et sur le monde, sur la marche du monde même, devrais-je dire. Tout ceci n’est pas pour punir quiconque mais pour bien vous faire voir, par l’Intelligence de la Lumière elle-même, qu’il ne peut y avoir aucune issue de secours ou de sortie dans la continuité d’un monde au sein de la matière.

Je conçois tout à fait que pour encore nombre d’entre vous il soit difficile d’accepter – je ne vous demande pas de croire mais simplement d’accepter –, le processus qui se déroule sous vos yeux. Mais dès l’instant où vous lâchez, dès l’instant où vous acquiescez, dès l’instant où vous vous tournez vers votre cœur et sur rien d’autre, tout le reste disparaît. Vous le voyez au travers de votre mémoire, de vos habitudes, mais aussi même de certains de vos comportements qui changent du tout au tout. Même sans sentir les énergies ni la vibration, vous commencez à percevoir la réalité de l’Amour ; même si vous ne pouvez pas toujours y mettre des mots, si vous êtes attentifs, vous ne pouvez que constater les changements qui sont en cours. Même pour celui parmi vous qui serait inscrit dans la routine et qui ne veut surtout pas être altéré dans cette routine, les changements aussi se manifestent.

Regardez les deux extrêmes qui se déroulent même simplement autour de vous : vous avez des frères et des sœurs qui découvrent l’Amour, vous avez des frères et des sœurs qui littéralement n’ont plus conscience d’eux-mêmes et redeviennent quelque part une forme d’animaux ou d’animalité, dans le sens le plus terrible. En effet, la conscience de l’ego et même la conscience du Soi semblent parfois faire défaut. L’éducation, la morale, l’empathie, le charisme, semblent éloignés de ces frères et sœurs. Cela ne veut pas dire qu’ils sont, en votre terminologie, noirs ou opposés à la Lumière, mais simplement que le changement qui est en cours demande, pour nombre d’entre vous, des ajustements parfois violents et parfois difficiles à vivre.

Pour d’autres par contre, qui ont déjà lâché tout ce qui concerne les illusions de la matrice, tout en continuant à y mener votre vie, ressentent beaucoup plus de légèreté, beaucoup plus d’amour. Tout ce qui se déroule concernant vos corps, la société, votre environnement, est directement sous l’influence réelle et concrète de l’Intelligence de la Lumière. Celle-ci veut vous rendre à votre liberté, quelle que soit cette liberté, évoquée, pensée ou espérée en vous.

Dans cette période, il est indispensable pour chacun de vous d’avoir des moments de recueillement ou de silence, où en quelque sorte vous suspendez les interactions avec l’environnement, non pas pour fuir – je ne demande cela que pendant quelques minutes, quelques heures par jour pour ceux qui en ont le temps – pour vous retrouver, non pas encore une fois pour vous juger ou vous condamner mais simplement pour être avec vous-mêmes, dans ce Face-à-Face nommé ultime, individuel, et de bien vous ajuster à ce que vous êtes en éternité. Rappelez-vous que ce n’est pas un effort, ce n’est pas difficile, il faut juste trouver l’occasion, le temps, et l’acceptation de ce qui se vit. Alors tout se fera jour, rien ne pourra être caché, même sur ce qui vous échappe en ce moment même.

Redevenir comme un enfant n’est pas un vain mot, je ne vais pas vous rappeler tout ce qu’a pu vous dire ma sœur Thérèse concernant la Voie de l’Enfance et de l’Innocence. Je ne vais pas non plus vous renvoyer aux paroles de mon Fils, elles ont été répétées d’innombrables fois. Retenez aussi cette notion de spontanéité : plus vous êtes spontanés, moins il y a de réflexion, plus il y a de chance que vous suiviez la loi de la Grâce. Bien sûr, il en est tout autrement de cette forme de spontanéité pour ceux qui sont opposés à la Lumière où là, le côté animal à proprement parler peut ressortir, avec les colères, les violences, les conduites aberrantes si je peux dire.

Mais là aussi, chaque chose est à sa place. Tout est mis en ordre, si je peux dire, pour que vous soyez dans les conditions les plus adéquates pour vivre mon Appel – collectif –, et vivre ce qui suivra après. Cela peut maintenant arriver à n’importe quel moment, d’un jour à l’autre, d’une heure à l’autre, d’une semaine à l’autre ou d’un mois à l’autre. Cela ne doit pas vous faire dévier de vos responsabilités et de ce qui doit changer à l’intérieur de vous, et qui le plus souvent ne nécessite pas de changement extérieur. Les temps ne sont plus à cela, ils sont simplement à accepter totalement ce dans quoi vous vous êtes placés vous-mêmes, en quelque situation et en quelque cercle de votre vie que ce soit.

Si la Lumière vous pénètre, que cela soit par les Couronnes radiantes – que vous percevez ou pas –, que cela soit par votre conscience directement, le travail de superposition de l’éphémère et de l’Éternel se fait de manière naturelle. Cela n’a pas besoin de vous, il y a simplement besoin de laisser être ce qui doit être et de suivre les lignes d’évidence, les lignes de moindre difficulté, celles que vous propose la Vie car vous aurez toujours le choix – de regimber, d’agir par vous-mêmes ou de faire confiance, à la Vie, à la Lumière, à l’Amour, plutôt qu’à votre personne, à votre mémoire, à vos expériences passées. C’est par-là même que vous vous démontrez à vous-mêmes et au monde que vous êtes centrés, si je peux dire, ou alignés, en le Cœur du Cœur.

C’est le moment aussi des ultimes pardons : pardonnez au monde, pardonnez à votre pire ennemi, pardonnez aux Archontes, et aimez-les. Il n’y a pas de meilleure façon de les guérir. Il en est de même pour tous les frères et les sœurs qui se retrouvent dans la violence, dans les résistances, dans la confusion, aimez-les de la même façon. Aimer ne veut pas dire prononcer des beaux mots ni même prendre dans ses bras, c’est prier à chaque minute pour tous ces êtres, dans le silence de votre cœur. Parce que ce sont eux qui ont le plus besoin de l’Amour que vous êtes. Ce sont ceux qui sont a priori dans des chemins de traverse, dans la colère, dans le déni, qui ont le plus besoin de se reconnaître en tant qu’êtres éternels.

D’ailleurs vous le constatez peut-être, les mots ne peuvent plus convaincre. Ils peuvent devenir d’ailleurs de plus en plus confus et ne pas exprimer réellement ce que vous souhaitiez exprimer, la confusion des mots aussi. De la même façon, avant même mon Appel, le chant de l’âme et de l’Esprit à vos oreilles est maintenant augmenté du son de Nibiru qui approche de vous, ainsi que du son de la Terre, même si celui-ci n’est pas audible de partout sur la Terre, néanmoins vous l’entendez. Tout ce qui sonne à vos oreilles, tout ce qui sonne à votre cœur, à votre conscience, est là pour vous aiguiller, pour vous stimuler, pour vous montrer ce qu’est la vraie Vie.

Comme cela avait été dit par le Commandeur, il vous avait énoncé un certain nombre de périodes propices à cet Appel ; la période de l’hiver, le moment où l’énergie et la conscience s’intériorisent (en tout cas dans votre hémisphère nord) est un élément important pour vous permettre de rentrer chez vous. Vous êtes moins attirés par le fait d’être dehors, par le fait de vous amuser, mais bien plus, tout en demeurant légers, sereins, de saisir la gravité de ce qui se passe, qui n’est pas un jugement mais qui est une libération. C’est dans cette période que vous avez le plus de chance – si cela ne vous est pas arrivé – de vous trouver vous-mêmes, d’aller au-delà des apparences, au-delà de toute trace d’ego, de toute spiritualité même, à la source de votre Esprit, en l’Esprit Saint, en l’Esprit du Soleil, et de vivre ainsi à la fois le Feu Vibral et le Feu Igné, sans effort.

Retenez aussi peut-être les paroles qui ont été prononcées, parfois avec véhémence, par celui qui s’est nommé Bidi : « Votre Royaume n’est pas de ce monde, vous n’êtes pas ce corps ». Acceptez déjà cela, quels que soient les attachements que vous présentez encore à vos corps, à vos vies, à votre identité, mais acceptez – même sans le vivre – que vous êtes bien plus que tout cela, et vous le verrez, vous le vivrez, parfois de façon surprenante, de façon totalement inattendue, en-dehors de tout état d’alignement, de prière ou de cœur, parce qu’ainsi sont les ultimes grâces de la Lumière, avant que n’intervienne mon ultime grâce.

Certains d’entre vous, encore, se sentent quelque part au bout du rouleau, c’est-à-dire avec des espoirs déçus, des espérances, des attentes. Cela aussi fait partie de votre chemin : apprendre la patience, avoir l’humilité de s’en remettre à autre chose que ce qui tombe sous vos yeux ou sous vos sens, même si vous ne le connaissez pas.

La nature elle-même, et nous l’avons déjà dit, change. Ce changement n’est pas un simple changement, il est vraiment un changement d’état dimensionnel, un changement de monde. La Terre, vous le savez – elle est libérée avant vous –, attend ce moment aussi avec vous afin de se retrouver, elle aussi, dans sa dimension d’Éternité.

Chaque jour qui va passer maintenant, depuis ce jour de Toussaint, va vous démontrer la réalité de ce qui encore en vous pouvait être soupesé, parfois ignoré ou parfois redouté : ce que vous êtes. Et ce que vous êtes peut encore vous faire peur parce que cela est tellement vaste, tellement grand, il ne peut pas cadrer avec tout ce que les religions quelles qu’elles soient vous ont inculqué. Et même vos expériences les plus larges vécues au niveau de ce corps ne sont que le pâle reflet de ce que vous êtes. Alors bien sûr il y a la peur de l’inconnu qui peut encore exister en vous, mais chaque jour celle-ci s’éloignera de vous dès l’instant où il existe un minimum de confiance en l’action de la Lumière et en l’action de la Vie.

Silence…

Même les évènements les plus opposés à la Lumière ne font que servir la Lumière. Encore une fois, quels que soient les évènements, dans votre corps ou sur le monde, retenez que derrière ces évènements il y a ce que vous êtes. Et tout ce qu’il se produit, où que ce soit, n’est là que pour vous permettre de vous éprouver dans la Liberté, et de réellement vous montrer vos choix, votre position – et votre éternité –, en même temps. C’est en ce sens que la Spontanéité, l’Humilité, la Simplicité deviennent majeures pour cette période.

Silence…

Tous les prophètes de tout temps vous ont annoncé ce moment précis, en différentes langues, en différentes cultures même, bien au-delà des prophètes de la chrétienté, si je peux dire. Il n’y a pas de hasard car déjà à cette époque, bien avant l’époque que vous vivez – que cela soit au temps où nous étions incarnés, que cela soit il y a cent ans, peu importe – la description, même si les mots sont différents, ne font que traduire le même changement. Ce changement, vous le savez, n’est pas un changement linéaire, quelles qu’en soient les prémices et leur augmentation, ce changement sera extrêmement rapide et bref. Nous vous avons largement donné les circonstances de ce qu’il doit se passer durant le phénomène de la stase, ainsi chacun de vous, qu’il l’accepte ou pas, est prêt à vivre ce moment.

Rappelez-vous qu’au-delà de la stase elle-même, c’est la Résurrection. C’est-à-dire qu’en cette période-là, au moment où les signes deviendront visibles dans le ciel, vous ne serez plus liés à votre corps, vous serez en éternité, vous verrez – comme un de nos frères ou sœurs qui a pu mourir voilà quelque temps, n’importe où sur cette terre – accès à la vision panoramique, non pas de cette vie mais des autres vies, non pas pour un quelconque règlement de karma ou de fautes mais vous comparerez cela avec ce que vous êtes en éternité. Et là, il n’y aura aucun doute ni aucune question, vous saurez que vous êtes l’Éternité et que tout ce qu’il se produit au sein de ce monde ne représente strictement rien par rapport à ce que vous êtes.

C’est en ce sens que la Voie de l’Enfance est indispensable parce qu’il n’y a pas, à ce niveau-là, de compréhension, il n’y a pas de chaîne logique, il n’y a pas d’action-réaction, il y a deux mondes qui ont été séparés, divisés, et opposés même. C’est cela que vous allez voir. Et dès l’instant où votre résurrection sera actée par la traversée de la Lumière, et vous retrouvant de l’autre côté de la Lumière, vous pourrez alors revenir et vous aurez alors, quelles que soient les circonstances de ce que vous aurez à vivre après, un laps de temps, si cela est utile, pour éliminer ce qui doit être éliminé de vous.

Encore une fois, je le répète, nul frère et sœur humain de la terre, qui qu’il ait servi jusqu’à présent, ne pourra échapper à ce moment. Vous, ici et ailleurs, êtes nombreux à avoir vécu les processus vibratoires et de conscience, mais il y a aussi tous nos frères et sœurs qui, quelles que soient leurs croyances et quelles que soient leur bonté et leur bienveillance, n’ont pas eu la chance de voir qu’ils n’étaient pas ce corps, ni cette vie, ni aucune autre vie prise à la surface de ce monde. Vous retrouverez votre vrai Royaume, celui où tout est parfait, où tout est en ordre. Et vous viserez, à l’intérieur de cette reconnexion, ce qui est nécessaire comme énergie, comme conscience, comme vibration, pour vivre ce qui est à vivre pour vous ensuite.

Silence…

D’ailleurs, au fur et à mesure que vous allez être obligés de lâcher les croyances et les illusions de ce monde, vous constaterez aisément que la Joie se manifeste dans ces moments-là. Quand votre état présent n’est pas fonction d’une mémoire, d’une expérience, d’une habitude, mais quand vous vivez l’instant présent, libérés de toute influence du passé et surtout de toute anticipation d’un futur quel qu’il soit, vous vous retrouvez. Même si vous n’en avez pas conscience, la Joie, elle, et la Légèreté sont bien là, et c’est ça qui est important.

La Lumière, en quelque sorte, et l’influence de plus en plus visible de Nibiru ou Hercolubus, devient de plus en plus pressante en vous. L’appel de la Lumière, comme cela a été expliqué, peut vous prendre n’importe quand. Ces appels sont réellement, comme cela a été dit, des injonctions à la Lumière et souffrent de moins en moins d’un délai pour s’y adapter. L’Esprit souffle où il veut et quand il veut, c’est à vous d’acquiescer à cela, et dès l’instant où vous avez acquiescé, quelle que soit la dureté de votre vie, alors vous serez dans la douceur, la douceur de celui qui retrouve son innocence, son enfance, qui n’est plus affecté par quelque désir que ce soit, par quelque projection que ce soit ou par quelque expérience passée malheureuse.

Silence…

C’est de cette vigilance-là dont je vous parle : d’être lucides, d’être attentifs, non pas pour orienter les choses mais bien plus pour les accueillir et les voir. Comme je l’ai dit, voir permet de pardonner, voir permet d’effacer ce qui peut encore encombrer votre vision et votre cœur.

Silence…

Tout ce qui se déroule, sans aucune exception, est le fruit de l’interaction de la Lumière avec la matrice de ce monde. Vos robes de Lumière, vos corps subtils, votre corps d’Êtreté, deviennent de plus en plus perceptibles. De la même façon que vous constatez qu’il est de plus en plus aisé, quelle que soit la vitesse à laquelle vous découvrez cela, d’entrer en contact avec ce qui était invisible, non pas par curiosité, non pas par goût d’expériences, mais parce que cela est vital pour vous de retrouver ce que vous êtes et d’avoir une foi, si je peux dire, de celui qui a vu et non pas de celui qui croit.

Beaucoup d’expériences sont encore à mener concernant aussi bien la conscience que vos vibrations, que les circonstances de votre vie. Vous n’avez pas à vous en inquiéter ni à vous y intéresser, vivez-les et surtout vivez-en les effets sur votre conscience. En pratiquant ainsi votre vie, vous verrez que la Vie vous conduit inéluctablement à la Vérité, celle que vous avez cherchée et que peut-être vous n’avez pas trouvée. Tout est là, dans ce processus de Crucifixion, de Résurrection – qui est commun – dans cet aspect crucial où vous êtes à la croisée des chemins, où il n’y a rien à juger, il n’y a rien à condamner, même le pire des assassins, il y a à pardonner et à aimer.

La justice des hommes n’est pas la justice divine, loin de là : elle n’obéit pas à des codes et à des lois, elle obéit uniquement à l’Amour. En est-il de même pour vous ? En est-il de même pour votre façon d’agir, de parler, de regarder, d’aimer ? Ressentez-vous la légèreté ou la pesanteur, quel que soit l’état de votre corps, de votre vie, de vos finances, de vos amours ? Ou alors vous sentez-vous encore lourds ? Ne vous jugez pas, voyez dans cette lourdeur, parfois, une occasion inespérée de rentrer encore plus en vous et en ce que vous êtes.

Silence…

Le mécanisme de l’Ascension collective, comme cela a été dit, est enclenché. La préparation est terminée. Les ultimes Portes s’activent en ce moment même, les ultimes révélations se font jour aussi, au niveau de vos vécus comme au niveau du monde. Ce qui doit naître en vous, sans le rechercher, est la certitude de ce que vous êtes. Les différents vécus de vos vies, de votre être intérieur, ne sont là que pour ça et favorisent encore une fois cette action-là, même si en premier abord, en première apparence, cela peut sembler parfois être exactement l’inverse pour votre logique, pour votre raison, pour votre mental. En l’Amour, vous le savez, il n’y a pas de logique au sens où vous l’entendez. Il n’y a pas besoin de morale, il n’y a pas besoin de règles ni de lois, il y a la Liberté totale.

Alors, de manière fracassante ou par petites touches, c’est ce qu’il vous est donné de vivre et ce qu’il vous sera donné de vivre, et de manière de plus en plus récurrente et intense, jusqu’à mon Appel. Les grâces, donc, sont innombrables. Même si vous êtes tentés parfois d’y voir encore des punitions ou des erreurs, il n’en est rien. La loi d’Action de Grâce, la loi de l’État de Grâce, est un Amour dévorant, un Feu dévorant qui ne laisse la place pour aucune compromission et aucun mensonge, même le plus petit. Ainsi vous découvrez, progressivement ou brutalement, que vous ne pouvez être que authentiques, que vous ne pouvez plus ruser, tricher ou tromper personne.

Comme vous le constatez aussi dans vos vies, parfois certaines personnes s’éloignent spontanément et d’autres arrivent vers vous, tout aussi spontanément. C’est l’Intelligence de la Lumière qui est à l’œuvre aussi. Alors accueillez tout ce que la Vie vous présente, accueillez tout ce qui peut se produire. Si vous êtes dans cette prière-là, alors cela ira très vite. Si vous voulez maintenir le contrôle de votre vie, votre pouvoir personnel ou exercé sur quiconque, vous serez face à des déconvenues de plus en plus sérieuses si je peux dire, mais qui ne sont pas le fait de la Lumière mais bien de votre action, vous-mêmes. Là aussi, il ne s’agit pas de punition mais bien plus d’un réajustement à ce que vous êtes.

Silence…

Beaucoup parmi vous aussi, mes frères et sœurs, sentez ce Feu de différentes façons. Que cela soit localisé sur votre cœur, sur votre tête, dans vos mains, dans vos pieds ou tout ailleurs, c’est le même processus qui se déroule, débutant à un point ou à un autre mais dont la finalité est toujours la même : allumer, si je peux dire, ce qui a été nommé la Merkabah interdimensionnelle. Le véhicule ascensionnel est sur la rampe de lancement, si je peux dire. Tout a été vérifié – par l’Intelligence de la Lumière et non pas par vous. La Lumière qui n’attend, si ce n’est déjà fait, que votre « oui » inconditionnel à l’Amour. L’Amour doit être devant. Il doit effacer littéralement votre personne, vos habitudes, vos mots, vos idées, vos comportements, tout ça pour vous laisser libres, selon ce que vous êtes et selon ce que vous en vivez et en pensez jusqu’à présent.

Silence…

Le Silence aussi est un élément important. Se trouver des moments de silence des mots, comme je l’ai dit, mais aussi de silence de tout signe extérieur, de retraite si vous préférez à l’intérieur de vous-mêmes, vous permet, de manière beaucoup plus évidente qu’avant, de vous ressourcer et de vous retrouver, de récupérer un peu d’énergie pour faire ce que vous avez à faire, et de renforcer le vécu même de la Liberté. Alors bien sûr cette Liberté intérieure n’est pas toujours en accord avec ce que vous demande un autre frère ou une autre sœur, ou même la société elle-même, vous amenant parfois à jongler entre l’Éternel et l’éphémère. Mais chaque jour qui passe ne vous permettra plus de jongler de la même façon mais bien plus de vous établir dans la Lumière ou dans la résistance. À vous de voir, à vous de le vivre.

Silence…

Ainsi le Silence, silence des mots, silence des regards, silence des idées, vous amènera de plus en plus rapidement au Cœur du Cœur, à vous-mêmes, dépouillés de tous les artifices, de toutes les mémoires et de toutes les attentes. Parce que ne vous mettez pas dans une situation d’attente, soyez pleinement présents. En étant pleinement présents, il n’y a rien à attendre. L’Évènement surviendra au moment opportun pour l’ensemble de l’humanité. Je vous l’ai dit, tous les signes sont là, il est inutile dorénavant d’en rechercher d’autres sauf si cela fait partie de votre curiosité. Mais de grâce, ne tentez pas à travers cela de définir une date quelle qu’elle soit. Ne vous mettez pas en attente, vivez pleinement l’instant présent, peut-être plus qu’auparavant même, même s’il est séduisant, effectivement, comme le disait le Commandeur, d’avoir la certitude de ce qui se déroule sur ce monde.

Mais maintenant, la certitude doit aussi être intérieure et ne pas dépendre des circonstances extérieures, parce que cette voie de communication avec vous-mêmes est parfaitement perméable maintenant, aussi bien la capacité à être l’observateur de vous-mêmes, même sans aucune volonté, de disparaître à vous-mêmes, quelle que soit la façon. Mais en tout cas aujourd’hui, l’évidence doit se déplacer à l’intérieur de vous-mêmes parce que dès que d’une manière ou d’une autre cette évidence intérieure est vécue, alors vous devenez effectivement légers, insouciants, non pas parce que les soucis ont disparu mais parce que cela est votre nature, vous donnant aussi et vous insufflant l’énergie nécessaire pour faire ce qui est à faire, que cela soit avec vos enfants, avec vos parents, avec votre métier.

Cet état intérieur, cet état d’Amour, va prendre de plus en plus de place, de plus en plus d’espace et de plus en plus de temps, au fur et à mesure des jours et des heures qui passent maintenant. Saisissez cette opportunité. Servez-vous de la Lumière non pas pour exiger ou demander quoi que ce soit mais pour devenir entièrement cette Lumière que vous êtes. Et pour cela, il n’y a pas de demande puisque cela, comme vous le savez, est déjà acquis, a toujours été là, même si vous ne le voyez pas nécessairement ou alors de façon brève.

Mais même cela ça va changer, et cela change déjà. Mais l’intensité du changement sera telle que vous croiserez dans la rue, autour de vous, dans votre travail, des frères et des sœurs qui pour l’instant étaient opposés à cette notion d’Évènement, et dont le regard va changer. Accueillez-les. Accueillez-les sans avoir besoin de justifier quoi que ce soit car s’ils arrivent avec le sourire plutôt qu’avec la colère, c’est qu’ils ont déjà vécu à l’intérieur quelque chose qui est de l’ordre des prémices, là aussi, de l’Évènement.




 
25 septembre 2017

Compteur de visite
 
             
 

Prière à soi même en le Coeur du Coeur donnée par Marie
le 28 mai 2017


Je te salue, Marie qui est grâce.

Tu es bénie comme toutes les femmes,

Et Jésus le fruit de ton cœur nous bénit.

Sainte marie, Cœur de la Source,

Prions ensemble maintenant et toujours en l’Éternité.

 
 

Eau Elfique
ou
Eau Christique

Eau de 5ème dimensions éEn savoir plus...e
 


Vous appréciez mon site et vous voulez  soutenir mon travail,
vous pouvez m'aider  en me faisant un don libre par Chèque ou avec PayPal ou en achetant une de mes créations.
Avec tout mon Amour...
Merci !


 
 
      

Le Salut d'Orion

Ces gestes constituent un signe de reconnaissance des  forces de la Lumière.

Comme l'a précisé ORIONIS : "le salut des 24 Vieillards, appelé Salut d'Orion, vous permettra, au sein de cette Assemblée, comme au sein de toute Assemblée, de vous reconnaître et de vous reconnecter les uns aux autres... Ce salut n'est physiologiquement réalisable que par les êtres appartenant à la Lumière Authentique".

1. Tendre le bras gauche devant soi, la main formant un angle droit avec le bras.

2. Ramener cette main sur le Coeur.

3. Tendre le bras droit devant soi, la main formant un angle droit avec le bras.

4. Ramener la main droite sur le Coeur, par dessus l'autre main.

  
 


Quand vous voyez la Lumière,
c'est une vision.
Quand vous sentez que la Lumière
descend en vous,
c'est une expérience,
Quand la Lumière s'établit en vous
et vous apporte l'illumination
et la connaissance, c'est une réalisation
Sri Aurobindo
 
        

 

 


 

 
Utilisez toujours votre discernement par rapport à ces textes.
Vous avez un Libre Arbitre, alors servez-vous en!