L'Actualité de la Lumière
le 17 février 2018
 

Le réel au sein de l'irréel
Anonyme

Vivre le réel au sein même de l'irréel est notre véritable nature. C'est ce que nous avons toujours vécu depuis que nous sommes sur ce monde, sans en avoir conscience.

Nous n'en avons pas conscience car nous focalisons notre attention sur l'extérieur, sur la vie qui se déroule autour de notre corps et que nous pensons être notre personnage.

En vérité, ce que nous sommes, est l'informel au sein de la forme, l'impersonnel au sein même de l'individu, le non manifesté au sein du manifesté, et nous vivons en permanence ces différents points de vue, que nous en ayons conscience ou pas.

Nous sommes à la fois le personnage, qui aime, qui n'aime pas, qui vit ses émotions de bonheur, de tristesse ou de colère, qui agit qui lutte, qui travaille, qui console ou qui pousse sa gueulante, et nous sommes aussi cet observateur qui est à la fois le personnage, l'événement, l'environnement, chacun des autres individus connus et inconnus, la totalité du manifesté et du non manifesté. Et enfin nous sommes aussi cet Absolu ou tout ce qui précède n'est qu'une illusion totale, une projection éphémère, qui n'a aucune existence et dont nous n'avons jamais été impliqué, car nous n'avons jamais bougé de cette réalité là. Nous ne sommes jamais né. Le SOI et le NON SOI, étant les deux faces indissociables et interchangeables de la même pièce, d'un coté le jeu manifesté et de l'autre côté, ce qui n'a jamais bougé d'un iota et vice versa.

Pour vivre ces 3 points de vues simultanément et instantanément, en toute conscience, la connaissance de ce qui précède ne sert à rien car la connaissance n'est qu’ignorance, tant que cela n'est pas véritablement vécu, tout concept doit être abandonné, toute idée de ce que nous pensons être également, tout désir, volonté d'accomplir quelque chose ou d'atteindre un but doivent aussi être lâchés, car le réel ne peut être ni un but ni un gain car c'est ce que nous sommes tous et que nous n'avons jamais cessé d'être. Le réel s'impose soudain, ou petit à petit de lui-même uniquement, lorsque nous sommes prêts à lâcher prise de ce que nous pensons être, un individu séparé du Tout.

Une grande humilité s'impose, je ne sais pas, je ne sais rien de ce que je suis. ce que je fais ne sert à rien, je m'en remet totalement à la volonté Divine ;

Alors se met en place une lucidité nouvelle, une attention inconnu sur tout ce qui se passe à l'intérieur mais aussi à l'extérieur, sur tout ce qui est vu, perçu, pensé, entendu. Un état d’accueil total de ce qui est vécu se met en place, une Présence inconnue jusqu'alors s'installe à l'intérieur et à l'extérieur de nous, ici même dans ce corps, dans ce personnage qui joue. Plus cette Présence s'intensifie, plus l'individu disparaît au profit d'une réunification, une réabsorption de tout ce qui Est, et ceci jusqu'à un point de rupture qui ne peut en aucun cas être prévu, ou même pressenti ou la Réalité s'impose soudain.

Alors, nous avons retrouvé notre véritable Nature, un Feu inextinguible consume totalement tout ce qui peut encore subsister du personnage et les 3 points de vues simultanées sont vécus de façon permanentes. Nous vivons notre vie totalement, en acceptant absolument tout ce qui peut y provenir, car nous vivons simultanément l'absolue perfection de toute chose, qu'elles soient bonnes ou moins bonnes pour nous en tant que personne. C'est un État d'Amour permanent pour ce jeu dont nous voyons les tenants mais aussi les aboutissants, tout en n'étant pas impliqué par ce qui est joué.

Le personnage joue son rôle, il rit, il pleure, il tempête, il projette, il désire, l'observateur voit que tout est parfait et l'absolu sait que rien ne se passe réellement ; tout ceci dans le même instant et dans ce corps. Le mental ne cherche plus à comprendre quoi que ce soit, il ne cherche plus à acquérir de nouvelles connaissances extérieures, car toute la connaissance possible est soudain accessible instantanément. Tout est paix, parfait sans limitation ni même d'identification, le jeu comme l’arrêt du jeu , rien ne pose problème, tout devient d'une simplicité extrême.

Ce processus est irrémédiable, le retour en notre véritable nature est inscrit en nous même, et le lâcher prise nécessaire à cette réalisation proviendra de toute façon à un moment ou un autre lorsque le personnage sera lassé du jeu et baissera les bras.

Anonyme

Vous pouvez faire suivre ce message en gardant intact son contenu.

Merci.
*

Utilisez toujours votre discernement par rapport à ces textes.
Vous avez un Libre Arbitre, alors servez-vous en!


aventureceleste.com

  • Brigitte dit :
    17/2/2018

    Très beau texte, merci de ce partage.



  •  Cliquez sur l'Ange pour revenir sur la page d'accueil
     
           
    Compteur
    de visite

     
     

    CONTACT
    EMAIL

     
     


    Nisargadatta Maharaj

    Bidi

    L'Absolu est la source et le fondement de l'Amour
     
       


    Si vous souhaitez soutenir mon travail, vous pouvez me faire un don en cliquant sur le lien ci dessous.
    merci de votre générosité.

         

    Eau Elfique
    Eau Christique

    avec
    4 textes majeurs D'ÉRIANE
    Reine des Elfes


    En savoir plus...
     
          



    LA CONSCIENCE NU EST L'ENSEMBLE DES CONSCIENCES.

    C'est lors de cette Résurrection que cette Conscience Nu apparaît.

    ELLE EST ÉVIDENCE ET VÉRITÉ

    L'important n'est pas la compréhension mais le vécu.

    C'EST L'ABANDON TOTAL A LA LUMIÈRE

    BIDI