Le Témoignage de la Lumière
Le Témoin de l'Apocalypse de la Méduse

Chapitre 4
La Gourde rieuse

 
Je vais vous parler de moi, de ma petite personne en gros de ce sac de viande.

Je ne suis rien, ne possède rien ou presque, je joue à Cendrillon pour gagner ma
croûte. J'attends mon carrosse. J'ai déjà la citrouille, c'est pas mal. Les 12 coups de minuits ont encore sonné une fois, mais le carrosse a été retardé. Sans doute la faute à Uber...

 
Excusez-moi pour l’humour, mais là-haut, ils mettent le paquet. Ah oui, il va vous falloir décoder aussi, et c'est pas une blague.

C'est bien moi qui vous parle, enfin l’Être Réalisé que je suis, le libéré vivant.
Non d'un chien, qu'est ce que c'est que cette bête là ?

Je vous le dis, il vaut mieux que vous soyez prévenu avant, quand même ! Je suis grave. !

Oui, il y a plusieurs sens à “grave”.

Bon je vous aide. Grave sérieux et grave un peu atteinte quoi, comment vous pourriez dire, allez j’ose : allumée. Oh oui, ça sonne bien pendant ces fêtes, je suis allumée comme un sapin de noël. Bon, le sapin de noël, il est à l'intérieur de moi. Donc vous, vous pouvez pas voir quand je suis allumée ou éteinte car c’est en moi que cela se passe. Et je suis grave en disant cela, grave dans le sens très sérieuse avec la voix grave vous voyez ?????

Je me classe donc indistinctement dans les deux, ce qui est encore plus grave....

N'allez pas croire surtout, - j’aime bien que les choses soient claires dès le départ - que c'est facile ce que l’on me demande là-Haut !

Amuser la galerie....

C'est pire que Cendrillon !

Franchement, vous devriez avoir pitié de moi. J’ai horreur de faire du ménage et j'ai horreur de faire le clown !!! DILEM ???? SUSPENS ...

Je sens que je retiens toute votre attention, c'est bien, vous aurez droit à une image. Eh bé, non figurez vous, je m'en étonne moi même, même quand je fais du ménage, j’y prends du plaisir. Mon coeur reste en joie, cela me vide la tête. Je suis juste là et je fais ce qui est à faire sans rechigner et je m’applique grave.

Oui, vous comprenez, il y a toujours l’histoire du carrosse en attente. Je me tiens à carreau, alors autant qu'il brille.

Je sais, vous avez toujours pas l'explication de la bébête.....

Je fais comme Marie Clark, oui vous savez la romancière avec ses polars palpitants, qui finit jamais une scène et vous amène dans une autre… Ben, avec moi c'est pareil...
J’espère que vous palpitez, sinon je vais me rhabiller et tchao, je me casse, tant pis pour la citrouille - là, je suis grave sérieuse - Patience, vous allez piger la sauce.
Comment vais-je vous expliquer ça ? Un libérée vivant, (oui avec un e), tout frais en plus,comme moi, qui suis rien.

En fait, l'histoire elle commence avec un homme, mon ami Canal, tout seul, qui a apporté, pendant des années, les plus sublimes textes qui soient ! Sans rechigner, droit comme un roc, bon il a de gros bras, mais quand même. Moi je compatis, même si c’est un Libéré Vivant. De vous à moi, il vaut mieux l’être pour supporter une telle charge.

Donc là-Haut, ils ont décidé de lui envoyer des petits bras, en ma personne, aussi grave allumée qu’elle soit.

Je vous jure, croix de bois, croix de fer, c'est pas nous qui décidons.

Faut que je vous fasse un aveu, au moment où je vous écris - et je le dis tout doucement - mon ami, le Libéré Vivant, il est pas encore au courant. Quand, il va savoir que là-Haut ils lui délèguent mes petits bras.… SUSPENS…

Mais je vous assure, je compatis pour la deuxième fois pour lui. Vous avez compris : le cadeau grave illuminé, faut se la fader, avec les photes d'orthographes en plus et tout le reste… Même pour vous, je compatis. Mais vous, vous l’avez cherché. C’est quand même pas que la faute à Uber si mon carrosse est en retard. Vous y êtes pour quelque chose aussi.

Là-Haut, ils n’osent pas vous le dire direct. Ils prennent des pincettes et tout et tout. Mais vous savez, ils ont des ressources inépuisables d’idées, ça foisonne même.

Alors, ils n’ont rien trouvé de mieux que mes petits bras pour glisser un plat discrètement sous mes pieds. Ils se doutaient bien, figurez-vous, que la Gourde de service, qu’est ce qu’elle allait faire ? Cherchez bon sang ! Elle allait mettre les pieds dans le plat. Je vous l’avais dit que c’était ma spécialité - Je sais plus quelle est la fée qui m'a fait le cadeau de cette spécialité, mais quand je la croise, je vais lui en toucher deux mots - Parce que le plat, il est vraiment très gros et j’ai rien vu venir.
Je suis innocente, je plaide non coupable.

Mais maintenant que j’ai les pieds dans le plat, il faut bien que je m’en sorte ! Je peux pas passer ma vie les pieds dans un plat quel qu’il soit. Bon, je dois vous faire un aveu grave : je ne sais pas comment je vais m’en sortir de ce plat. Et encore moins ce que je vais vous raconter. J’improvise, mot après mot, je clowne aussi pour noyer le poisson dans l’eau. Le plat est très grand, je vous l’ai dit. Avec tout ça, je sais plus ou j’en suis.
Je dois vous parler de la bébête, vous suivez ??? Je vous ai à l'oeil. Je vais pas vous donnez votre image comme cela, toute rôtie, vous rêvez ! À chacun sa peine. J'ai bien assez de peine comme ça avec cette histoire. Je vais pas en plus porter la vôtre. Qui plus est avec les pieds dans le plat. Vous voulez que je me casse la figure c'est ça ???? Si c'est ça, eh bé, c'est vous qui pouvez aller vous rhabiller… Vous n’y arriverez pas, na !!! Et pourquoi ? Et pourquoi ? Parce que quand on est dans la rectitude, la chute n'existe pas. C'est comme si vous demandiez à une horizontale de se mettre à la verticale…

C'est tout bonnement p a s  p o s s i b l e.

Ah, là, je sens, que l'image, elle est pour moi…

Bon… Revenons à nos moutons. Oh non, s'il vous plaît pas les moutons ! Excusez-moi, il faut que j'ai une petite aparté. J'en ai pour trente secondes.

(((( Non, là, vous exagérez ! C'est moi qui vous le dit. Si vous me rajoutez des paramètres supplémentaires, c'est pas possible ! C'est bien assez compliqué comme cela, moi je jette l’éponge. Je prends un parapluie et je vais me mettre à l’abri. Parce que vous vous rendez pas bien compte de là-Haut. C'est haut, c'est vrai, mais des moutons tout doux et tout et tout ; il y en a dans la meute, ils ont les dents longues, pareil que le loup. Bon, je m'habille pas en rouge, alors pour le loup, ça va. Mais pour les moutons, quand ils deviennent enragés, je vous dis pas les dégâts. Ça pète de partout, ça fait des ravages… Bon c'est pas moi qui paye, d'accord, mais à la sortie, la note, elle est salée et ça retarde mon carrosse.

Ah, j’allais oublier de vous signaler les moutons entre deux… Non , c'est pas un pas de
danse, c'est plutôt entre les deux mon coeur chavire. Ouais, c'est juste bon à donner la
jerbe, et si vous chavirez vraiment, ben, faut savoir nager. Bon, vous êtes d'accord ? OK, OK, je continue. Mais c'est bien pour vous faire plaisir, et je vous signale aussi, qu'en bas, je leur ai promis des images. Il ne faut pas que cela reste de vains mots, hein. Je vais pas les payer de ma poche quand même, Cendrillon, elle fatigue grave. Bon, bon d'accord, je vous en remets pas une couche. Je reviens turbiner ))))

Me revoilou ! Oui, j'ai été obligée de clarifier des petites choses. Parce que là-Haut, moi, je vous le dis, je suis pas sûre qu'ils se rendent bien compte. Les moutons, la génétique, ça modifie des petits trucs comme ça en passant et on se retrouve avec des moutons à trois pattes, des moutons enragés ou entre deux, c'est grave.

J'essaye de faire la savante là, mais je vous rassure, je vais pas trop aller sur ce terrain c'est un peu mouvant pour moi. C'est juste pour crâner un peu. Mais ça, c'est strictement entre nous. Parce que mon nouveau collègue, il a une tête qui déborde de trucs savants, il doit avoir des cases en plus et moi j'en ai en moins (gourde oblige). Bon vous me direz ça compense et puis ça équilibre aussi.

Je vous fais une savanterie : le féminin sacré couplé au masculin sacré peut faire des miracles…

Bon ça, on va éviter, parce que je vois la scène d'ici pour faire reconnaître un miracle. Il faut passer par le Vatican et moi, je vous le dis tout net, je veux pas faire la queue. C'est long, et en plus c'est dangereux, c'est comme les moutons.

Vous lisez pas les journaux ? Ah bon, vous savez pas ma chère dame, que dans notre monde y a plein de prédateurs en liberté. Les pires, c'est les plus ronflants… Oui comme les chats, ils font le dos rond pour vous amadouer.

Je ne voudrais pas qu'il y ait un amalgame, dans votre tête parce que je suis un peu limite.

Alors je clarifie : les prédateurs j'ai pas dit qu'ils étaient au Vatican. Ils sont partout ! Et puis moi au Vatican quand on les voit à la télé, je bade sur leur robe. C'est beau, du beau boulot. Ça doit coûter une paille. Bon, je m'aventurerai pas à lever la robe quand même, parce que dessous, bonjour les odeurs. Je suis pas sûre que ça sente la rose, même s'ils sont en odeur de sainteté. Va t'en savoir, qu’est ce que cette histoire de miracle au Vatican vient faire là ???? Ah oui, je m’égare, le miracle, c’est ailleurs, je m’étonnais aussi vu l'odeur....

Je vous l’ai dit, je suis auto-guidée. Je sais pas où je vais. Enfin dans cette histoire de papier, parce que dans mon histoire pas sur papier, j’attends mon Carrosse. Ah là, vous êtes grave !!!!! Je suis sûre que vous avez oublié. Ça vous est sorti de la tête, par hasard, oui, oui, je sais ce que vous dites… C’est deux images en moins.

Vous savez quoi ????? Et bien depuis que je fais le pitre pour vous, mon Carrosse, il s’est drôlement rapproché. J’en ai les guibolles toute flagoranges - il m’énerve ce portable, il écrit n’importe quoi, flagoranges au lieu de flageolantes - Ce matin c’était encore mieux : j’écris «arrêt» il écrit «éternité» (blanc). Je fais des photes avec un grand naturel mais si en plus la technologie en rajoute, ça peut pas faire. Vous voyez bien quand même qu’y a des choses qui nous aident pas sur ce monde ? Et ça, c’est grave sombre. Je suis perdue dans mon histoire, tout ça à cause des moutons. Vous voyez bien que ça peut être dangereux un mouton…

Je crois que je n’ai plus trop le temps, because le carrosse, il arrive.

En deux mots, bon peut être un peu plus ? Le libérée vivant que je suis, peut être tour à tour, la gourde rieuse, la gourde sage, la gourde de service et je sais plus quoi d’autre…

Chacune a sa façon de s’exprimer. La finalité dans tous ces messages, c’est de toucher votre Coeur parce que vous avez des noms différents, des physiques différents, peu importe, nous sommes un même Coeur. Nous sommes issus de la même étincelle de vie, du Coeur de la Source.

Il ne s’agit pas de se faire la bise pour s’aimer, vous êtes d'accord avec ça ? Si vous êtes d’accord vous aurez droit à une image. Euh, pardon deux minutes.

- Ça c'est moi d’en bas, esprit pratique, qui discute avec moi d’en haut qui sait pas
compter… Faut que tu fasses gaffe, mon budget, c’est le budget d’une cendrillon, ça va pas chercher loin. En haut : je vais pas les limiter, c’est la carotte, tu peux toujours découper des images dans un livre.

Bon c’est réglé. Esprit pratique + esprit inventif = allez faites un effort quoi = de belles images pour vous.

Je m’en sors plutôt bien dans l’ensemble quand même ! Là, c' est vous qui allez devoir me donner, ah non, pas une image, vous risqueriez de me refiler un mouton. J’ai trouvé ! Une bouteille de champagne bon, là, exceptionnellement, j’accepte le mouton Rothschild. Il faut aussi reconnaître qu’il y a des moutons buvables.

Les moutons, ils me font perdre de vue l’ensemble de ma trame littéraire.

Mon oeil, y a pas de trame, mais ça fait très intellectuel, distingué même. Je vais peut- être avoir droit à un petit mouton Rothschild en plus. Quelle fête ça va faire, toutes ces bulles dans ma tête… En réfléchissant grave, le champagne, je sais pas si c’est une bonne idée. Ça risque de faire un court jus quand je suis allumée. C’est un risque quand même de «elle est grave allumée», je risque de passer à «elle disjoncte grave». Faut que je réfléchisse encore.

Bon, désolée pour vous, mon Carrosse arrive. Je vais devoir vous laisser là, au bord du trottoir, avec des mouchoirs blancs.

Pleurez pas, si vous écoutez bien les conseils de la Gourde, vous aussi vous l'aurez votre carrosse.

Et que le champagne coule à flot, pour faire plein de petites bulles dans toutes vos petites têtes de Caboche, non de Gourde....
 
La Gourde rieuse.

Vous pouvez faire suivre ce message en gardant intact son contenu.
Merci.

  • LA GOURDETTE dit :
    13/1/2018

    Voila ce qu'est la légèreté, on sent parfaitement le mental au repos et l'inspiration de l’Être qui, Lui sait parfaitement ou il veut en venir.
    Merci Fréresoeur pour cette franche rigolade.

  • Libéré vivant dit :
    5/1/2018

    Vive les Gourdes! Ou quand la gourde devient massue de Lumière.....achevant les mots de la tête et mettant à nu le cœur



  •  Cliquez sur l'Ange pour revenir sur la page d'accueil
     
           
    Compteur
    de visite

     
     

    CONTACT
    EMAIL

     
     


    Nisargadatta Maharaj

    Bidi

    L'Absolu est la source et le fondement de l'Amour
     
       


    Si vous souhaitez soutenir mon travail, vous pouvez me faire un don en cliquant sur le lien ci dessous.
    merci de votre générosité.

         

    Eau Elfique
    Eau Christique

    avec
    4 textes majeurs D'ÉRIANE
    Reine des Elfes


    En savoir plus...
     
          



    LA CONSCIENCE NU EST L'ENSEMBLE DES CONSCIENCES.

    C'est lors de cette Résurrection que cette Conscience Nu apparaît.

    ELLE EST ÉVIDENCE ET VÉRITÉ

    L'important n'est pas la compréhension mais le vécu.

    C'EST L'ABANDON TOTAL A LA LUMIÈRE

    BIDI