MAI 2016
O.M. AÏVANHOV (Partie 1)

NB : cette canalisation est tirée d'un ensemble de canalisations qui accompagneront notre résurrection en ce mois de mai.

Eh bien chers amis, je suis ravi de vous retrouver et de pouvoir vous dire certaines choses avant d’échanger avec vous. Tout d’abord je vous présente toutes mes bénédictions et tout mon amour, en la compagnie de l’Esprit du Soleil et du Coeur du Coeur bien sûr.
… Silence…
Il y a peu de temps, vous avez reçu un certain nombre d’éléments et d’informations concernant le masculin sacré, et je vous avais aussi parlé à cette occasion du joli mois de mai ; et il se trouve qu’aujourd’hui, c’est le premier jour du mois de mai. Alors ce que je vais dire est directement relié à tout ce que vous avez à vivre durant cette jolie période, où beaucoup d’éléments se mettent en place si vous voulez. C’est comme si les éléments de la pièce de théâtre, du puzzle, se mettaient en place pour jouer l’acte de clôture, si je peux dire, et la cérémonie définitive de rencontre avec la Lumière.
Tout ce qui était préparable par chacun de vous, par la conscience de vous-même, par l’Intelligence de la Lumière, est en quelque sorte maintenant achevé. C’est-à-dire que tout ce qui va se dérouler - avec une intensité peut-être plus nette durant cette période - va vous montrer beaucoup de choses par rapport à vous-même, par rapport à votre coeur, par rapport bien sûr à votre emplacement de là où vous êtes en conscience, et par rapport à votre éternité. C’est durant cette période particulière que vous allez voir beaucoup de choses sur l’écran de votre conscience comme sur l’écran du monde, et bien sûr je voudrais vous rappeler un certain nombre de choses par rapport à tout ce qui va se présenter, aussi bien à vous, en vous, que partout dans vos relations et partout sur le monde.
Alors rappelez-vous déjà que la chose la plus importante, durant cette période, c’est si possible de faire appel toujours à ce que vous êtes en vérité, c’est-à-dire au Coeur du Coeur, avant de vous lancer dans des interprétations, dans des réactions, ou dans des pleurs ou des cris de joie. L’important, durant cette période, étant une certaine forme de neutralité, une certaine forme d’acquiescement afin d’être, si je peux dire, le plus neutre possible pour voir ce qui va se dérouler, aussi bien à l’extérieur qu’à l’intérieur. Parce que comme vous savez, y a quasiment plus de différence ou de distance entre ce qui se déroule dehors et ce qui se déroule dedans. Tout ce que vous voyez à l’extérieur de vous correspond quelque part à ce qui se déroule aussi en vous. Tout ce qui est éclairé à l’heure actuelle, tout ce qui se révèle fait partie, vous le savez, de la révélation finale de l’apocalypse. Tout ça se présente à la fois dans ce qu’il vous est donné à voir autour de vous ou à l’autre bout de la planète, mais aussi à l’intérieur de vous-même.
Alors ça peut se présenter sous différentes formes. Il peut y avoir des mécanismes d’élimination, si je peux dire, au niveau du corps, avec des douleurs ponctuelles à des endroits ou à d’autres. Il y a surtout des variations de la notion même de votre identité éphémère. Je parle pas seulement de vos capacités de disparition ou de béatitude, mais aussi tout ce qui va concourir, si vous voulez, d’une manière ou d’une autre, à vous rendre un peu sénile, si je peux dire, c’est-à-dire à douter même de qui vous êtes en ce monde et ne plus savoir faire les choses routinières que vous aviez l’habitude de faire. C’est comme si, petit à petit, l’action de la Lumière effaçait en quelque sorte les repères coutumiers et habituels que vous aviez dans votre fonctionnement ordinaire.
Je parle pas bien sûr de toutes les capacités vibratoires, des vibrations du coeur, des vibrations de l’Onde de Vie ou des contacts que vous établissez entre vous, avec les peuples de la nature ou avec nous, mais il y a une acuité nouvelle, un éclairage qui va être de plus en plus précis (et ça a été dit, je crois déjà hier, par certaines Étoiles), mais vous allez avoir surtout… vous allez être placé, dans chaque circonstance de votre vie, dans un défi. C’est ni une punition, bien sûr, ni une rétribution, et encore moins une erreur. Ça va être le peaufinage, non pas de votre emplacement mais de la conscience qui s’éclaire elle-même, là où elle est, là où vous êtes situé, d’où découlera directement la dernière phase, après l’apparition des signes célestes.
Pour l’instant vous êtes tous plongés, où que vous soyez sur cette terre, devant des modifications élémentaires assez importantes, n’est-ce pas, bien sûr qui ne sont pas les mêmes selon les endroits, selon les continents, et aussi même selon votre ville ou votre région, là où vous êtes. Tout ceci correspond à des prémices, si je peux dire, à des soubresauts, de la fusion entre l’Éternité et l’éphémère, qui s’actualise et se manifeste au sein même de votre conscience ordinaire. Bien sûr il y a d’innombrables signes, d’innombrables possibilités, et nous avons longuement parlé de cela durant toute cette période qui s’est écoulée.
Mais le positionnement de votre conscience pour acquérir ou manifester cette lucidité et cette clarté, cette précision et cette vision de la Lumière en action, nécessite de votre part une forme de neutralité, qui n’est pas bien sûr le fait de se détourner, de ne pas vouloir voir ce qui se déroule, mais d’être un observateur, si je peux dire, ou un témoin extrêmement affuté, extrêmement pointu de tout ce qui se déroule. Non pas tant par curiosité mais bien plus car c’est dans cette attitude que la grâce de la Lumière et les ultimes soubresauts de ce qui n’est pas la Lumière, vont s’harmoniser, se pacifier en vous.
Et si ça se pacifie en vous, il y a toutes les chances que quoi que vous ayez à vivre, selon votre environnement, selon votre âme - si elle est présente -, selon ce que vous êtes en vérité, va être plus ou moins dérangeant. Et l’important, c’est de ne pas être dérangé. Ça ne veut pas dire être « je m’en fous », « je veux rien voir », « je ne sais rien » mais d’être de plus en plus aligné dans le Coeur du Coeur, aligné avec l’Esprit de vérité, avec le Paraclet, et l’Esprit du Soleil et le Choeur des Anges. Parce que c’est dans cette situation et dans cet état que vous serez le plus apte, si je peux dire, à vous laisser traverser par ce qui se déroule sur l’écran du monde ou sur l’écran de la conscience. Je dirais, c’est les dernières émissions sur les écrans avant que les écrans ne cessent et avant qu’il n’y ait plus de possibilité de repérer d’écran, aussi bien intérieur qu’extérieur. C’est-à-dire la stase et l’Appel de Marie.
Alors bien sûr, comme nous l’avons dit l’année dernière, il y a un certain nombre d’événements qui doivent émerger, avec une chronologie où les événements ne sont pas systématiquement toujours dans le même ordre. Mais tous ces événements, sans exception, doivent se réaliser. Ne me faites pas dire ce que je n’ai pas dit. Ça ne veut pas dire obligatoirement qu’il y aura l’Appel de Marie ce mois-ci, je n’ai jamais dit ça, mais ce que j’ai dit, c’est que les choses, aussi bien les guignols que ceux de nos frères et soeurs incarnés qui ont fait des tournicoti-tournicota à outrance, vont se trouver à réaliser et à voir la réalité qui sous-tend ce genre de manifestation.
Il ne s’agit, encore une fois, ni de rétribution, ni de récompense, ni de karma, mais simplement les jeux de la conscience qui vont s’éclairer de manière plus précise et de plus en plus évidente pour chacun de vous, quel que soit l’état de votre conscience. Que vous soyez matérialiste, que vous soyez dans le Soi, que vous soyez les serviteurs des guignols, ça n’a aucune importance, c’est le moment où tout s’éclaire - et tout va s’éclairer. Mais cet éclairage et cette prise de conscience, si je peux dire, nécessitent de votre part une certaine forme de neutralité. Cette neutralité, c’est surtout ne pas faire le jeu des forces opposées à la Lumière, c’est-à-dire d’entrer en réaction et de vouloir rétablir entre guillemets votre vérité, ou même la vérité de la Lumière. Si nous avons insisté autant sur l’Intelligence de la Lumière et sur l’assignation vibrale, et tout ce que nous vous avons dit depuis quelque temps, c’était justement pour vous préparer aux éventualités de ce joli mois de mai.
Alors bien sûr, c’est durant ces périodes d’acuité que peuvent se produire les événements redoutés ou espérés, ou auxquels vous ne croyez plus. Ça n’a aucune importance mais c’est les conditions les plus optimales et les plus précises durant ce mois, mais y a d’autres périodes aussi. Si c’est pas ce mois-ci, vous avez d’autres jolis mois en perspective. Mais bien sûr comme vous le voyez, sans être devin et sans être branché même, vous voyez bien tout ce qui se déroule à l’heure actuelle, aussi bien dans votre vie, dans votre corps lui-même, que sur votre environnement. Vous voyez bien l’espèce de soif, si je peux dire, que les gens vont appeler différemment. Il y en a qui vont avoir soif de Lumière, soif d’Absolu, d’autres, soif de changement, à différents niveaux, et c’est tout cela qui se déroule, je vous le rappelle, par l’Intelligence de la Lumière.
Alors bien sûr certains vont être absorbés, aspirés, par les besoins de créer du nouveau. D’autres vont entrer en réaction. D’autres vont entrer en une espèce de sidération, pas une paralysie mais une espèce de stupeur, même si c’est pas un choc, par rapport à tout ce qui se révèle, et même au niveau intime, dans vos relations les plus proches. Tout ce qui n’était pas mis de façon claire, si je peux dire, sur la table, va apparaître sur la table. Et c’est là que votre positionnement est extrêmement important, parce que si avant de réagir, si avant d’être en colère ou d’exulter de joie, avant de laisser apparaître ces émotions, si vous rentrez un peu en introspection dans le Coeur du Coeur comme vous faites de plus en plus souvent, alors à ce moment-là vous serez à même de voir au-delà des apparences et au-delà des faits eux-mêmes, c’est-à-dire de voir réellement l’action de la Lumière dans tout ce qui peut se dérouler, et non pas voir des combats ou des tribulations, ou des combats entre les uns et les autres.
L’important, et nous avons besoin aussi de vous pour cela, c’est de maintenir d’abord une certaine forme de paix, une certaine forme d’équilibre et de vaquer à vos occupations. Si vous travaillez la terre, travaillez encore plus la terre ; si vous êtes dans un métier particulier, faites-le, continuez ; si vous avez des passions, faites-les aussi. Ne vous laissez pas déstabiliser, quelle que soit l’importance des événements visibles dans votre corps, dans vos relations ou à la surface du monde. Vous avez eu des petits aperçus progressivement depuis le début de cette année. Que ce soit au niveau de la Terre, que ce soit au niveau des éléments, et que ce soit tout simplement au niveau de l’excitation mentale de nos frères et soeurs qui ne sont pas encore réveillés, ou pas du tout au courant de tout ce qui se déroule, ou alors dans le déni de ce qui se déroule. Vous, votre positionnement, ici et ailleurs, si vous avez l’occasion de me lire ou de m’entendre, c’est surtout de demeurer de plus en plus dans le coeur. Ça ne veut pas dire rester assis en méditation toute la journée et rien faire, ça veut dire faire ce que vous avez à faire, ce que la vie vous demande, ce que vos proches vous demandent, ce que votre métier vous demande, avec grâce, avec élégance et avec légèreté. Et la seule façon de le faire, c’est d’être dans le Coeur du Coeur.
D’ailleurs vous avez remarqué que maintenant il y avait - les années précédentes - des capacités et des appels de la Lumière qui vous faisaient disparaître littéralement. Aujourd’hui, vous disparaissez peut-être autant mais de façon moins intense, et vous arrivez à rester dans une espèce, je dirais, tout en étant les pieds sur terre, bien présent mais dans un état différent, sans que vous puissiez nécessairement y mettre des mots. Alors bien sûr ça peut occasionner des petits troubles de ce qui est nommé, je crois, la régulation centrale, c’est-à-dire les régulations de l’appétit, la régulation de la chaleur du corps, la régulation de douleurs qui peuvent apparaître au niveau des Portes, au niveau des Étoiles, et aussi, peut-être certains d’entre vous l’ont remarqué, l’impression d’être, pas dans un vertige mais d’être comme dans une forme un peu d’ébriété, sans aucun alcool bien sûr, et juste l’impression de ne plus être dans la même stabilité, et d’osciller, soit autour de vous… C’est pas un véritable vertige mais c’est, si vous voulez, des prémices, si je peux dire, de la stase.
Vous savez qu’au moment de la stase, avec l’Appel de Marie aussi mais c’est toute une période, c’est pas trois jours ou une semaine, c’est toute une atmosphère particulière qui s’étale durant plusieurs semaines. Durant ces semaines-là, comme c’est le cas déjà depuis le mois d’avril, il y a cette notion de ne plus savoir qui vous êtes, de ne plus vous rappeler de certaines choses. C’est pas, comme je l’ai dit, la sénilité qui vous prend, parce que ça arrive à n’importe quel âge, mais c’est un changement d’orientation, si je peux dire, de votre conscience ordinaire. L’impulsion de la Lumière, les particules adamantines, les différentes choses que vous avez faites, les uns et les autres, ont permis de préparer cet ultime retournement de la conscience vers le Coeur du Coeur, même si vous ne vivez pas l’Ultime Présence ou l’Absolu, si vous ne l’avez pas révélé encore, il y a des prémices.
Et tout ce que je viens de dire, c’est-à-dire… parfois aussi ça peut être des sautes d’humeur, comme ça, que vous aviez dans le temps ou qui ne vous ressemblent pas du tout, même qui n’ont jamais existé dans le passé, et si vous vous laissez traverser par cela sans vous laisser emporter au niveau de qui vous êtes, vous verrez que ça va vous donner des explications - non pas mentales, non pas émotionnelles, mais par l’Intelligence de la Lumière elle-même -, va vous donner à vous positionner de manière de plus en plus stable à l’intérieur de votre coeur. Même s’il y a ces sensations, parfois désagréables, soit de variations thermiques importantes, ça peut être aussi des mécanismes visuels - beaucoup d’entre vous voient de mieux en mieux les peuples élémentaires ou encore les entités qui vous approchent, souvent le soir ou la nuit, vous voyez le début de leur manifestation.
Tout ça est en train de se mettre en place parce que vous devenez, non pas de plus en plus attentif mais votre conscience, comme je l’ai déjà dit, est de plus en plus large. Je parle ici de la conscience même ordinaire, je ne parle pas de la supraconscience ou je ne parle pas de l’Esprit de Vérité, je parle simplement du fonctionnement humain habituel. Et ça c’est valable aussi bien pour les frères et soeurs éveillés ou réveillés que pour ceux qui sont encore endormis, mais bien évidemment la traduction et l’effet de cela n’est pas vraiment le même. Bien sûr, si vous êtes inquiet pour votre santé, vous allez rechercher une cause au niveau des maladies ; si vous êtes en soif de renouveau matériel, vous allez faire la révolution, n’est-ce pas ? Si vous êtes en soif de reconnaissance au niveau spirituel, vous allez avoir des processus qui vont se dérouler en vous, qui vont vous attribuer des rôles, des fonctions mirifiques, ou au contraire des terreurs insupportables.
Retenez que quoi qu’il se déroule, quel que soit votre état de conscience stabilisé, quelle que soit votre assignation vibrale, le plus important c’est de demeurer dans l’écoute et l’accueil. C’est la seule façon, et ça vous apparaîtra, même si ce n’est pas clair aujourd’hui, de façon de plus en plus nette, comme la seule évidence possible. Avant que bien sûr vous n’ayez plus aucune possibilité d’action au moment de la stase et dans les prémices de la stase, sur vous-même, et sur l’environnement et sur le monde.
Donc il y a maintenant, dans cette superposition et cette fusion entre les plans dimensionnels libres et votre plan dimensionnel, la capacité à voir les interpénétrations et à les vivre. Ceci nécessite de vous, quelque événement qui se produise, considérez - et voyez-le comme cela jusqu’à ce que vous le viviez - que c’est l’Intelligence de la Lumière et que vous n’y êtes pour rien, que le monde n’y est pour rien et que l’autre frère et soeur n’y est strictement pour rien. Ce n’est pas se dégager de toute responsabilité, c’est au contraire faire un grand pas vers l’Unité. Et un grand pas, comme disait je crois, Marie ou Thérèse, qui vous permet de ne rien faire à l’autre. Parce que comme disait le Christ : « Ce que vous faites à l’autre, c’est à moi que vous le faites. ».
Quelles que soient les circonstances, même si c’est un vilain garçon, même si c’est l’inspecteur des impôts, même si c’est la belle-mère acariâtre, c’est toujours quelque chose qui est là pour vous faire vivre l’expérience. Il n’y a pas d’erreur, il n’y a pas de fautif, il n’y a que le jeu de la conscience elle-même. Et c’est au travers de ce jeu qui parfois même peut vous contrarier ou vous déstabiliser, que vous avez le plus de chance de trouver la stabilité. Et je crois d’ailleurs que dans les données psychologiques, ça s’appelle la résilience, mais aussi la congruence quelque part. C’est la capacité de transcendance des éléments douloureux - mais dans ce cas-là aussi, joyeux - qui peuvent se produire, qui vous permettent de surmonter. Mais là, vous surmontez pas par la volonté ou par la puissance de votre ego ou de votre âme, ou de l’Esprit, mais justement par cette capacité d’accueil, cette capacité d’acceptation de ce que la Lumière met en oeuvre sur l’écran de votre conscience, et sur l’écran de votre vie.
Si vous pensez à cela tout d’abord, vous éviterez beaucoup de choses fâcheuses. Par exemple, si vous avez… je vais prendre des exemples tout bêtes. Imaginez que vous viviez ces fameux vertiges ou pseudo-vertiges, ou des manques de stabilité, plutôt que de vouloir chercher midi à quatorze heures, plutôt que de vouloir vous soigner, simplement mettez-vous dans le Coeur du Coeur. Même si vous ne sentez pas les vibrations, pensez à votre coeur, en premier, et à l’Amour. Mais attention si vous pensez à l’Amour, si vous n’êtes pas réveillé vous ne savez pas si le fait de penser à l’Amour sera suivi d’une vibration de Lumière-Amour, donc le plus simple, c’est de porter la conscience sur le coeur avant d’entrer en réaction, en jugement, en colère ou en joie. Parce que bien sûr, dans tous ces événements, en particulier pour tous les frères et les soeurs incarnés qui ont vécu l’Éveil et le réveil, ça va être aussi une façon d’exulter. Mais rappelez-vous que les forces opposées à la Lumière se nourrissent de toutes les émotions, elles ne se nourrissent pas uniquement de la souffrance mais aussi de la joie, de la joie simplement humaine, du plaisir humain.
Donc c’est dans ces moments-là, même si vous voyez des choses extraordinaires, qu’il vous faut rester calme, c’est-à-dire intériorisé tout en étant conscient, sans disparaître si possible, jusqu’au moment de l’Appel de Marie, et de demeurer dans cette acuité de la conscience. Non pas pour agir ou trouver une solution mais bien au contraire pour accueillir tout ce qui se présente à vous, fût-il le Christ, fût-il un petit diable ou fût-il le chef des Archontes, parce que tout ceci ne représente que des jeux et des pions sur un jeu. C’est ça que vous allez voir. Et si vous ne l’avez pas vécu, ou si vous l’avez simplement cru sans le vivre, c’est ce qui va vous être donné de vivre. Si vous vivez cela, si vous êtes dans l’accueil inconditionnel, dans l’abandon et ce qui correspond aussi, non pas à l’Abandon à la Lumière mais ce qui a été évoqué récemment sur la notion de sacrifice et de crucifixion, c’est la seule façon de trouver la paix. Vous ne trouverez aucune paix, comme ont voulu faire les guignols dans leurs bases souterraines, vous ne trouverez aucune paix en accusant qui que ce soit de quelque malheur que ce soit.
Nous vous avons prévenus, durant de très nombreuses années, de tout ce qui allait se produire. Il y a des choses que j’ai dites, je l’ai dit le mois dernier et je le redis. Quand j’ai dit certaines choses, il y a plus de dix ans, les frères et les soeurs ont dû me prendre un peu pour un fou, et vous voyez bien que tout, sans aucune exception, de ce qui avait été dit est en train de se réaliser sous vos yeux. Alors bien sûr, comme vous le savez, nul ne connaît la date ni l’heure, mais y a quand même des prémices, et ces prémices vous les vivez en vous, et à l’extérieur de vous.
Vous n’êtes plus dans les temps des tournicoti-tournicota, d’ailleurs la Lumière ne permettra plus cela. Il y a simplement à voir ce qui se déroule sur l’écran de votre vie et de votre conscience, et au travers de cette lucidité, d’accueillir, de bénir, de pardonner, à vous-même comme à l’autre, comme au monde, comme aux Archontes, comme à tout le monde, pour demeurer en votre éternité, c’est-à-dire dans le Coeur du Coeur. Et cela ne vous empêchera pas de faire ce que vous avez à faire, bien sûr, mais votre conscience doit garder cela présent à l’esprit. C’est la seule façon de maintenir la paix, de maintenir les débuts de béatitude tout en restant les pieds sur terre, en restant pleinement présent, même si vous êtes à la frontière de votre propre disparition. Ça, c’est extrêmement important.
Alors bien sûr je ne vais pas revenir sur les chronologies qui avaient été données l’année dernière et en début d’année, aussi bien par Anaël que par moi-même. Simplement aujourd’hui, comme d’ailleurs ça a été dit, il va falloir saisir que ce que vous vivez, c’est le seul à seul, le Face-à-Face, pour comprendre que même l’autre n’est que vous. Pour cela il faut sortir de la dialectique, même de ce qui a été amplifié ces dernières années par l’Archange Anaël, c’est-à-dire la capacité d’établir des relations de coeur à coeur, tous les processus de la conscience, des communications avec les peuples de la nature, qui vous ont été ouverts par l’action de la Lumière.
Aujourd’hui c’est plus que cela, puisque ça a été dit, bientôt nous disparaîtrons à vos yeux et à votre conscience, de la même façon que vous-même disparaîtrez à vous-même. Alors bien sûr, en ce moment c’est pas le cas parce que vous voyez de plus en plus de Présences, de plus en plus d’entités, de Lumière, vous voyez de plus en plus de choses inhabituelles - avec vos yeux ouverts, je ne parle pas d’états intérieurs, là.
Donc ça, il y a une acclimatation, une expérience qui se produit et qui vous amène - et qui vous amènera toujours de plus en plus - à trouver la solution en vous-même. Non pas par une demande extérieure, même si effectivement certains d’entre vous sont très proches des Étoiles, sont très proches des Anciens, des Archanges, mais comme nous l’avons dit et répété l’année dernière, nous sommes déjà tous à l’intérieur de vous. Le monde, c’est vous, n’est-ce pas ? Donc tant qu’il y a une distance, la moindre distance entre vous et le monde, entre vous et l’autre, vous ne pouvez pas vivre la paix. Même si bien sûr il est beaucoup plus agréable de se débarrasser de ceux qui pourraient vous casser la tête et vous énerver, en étant poli.
Là, il y a une transcendance importante. C’est non pas nécessairement de rétablir des relations mais de pardonner et d’acquiescer à tout ce qui se déroule, parce que tout ce qui se déroule va dorénavant dans le sens de la Libération et de la Lumière ; il ne peut en être autrement. Même les choses qui vous apparaîtraient comme opposées à la Lumière ne peuvent l’être, puisque la Lumière est tellement présente maintenant - les particules adamantines sont partout - que même ceux qui croiraient encore servir les guignols ne peuvent plus le faire, parce que ça se retourne instantanément contre eux.
Et vous, vous n’avez pas à y mettre votre grain de sel. Démontrez-vous à vous-même l’Intelligence de la Lumière, c’est comme ça que vous vivrez le seul à seul et le Face-à-Face, où plus rien n’existe que la béatitude absolue, tout en ne fuyant aucune réalité, en étant parfaitement présent dans cette chair, quelle que soit la chair que vous ayez. Que vous ayez vingt ans ou que vous soyez usé de partout. Même si la douleur est là, même si la souffrance est là, vous allez constater que la Lumière est un baume. Nous avons parlé, dans les mois précédents, des capacités d’autoguérison, où y avait encore une intention ; maintenant c’est même plus ça. Si vous êtes en Lumière, quoi qu’il se manifeste, cela ne fera que passer. Et même la douleur, la souffrance, qu’elle soit physique, psychologique, n’aura plus de prise sur vous. Non pas parce que vous êtes devenu quelqu’un de hautain qui est en train de planer ou de croire à des chimères, mais parce que ça veut dire simplement que vous aurez accepté votre humanité et l’humilité.
Ayez l’humilité de ne pas comprendre, ayez l’humilité de ne rien contrôler et de ne rien pouvoir contrôler. Parce que je vous rappelle que dans les mondes unifiés, tout se fait naturellement, y a pas besoin d’effort. Je dirais que le seul effort que vous ayez à fournir aujourd’hui, c’est de veiller à rester dans le coeur. À tourner votre langue dans la bouche avant de parler et de toujours avoir une capacité d’écoute et d’accueil, quoi qu’il se déroule sur l’écran de votre vie. Ça veut pas dire que si quelqu’un vient vous donner une baffe, il faut pas lui donner une baffe, j’ai pas dit ça non plus. Il n’y a aucune raison que ça se produise, d’ailleurs, si vous restez dans le Coeur du Coeur. C’est aussi une forme d’humilité, c’est une forme aussi de sacrifice. C’est le sacrifice des désirs, c’est le sacrifice tel que l’ont vécu de nombreux mystiques et de nombreux saints avant vous, et ça dans toutes les traditions, dans toutes les religions et dans tous les coins du monde.
Alors bien sûr vous voyez les Cavaliers en action partout, en vous et à l’extérieur de vous. Aujourd’hui, il n’est plus question de nécessairement demander ceci ou cela, il est question de laisser encore plus grandir l’Évidence de la Lumière afin d’être de plus en plus dans la clarté et dans la précision, même si vous avez des vertiges, même si vous avez des douleurs ou si quelque chose se casse la gueule dans votre vie. C’est pour vous apprendre à être résiliant, vous apprendre à être cohérent - cohérent en la Lumière, pas cohérent en votre intelligence humaine. La cohérence, la Grâce, non pas l’action de Grâce mais, comme nous l’avons expliqué, l’état de Grâce, est une bénédiction permanente.
Et d’ailleurs vous constatez déjà depuis quelques mois que si vous lâchez prise par rapport à quelque chose qui vous prend la tête, par exemple, ou vous prend le corps avec une douleur, si vous acceptez de mettre la Lumière devant - l’Amour devant, comme j’ai dit l’année dernière -, vous verrez qu’y a pas d’effort à fournir et que même si y a une douleur qui vous emporte, quelque part vous ne serez plus en lutte et en résistance. C’est comme ça que vous allez devenir solides comme des rocs. C’est comme ça que vous allez vous découvrir incorruptibles et invincibles. Non pas au niveau de l’ego ou de la personne, mais bien sûr en votre Êtreté, en votre éternité.
Alors vous avez tous des choses différentes à vivre, dans cette période, mais rappelez-vous que la finalité est la même pour tout le monde. Au moment de l’Appel de Marie, c’est la fin de la pièce de théâtre, vous ne pourrez pas maintenir un quelconque théâtre. Donc, acquiescez au théâtre, s’il en existe encore un dans votre vie, mais laissez la spontanéité, tout ce qui a été développé comme les vertus du masculin sacré sont des repères importants ; ce sont des informations qui vous aident à vous positionner. Dès l’instant où l’Infinie Présence, la Couronne radiante du coeur, ou même de la tête, ou l’Onde de Vie, ou le Canal Marial, se manifestent, alors à ce moment-là, l’appel de la Lumière c’est de demeurer en Lumière et en votre humanité. Il est plus question maintenant d’aller voyager dans le soleil ou dans les dimensions, ou d’aller chercher des connaissances ésotériques quelles qu’elles soient. C’est, je dirais, le temps plein de la Lumière. Vous ne pouvez plus être à mi-temps.
Avant, je disais que vous aviez le cul entre deux chaises. Après, vous étiez assis sur une chaise ou sur l’autre chaise ; après, il n’y a plus eu de chaise ; après il n’y a plus de cul. Il ne reste que la lucidité de la Vérité, et toute la nourriture vient de là. D’ailleurs vous constatez aussi que vos habitudes alimentaires sont encore en train de se transformer, de manière parfois encore plus puissante que ce qui avait eu lieu dans les années précédentes. Tout ça concourt, pour chacun de vous, à vous permettre de vous faciliter l’installation au Coeur du Coeur. L’Intelligence de la Lumière y va par petites touches, par synchronicités, mais elle pourra aussi, comme on dit, vous botter les fesses, même si y a plus de fesses, afin de vous permettre de vous stabiliser et de vous tourner vers ce que vous êtes - sans toutefois disparaître de ce monde éphémère ; il disparaît de lui-même, ne vous inquiétez pas.
Tout est en route, et nous vous avons dit déjà : tout est accompli. Il ne reste qu’à l’actualiser sur le plan le plus dense. C’est même pas une question de mois ou d’années, ça peut être une question de minutes ou d’heures pour chacun de vous. Et faites-le maintenant, parce que si vous avez l’opportunité de le faire maintenant, c’est quand même plus évident pour vous que d’attendre l’Appel de Marie où là, il n’y aura plus aucun moyen d’action autre que de laisser faire la Lumière, totalement et intégralement.



 Cliquez sur l'Ange pour revenir sur la page d'accueil
 
       
Compteur
de visite

 
 

CONTACT
EMAIL

 
 


Nisargadatta Maharaj

Bidi

L'Absolu est la source et le fondement de l'Amour
 
   


Si vous souhaitez soutenir mon travail, vous pouvez me faire un don en cliquant sur le lien ci dessous.
merci de votre générosité.

     

Eau Elfique
Eau Christique

avec
4 textes majeurs D'ÉRIANE
Reine des Elfes


En savoir plus...
 
      



LA CONSCIENCE NU EST L'ENSEMBLE DES CONSCIENCES.

C'est lors de cette Résurrection que cette Conscience Nu apparaît.

ELLE EST ÉVIDENCE ET VÉRITÉ

L'important n'est pas la compréhension mais le vécu.

C'EST L'ABANDON TOTAL A LA LUMIÈRE

BIDI