GEMMA GALGANI : Stase et Résurrection - mars 2015

Je suis Gemma Galgani. Frères et sœurs, recevez tout mon Amour. Je viens à vous en tant qu’Étoile Unité, chargée par Marie de vous dévoiler certains éléments qui surviendront au moment de la stase et de votre Résurrection. Je viens en tant qu’Étoile Unité vous parler de cette Unité du moment de cette Résurrection, qui est directement reliée au Serment et à la Promesse et aussi à la Demeure de Paix Suprême. La Lumière Blanche est la Lumière de la certitude, de l’Amour indicible et inconditionné de Christ, de la Source, et qui est notre nature essentielle au sien de toute manifestation, de toute création.

Permettez-moi d’abord, avant de m’exprimer sur cela, de vivre avec vous un moment en Unité au sein de l’Esprit du Soleil.

…Silence…

Voilà plusieurs années, en me présentant à vous en tant qu’Étoile Unité, je suis venue vous donner le récit de ma courte incarnation sur cette terre et de mon vécu. Je vous ai explicité alors la relation entre la Lumière Blanche et le Christ. La Lumière Blanche est la Lumière qui survient dès l’instant où une manifestation et une création vient à apparaître, en quelque dimension que ce soit. La Lumière Blanche est assimilée à l’Unité mais aussi à la Paix et en même temps à la Demeure de Paix Suprême. L’Unité est une Lumière où n’existent nulle forme, nulle fin et nul début, qui remplit tout l’espace. Ainsi est l’Éther Originel, ainsi est l’Éther de la Création. La Création est permanente et infinie. Elle n’a ni début ni fin et elle va se manifester selon les spectres colorés visibles et invisibles, bien au-delà de ce que les yeux humains de chair peuvent voir.

L’Unité se traduit par la Paix. L’Unité se traduit, bien sûr, par la disparition de tout élément de séparation au sein de la Lumière, de distanciation, de forme, de temps ou d’espace. L’extase de l’Unité est sensiblement la même que l’extase de Shantinilaya ou de la Demeure de Paix Suprême. C’est le moment où ici sur terre vous avez l’impression réelle (qui précède votre disparition), de voir la Lumière Blanche, sous quelque forme que ce soit. Soit sous forme de brouillard, soit sous forme de disparition des contours et des formes existant au sein de ce monde. Cela vous arrive bien sûr en vous endormant, cela vous arrive selon certains alignements ou cela vous arrive aussi à l’improviste, vous donnant un changement de perspective mais bien plus un changement d’état de votre propre conscience. Car dès l’instant où les particules adamantines ou la Lumière adamantine est perçue, en quelque circonstance que ce soit, alors à ce moment-là vous vous immergez vous-même au sein de cette béatitude, là où ne peut exister nulle barrière, nulle frontière et nul élément entrant en manifestation autre que ce premier élément de la Lumière.

La Lumière Blanche est la Lumière de la Source, celle qui apparaît dès l’instant où l’Incréé cède la place au créé. La Lumière Blanche est donc la première émanation, celle de la Source et celle de l’Archange Métatron, celle qui correspond à la reliance et au fil invisible qui relie toute vie en toute dimension comme en toute manifestation. C’est la Lumière de l’Esprit révélé à lui-même qui n’a plus de coloration liée à l’âme et qui signe donc la disparition totale de ce qui peut exister et est nommé intermédiaire entre le corps de manifestation en cette dimension et l’Esprit. L’âme n’est pas un véhicule indispensable, l’Esprit est tout-puissant. La coloration de l’âme est une couleur de manifestation selon les dimensions. Celle qui vous est la plus connue au sein de ce monde est bien sûr le Lumière Dorée qui correspond à la frange, je dirais, la plus éloignée de la matérialité au sein de la matrice, et correspondant au corps causal. Dès l’instant où la Lumière Blanche vous apparaît, en vous comme à l’extérieur de vous, cela signifie la déchirure du corps causal, sa dissolution, sa disparition, laissant place à l’Esprit en totalité. À ce moment-là il ne peut plus exister de coloration. Il ne peut exister que ce Blanc uniforme où n’existe nulle forme, nul temps, nul espace. Vous êtes à ce moment-là relié au Serment et à la Promesse. En résonance avec ce Serment et cette Promesse, il vous est alors possible de vous établir dans cette Paix.

Il existe bien sûr des prémices à l’apparition, dans votre vie, lors de certaines circonstances, d’éléments liés à la Lumière Blanche. Je ne parlerai pas bien sûr de la reconstruction du corps d’Êtreté, encore moins de ce que vous nommez chakra ou centre énergétique. Je ne parlerai pas de manifestation énergétique mais simplement de ce qui se déroule au sein de la conscience dans ces moments-là. Bien sûr, c’est une extase infinie, un Amour infini. Même s’il vous est possible de le personnifier à travers Christ, ou si vous préférez à travers Krishna, ou si vous préférez à travers l’Esprit Saint. Peu importe les noms que vous donnez. Cette coloration, qui n’en est pas une, est en fait l’ensemble des couleurs. L’ensemble du spectre visible et invisible qui se résout en une Unité originelle avant toute diffraction et organisation de la Lumière.

Cette Lumière Blanche, certains d’entre vous l’ont vécue. Les prémices en sont les suivants : l’engourdissement du corps, la différence, la diminution et la disparition même de la perception de l’enveloppe corporelle comme des enveloppes subtiles. C’est le moment où la vibration a atteint, je dirais, son apogée, où elle s’efface devant la majesté de la Lumière. Bien sûr, la vibration peut être préalable par l’activation de ce que vous nommez Couronne, ou encore par la réactivation de certains centres énergétiques. Mais cela se fusionne au sein du Blanc, au sein de la Lumière de la Création, là où tous les possibles sont enfouis, là où est notre Source commune et notre première émanation commune au sein de la manifestation.

En tant que âme ou en tant qu’Esprit individualisé ayant à mener un certain nombre d’expériences pour l’intérêt de l’expérience, sans aucune contrainte, sans autre chose que l’Amour et la Liberté, et la Responsabilité de soi-même ainsi que de toute vie et de toute création. Ainsi s’organise et se structure la vie au sein des nombreuses Demeures du Père, au sein des nombreuses dimensions pouvant apparaître au sein de votre conscience, et qui vous apparaîtront comme naturel de parcourir de différentes façons, au sein de votre corps d’Êtreté ou en tant qu’Esprit libéré de toute forme, rejoignant alors l’Esprit total et absolu nommé par votre cher Bidi le Parabrahman.

Tout cela, c’est ce qui va se passer au moment de ce qui a été nommé l’Appel de Marie, au moment où le mécanisme de stase commencera. Vous en avez les prémices au sein de votre monde. Non plus seulement par la descente des particules adamantines, non plus seulement l’agrégation des particules adamantines en quelques particules, formant des éléments de Lumière possédant une forme. Aujourd’hui, vous constatez qu’il existe des nappes de Lumière Blanche ressemblant éventuellement à des nappes d’humidité ou de brouillard mais qui n’en sont pas, bien sûr, et qui correspondent exactement à ce que vous avait décrit notre Commandeur hier. Pénétrer cette Lumière Blanche et vivre cette Lumière Blanche fait disparaître instantanément tout ce qui peut exister comme blocage au sein de la personne, comme de l’âme, par rapport à sa propre dissolution.

Le mécanisme du Passage, le mécanisme de la stase est destiné, je vous le rappelle, à vous faire vivre à nouveau la totalité de votre Essence, Essence qui se situe au sein de la Lumière Blanche. Ainsi donc, les prémices que vous voyez, autour de vous comme en vous, par l’apparition de douleurs fulgurantes et soudaines, comme les moments où il vous semble disparaître sans l’avoir voulu, parfois dans des situations qui peuvent être gênantes pour vous quand la personne est nécessaire. Comme par exemple conduire un véhicule ou mener à bien une discussion. Mais cela vous ne le maîtrisez pas et le maîtriserez de moins en moins parce que c’est la Lumière qui choisit et non plus vous. D’autant plus si vous disparaissez à vous-même pour rejoindre votre Essence et votre nature essentielle, alors vous constaterez très vite que vous n’avez aucun pouvoir sur cela. Vous ne pouvez que vous soumettre et vous immerger dans cet océan de Béatitude, de Félicité et de Paix, où plus aucune référence à ce corps, à cette vie n’intervient. Bien sûr, quand vous vivez cela par intermittence vous revenez, et vous retrouvez la condition antérieure mais plus riche de cette nouvelle conscience, de cette nouvelle expérience et, je l’espère pour vous, de ce nouvel état que vous pouvez atteindre de plus en plus facilement, même sans le vouloir.

Ainsi la Lumière Blanche vous conduit au seuil de l’Incréé, vous ramène à la Source, réactive en vous ce que êtes en Éternité et vous permet de vous fondre dans cette origine première qui est notre Essence à tous. Alors bien sûr, en vous se vit certain nombre de mécanismes. Je ne parle pas seulement des modifications qui surviennent depuis de nombreuses années, ni non plus des perceptions de ce que vous nommez énergie ou vibrations en certains endroits et certains lieux de votre corps. Je vous parle aujourd’hui de la conscience nue, de la conscience pure, celle qui n’est pas encore entrée dans un choix de manifestation ou un choix d’expériences selon les états dimensionnels qui lui sont ouverts et qui, je vous le rappelle, sont totalement libres. C’est le moment où il n’existe plus de barrière. C’est le moment où il n’existe plus de limites, ni de la pièce où vous êtes ni même de perception de votre corps. Celui-ci s’engourdit, peut effectivement vibrer, et disparaît en totalité. Ne reste que la quiétude de la conscience immobile, de la Vie qui vous parcourt à nouveau, dans sa richesse et sa plénitude. Dans ces moments-là, il ne peut plus y avoir aucun doute sur ce qui est vécu, sur ce qui est expérimenté. Mais au retour, vous avez toujours le choix de vivre cela en permanence ou de vous tourner à nouveau vers les jeux de l’expérience au sein de la matière ou d’une dimension donnée.

Le moment du Passage, par contre, ne vous laissera pas le choix. Vous serez prévenu, comme vous le savez, quelques jours avant par les Annonces du Ciel et les Annonces de Marie. Vous sentirez un languissement qui vous gagne, un besoin de vous allonger, de vous étendre. L’incapacité plus ou moins profonde à penser, une incapacité plus ou moins profonde à réagir à ce qui se produit, vous plaçant dans la position, je dirais, du spectateur qui ne peut rien modifier de ce qui se déroule. À un moment donné vous perdez toute notion d’identité, toute notion de corporéité, toute notion de dimension. Vous serez baigné entièrement dans cette Lumière Blanche. De là, bien sûr, soit vous l’acceptez, soit vous le refusez.

À ce moment-là, si vous l’acceptez en totalité, le Soi sera établi de manière définitive et révélé de manière définitive, vous rendant apte à votre Résurrection finale et apte à œuvrer dans ce que vous vous êtes attribué vous-même. Bien sûr, s’il y a résistance et s’il y a non-reconnaissance de cet état d’Amour inconditionné et originel, il y aura résistance, il y aura peur, il y aura instabilité, il y aura difficulté à rester immobile malgré l’absence de contrôle du corps. Il y aura la volonté de réintégrer une certaine antériorité, là où il existe des formes, là où il existe une contradiction, là où il existe une coloration et là où il existe des choses discernables et identifiables.

La Lumière Blanche, elle, n’est identifiable à rien, à rien de connu au sein de ce monde excepté les prémices que vous en vivez, que cela soit par vos yeux, vues en certains endroits de la nature, que cela soit chez vous à certains moments comme des fulgurances qui passent, avec forme ou sans forme, avec une vitesse en générale rapide. Parfois vous constatez cela depuis de nombreuses années, en vous couchant le soir dans le noir, qu’il existe un treillis éthérique qui se dessine sur le ciel de votre chambre, au plafond. Parfois vous y voyez des Présences, des formes mobiles qui ne sont que l’immersion de votre conscience au sein de ce qui vient et qui arrive en totalité maintenant. C’est bien sûr le retour du Christ en vous, le retour de l’Esprit du Soleil, le retour de votre Fils, de votre dimension de Fils Ardent du Soleil, de KI-RIS-TI.

Alors, bien sûr, nous avons tous besoin d’un modèle. Ce modèle bien sûr, vous le savez, est le Christ, non pas dans son acception religieuse mais bien comme un Principe cosmique, universel, de la pureté du corps d’Êtreté. Retrouver la Lumière Blanche au moment du Passage et de la stase, si vous l’acceptez, et si vous vous immergez en totalité dans ce qui se présente, vous donnera accès, à ce moment-là, à l’ultime Passage qui correspond à ce que de la Lumière Blanche peut être encore appelée le Néant. Mais ce Néant, cet Absolu, ce Tout, bien au-delà de la Lumière et de la manifestation qui est au-delà de la Lumière, est ce qui vient vous montrer la base et l’origine de la Source elle-même. De la même façon qu’une source émerge d’une montagne, de la même façon vous ne voyez pas toujours son trajet, elle semble naître à cet endroit-là bien que parfois elle ait parcouru de multiples circuits, de multiples trajets cachés à l’intérieur de la montagne. Il en est de même pour l’Absolu. L’Absolu sous-tend la Lumière, il est l’agent qui permet la manifestation de la première Lumière, comme de toutes les Lumières au sein de tout monde, comme au sein de toute conscience, en toute dimension.

Cela est ce qui va se passer. Vous en aurez la lucidité. Il vous faudra alors, si vous êtes en accord avec cette Demeure de Paix Suprême, laisser cette Lumière s’éteindre, disparaître en totalité et vous retrouver en votre Domicile, celui qui est notre domicile en tant qu’Unité. En tant qu’êtres, non seulement reliés les uns aux autres au sein des dimensions mais bien plus participant de la même et unique a?conscience, de la même et unique manifestation possible en tous sens, en tous lieux, comme en toutes directions. Cela se passera sans encombre dès l’instant où dès aujourd’hui il vous arrive par moments, par épisodes, de disparaître à vous-même, soit en nous écoutant, soit de façon impromptue. Bien sûr, il n’y a pas souvent de souvenirs mais simplement vous ramenez de cette absence de souvenirs un état différent où la Paix, où l’équanimité est sur le devant de votre scène et de votre jeu. Cela est votre nourriture et votre guide.

Au moment où vous serez baigné en totalité dans la Lumière de la Création, vous assisterez vous-même à l’origine de cette Création. Vous remonterez, si je peux dire, le fil du temps, le fil des expériences, bien au-delà des mémoires de cette terre, afin de rejoindre l’expérience primordiale de celles de la Volonté de Vie à se manifester, par la Lumière et par l’Amour, au sein de tous les espaces créés, de toutes les dimensions créées. Mais vous êtes au-delà de la Création, même en participant à toute création.

Et c’est cette force-là qui vous sera communiquée à ce moment-là, et qui entraînera votre Résurrection dans les sphères éternelles de la Vie, selon votre programme. Non pas votre programme tel que vous le concevez encore aujourd’hui mais bien votre programme d’âme, si celle-ci demeure, ou votre programme d’Esprit en tant d’Esprit individualisé venant, à son tour, supporter les manifestations et les mondes quels qu’ils soient. Rejoignant par là-même votre Origine stellaire ou l’une de vos lignées afin de poursuivre votre périple au sein de la manifestation, quelle qu’elle soit, mais en totale Liberté, en totale Autonomie et en total Amour. C’est cela qui va se produire.

Retenez bien que l’apprentissage que vous vivez en ce moment, au-delà même des circonstances de votre vie commune, vous appelle encore à des moments extraordinaires. Au sein de ces moments extraordinaires, quel que soit ce que je nommerais votre devenir après la Résurrection, ne seront là que pour vous montrer cette aptitude qui se déploie elle aussi, en même temps que se déploie le Christ en vous, en même temps que la dernière enveloppe se déchire au niveau de la terre comme de vos enveloppes subtiles. Bien sûr, vous le savez, le maître-mot est Amour, le maître-mot est de lâcher tout ce à quoi vous teniez dans ces moments-là, je parle bien dans ces moments-là. Et c’est là que vous verrez, par petites touches et par touches de plus en plus importantes, chacun à votre rythme, mais rythme inscrit dans une limite qui est celle de l’apparition du deuxième Soleil. Ainsi, durant ce temps-là, vous constaterez l’amplitude de ces oscillations entre la conscience ordinaire et la Supraconscience, celle du Supramental, celle qui ne connaît aucune barrière et aucune limite et dont la Lumière Blanche vient signifier à vous-même votre nature, votre Essence et votre manifestation.

Au sein de la Lumière Blanche se trouve l’ensemble des potentiels à créer, en devenir ou incréés, même, pour l’instant. Tout ceci n’a pas de limite, n’a pas de forme, n’a pas de temps, n’a pas d’espace, n’a pas de repères si ce n’est l’Amour qui y est omniprésent. C’est comme si la Lumière était elle-même cet Amour, comme si la Lumière Blanche était elle-même à l’origine de toute chose, de tout souffle, de tout élément et c’est exactement le cas, et c’est cela que vous vivrez. La fusion des quatre Éléments archétypiels en vous débouchera sur la re-création de l’Éther originel qui est cette Lumière Blanche de l’Unité. La Lumière ne peut exister la moindre coloration.

De votre facilité, aujourd’hui et dans les temps qui vont s’écouler, jusqu’à la venue du deuxième soleil, seront cruciaux. Non pas pour votre devenir parce que celui-ci vous est assigné, mais bien plus pour vous montrer que cette notion de Passage et de Résurrection n’est en rien une mort mais bien plus un vrai réveil, vous faisant sortir et vous extrayant en totalité de l’illusion, vous donnant à voir, à ce moment-là, la totalité du réel et la totalité de l’illusion.

Il ne pourra plus être possible de douter, il ne pourra plus être possible de se poser des questions, parce que la Lumière Blanche est Évidence, même si elle entraîne encore non pas des réticences mais parfois des peurs ou des besoins d’appropriation. Cela ne durera pas car à un moment donné, tout cela sera remplacé par la disparition totale de tout ce que vous nommez conscience.

À ce moment-là vous réaliserez, si vous ne l’avez pas vécu de votre vivant sur cette terre, que réellement vous êtes Cela, c’est à dire l’Absolu, le Parabrahman et que vous participez à toute création et à toute manifestation au sein des Mondes Libres. Ainsi donc l’oubli aura disparu de vous. Il y aura la mémoire, la mémoire de ce que vous êtes, qui sera intégralement et entièrement restaurée. Au plus vous accepterez de rester tranquille, de rester silencieux, de rester immobile, d’accepter votre propre disparition en ce moment-là, au plus vous aurez de facultés à vous extraire de toute manifestation, de toute forme et de ce monde, ainsi que de tout attachement pouvant rester ou attrait à la vie au sein des mondes carbonés.

Mais là aussi est votre liberté car l’instant où le Serment et la Promesse sont actualisés par l’immersion totale au sein de la Lumière Blanche, là aussi vous êtes libre. Libre de Servir et d’aider d’autres systèmes enfermés, libre de retourner à votre Origine stellaire, libre de fusionner avec quelque conscience que ce soit, libre de vous retrouver et libre d’expérimenter ou de rester tranquille. Et pour cela il faut que l’installation de Lumière Blanche soit évidente durant le laps de temps de la stase, qui durera un peu moins de 72 heures. Vous aurez l’occasion de faire encore, au niveau de la conscience mais non pas du corps ni de ce monde, des allées et venues parfois entre certaines mémoires et petit à petit ces éléments initiaux se dissoudront d’eux-mêmes. Le sens d’être une personne, d’avoir telle relation, telle profession, tel âge ne voudront strictement plus rien dire. Vous vous retrouverez réellement avec l’impression d’émerger d’un sommeil très long qui vous a obligé à expérimenter ce qui n’est pas Vrai, à expérimenter le sens de la séparation, non pas pour progresser puisque vous êtes parfait de toute Éternité. Le Voile de l’oubli est terrible car il a créé même la notion de retour à quelque chose qui a toujours été là. Et pourtant nous sommes tous passés par là, même nous, Étoiles, pour la plupart. Parce que le chemin de la chair au sein des mondes dissociés est un chemin de difficultés, un chemin qui n’a de sens pour rien d’autre que de nourrir ceux qui ont été nos prédateurs, qui se sont mêlés à ceux et à celles qui nous ont créés, en tout cas non pas en tant qu’âme mais en tant que corps, au sein de ce monde et au sein de cette manifestation qui était totalement Libre, je vous le rappelle, au moment de son ensemencement.

Ainsi donc vous deviendrez ce que vous avez toujours été, soit décidant d’explorer les chemins de l’âme, soit d’explorer les chemins de l’Êtreté, soit de retourner directement dans la quiétude éternelle de l’absence de conscience, là où tout est connu parce que rien n’est expérimenté, parce que rien n’est déployé et que tout est rassemblé en un point virtuel où plus rien n’existe autre que ce point qui n’en finit pas, au centre du centre, au cœur du cœur, là où aucun doute, où aucune manifestation, où aucun sentiment d’appartenance à quoi que ce soit ou à qui que ce soit ne peut exister.

Ainsi se résoudront en vous les quatre Éléments archétypiels correspondant au déploiement final de la venue du deuxième soleil, de votre corps d’Êtreté et de votre Résurrection. À ce moment-là, la chrysalide se déchirera entièrement et totalement. La chenille n’aura même pas de restes, ni mémoriels ni autre. Vous serez re-né dans les sphères de l’Éternité. Vous serez re-né en tant qu’Ami du Christ ou Épouse du Christ. Vous serez Libre, vous serez mature, vous serez responsable, sans passer par des phases d’apprentissage, même s’il sera nécessaire, pour certains d’entre vous voulant explorer certains Mondes Libres, de retrouver l’usage parfait et total du corps d’Êtreté, comme un nouveau-né, un nourrisson, qui apprend à marcher, qui apprend à se tenir debout.

Ainsi vous réapprendrez ce qu’est le vol, le vol en conscience, le vol avec des ailes, ce que sont les sauts dimensionnels, les voyages au sein d’un véhicule nommé vaisseau de Lumière qui n’est en fait rien d’autre que votre corps d’Êtreté déployé au sein d’une dimension. Vous verrez que la notion de dimension-même, en elle-même, porteuse de toutes les semences de création, n’est que le plaisir du jeu en toute liberté. C’est la Joie de la Vie, la Joie de la Création, la Joie de l’expression de toute manifestation, la Danse de la Vie en toute dimension, la Danse de la Vie en toute conscience.

Mais pour cela il vous faut passer par ce silence total et irrémédiable de la manifestation en ce monde. Bien sûr, nombre d’entre vous choisiront de veiller sur cette terre dans sa dimension nouvelle au niveau de l’intra-terre. D’autres choisiront, tout en conservant leur âme, d’aller aider certains peuples de dimension carbonée Libre n’ayant pas été enfermée, parce que leurs compétences y seront utiles, parce que leur plaisir et leur joie d’expérimenter y seront utiles aussi. Chacun retrouvera la Liberté qu’il s’est conçue, qu’il s’est reconstruite et qu’il a acceptée, pour lui comme pour chacun.

Parce qu’en effet vous ne pouvez revendiquer la Liberté en privant un frère ou une sœur de la Liberté que vous vous accordez, parce que l’autre est vous et vous êtes l’autre, ne l’oubliez jamais. Et ceci aussi vous sera proposé, juste avant l’installation définitive de la Lumière. À ce moment-là vous aurez conscience, si l’âme n’est pas entièrement dissoute, des éléments d’explication, bien au-delà de la rationalité ou de la causalité, du jeu qui fut nommé ombre/lumière au sein de ce monde. Le bien et le mal seront transcendés par la Lumière Blanche où, je vous le rappelle, aucune opposition ou contradiction ne peut exister. Et de là au jour de la Résurrection vous vous élancerez vers la Liberté la plus totale, ou alors vers les centres d’enseignement qui vous permettront de maîtriser votre âme, de maîtriser votre marche au sein des dimensions et au sein des consciences. Tout cela vous sera offert parce que c’est votre Don, parce que c’est votre Liberté, parce que c’est l’achèvement de ce qui était éphémère.

Ainsi donc, tout ce que vous vivez en ce moment, comme cela a été dit par le Commandeur des Anciens, ne sont là que pour vous montrer et vous démontrer, ainsi que vous préparer à la Rencontre avec la Lumière Blanche, avec le Christ, et le Retour à l’Essence. Ainsi donc, il ne peut exister de craintes, sauf pour la personne qui tient à sa propre personne et qui n’a pas suffisamment été imprégnée de la Lumière, parce que les résistances auront été trop présentes ou parce qu’il n’y avait pas besoin de Lumière, aussi. Mais dans ces moments-là vous pourrez ressentir, non pas une peur mais bien plus une forme d’appréhension, comme avant de vous jeter dans le vide en plongeant dans la mer, quand vous plongez de trop haut, ou au moment aussi, pour ceux qui sautent en parachute sur cette terre, le moment où il y a un décrochage, comme si le cœur se décrochait. Vous avez tous ressenti cela à différentes occasions de votre vie. Lorsque vous rencontrez l’être aimé, lorsqu’il y a un événement, vous sentez votre cœur qui saute dans la poitrine. Ceci est un sursaut. Ce sursaut vous le vivrez aussi à ce moment-là. Ça ne sera pas votre dernier râle mais bien votre premier souffle au sein de l’Éternité, de manière lucide, autonome, de manière consciente, là où n’existera plus aucune opposition.

Si votre âme est présente, alors c’est que vous avez fait le choix, à ce moment-là, de reprendre une certaine coloration, de vivre certaines expériences, mais plus jamais au sein des mondes enfermés. Sauf si, bien sûr, votre choix d’âme est celui… encore dans la nécessité d’aider et de Servir. Auquel cas il vous sera fait, là aussi, selon vos désirs et selon votre positionnement.

Ainsi donc, dans le déploiement magistral de la Lumière aujourd’hui, même si certains éléments vous sont encore, je dirais, incompréhensibles ou difficiles à vivre, tout cela ne fait partie que du jeu et disparaîtra, comme par miracle, dès l’instant où Marie vous aura appelé. À ce moment-là vous aurez tous les éléments et toutes les cartes en vous avant d’abandonner la personne que vous êtes et vous retrouver vous-même.

Cela se produira, vous le savez, durant un laps de temps qui est inférieur à une semaine en totalité. Bien sûr, après, il y aura certaines orientations parce que la terre elle-même vivra, à ce moment-là, son expansion et son Ascension. Bien sûr beaucoup de choses auront changé. Vous croiserez à ce moment-là, de multiples formes de conscience ayant encore un corps carboné ou étant débarrassées d’un corps carboné. N’oubliez pas que de retour, après le vécu du Serment et de la Promesse ainsi que de l’Absolu, vous serez à ce moment-là dans un autre état qui vous est aujourd’hui difficilement imaginable ou envisageable. Cela se produira le moment opportun. Je vous rappelle que vous avez des signes qui vous ont été donnés depuis de nombreuses années concernant les signes du Ciel et de la Terre et les signes des autres dimensions de Marie ou des Anciens.

Mais tout cela n’est rien par rapport à ce que vous allez vivre dorénavant dans la chair. L’apparition de la Lumière en certains points de ce globe, de manière extensive, va vous devenir de plus en plus apparente, se traduisant aussi, dans le déroulement de vos vies, par un certain nombre de modifications abruptes vous permettant, là aussi, de vous mettre en résonance avec vos Éléments archétypiels de manière plus intense et plus véritable. Tout cela se déroule en ce moment même. Tout cela ne nécessite de vous-même aucun effort. Justement, c’est bien plus la disparition à vous-même et l’Abandon à ce que vous êtes en Éternité, à l’Intelligence de la Lumière, au Christ, à nous, à vous-même et à l’ensemble de vos frères et sœurs, que se trouve la solution. Et cela se procède en ce moment par petites touches, par expériences mesurées en fonction de ce que vous êtes apte à supporter. Quelle que soit l’intensité ou l’intolérable, ou la bénédiction, de ce que vous vivez, dans un sens comme dans l’autre, il n’y aura jamais rien qui aille au-delà de vos capacités ou au-delà de vos possibilités ; mais ça ira jusqu’à ses limites, jusqu’au moment où s’établira en vous, au moment du Passage, au moment de l’Appel ou dans les temps précédant immédiatement cela, par un vécu à nul autre pareil.

L’expérience du Soi deviendra la réalité du Soi vécue en permanence. Le Libéré Vivant vivra ce qu’il vit au moment où il disparaît en toute conscience, au sein même de ce corps, comme cela est déjà le cas, mais il se rendra compte que ce qu’il voit déjà par moment, au niveau de la trame éthérique, est en fait un monde complet et complexe où tout est régi par des mécanismes extrêmement précis. Ceci est l’Intelligence de la Lumière où rien n’est laissé au hasard, même au sein de l’enfermement, afin qu’un jour ce qui se produit maintenant soit possible pour tout système. Là il y a une vérité essentielle. Aujourd’hui vous vivez les encouragements, et parfois les blessures, qui sont nécessaires à vivre cela, vous rendant au plus apte à vivre cela sans interférences avec ce qui peut rester encore de personne. Alors ne vous condamnez pas vous-même ni ne condamnez personne, parce que tout ce qui se déroule, même dans les événements peut-être les plus difficiles à vivre, concernant quelque domaine que ce soit, ne sont là que pour vous aider à traverser et vous préparer au mieux à cet ajustement final, à la Lumière Blanche.

Voilà les quelques mots que je voulais vous dire sur ce Passage. N’oubliez pas, dans les moments où vous sentez votre corps s’engourdir et disparaître, le moment où votre conscience n’a plus aucun signal venant de ce corps comme de votre mental ou de vos émotions, ou de vos historiques personnels, ou de quelque projection que ce soit, le moment où disparaît tout mécanisme de vision ou de perception quelle qu’elle soit, est, en cet espace et en ces expériences que se vit l’approche la plus intégrale de la Lumière et la plus complète. Alors ne négligez pas l’Appel de la Lumière, ne négligez pas ce qu’elle vous envoie comme manifestation en vous comme autour de vous, parce que c’est très exactement ce qu’il vous faut, même si vous n’en comprenez pas, comme je le disais, les tenants et les aboutissants pour l’instant. Mais cela ne saurait tarder.

Gardez, non pas la foi mais bien plus la confiance en l’Intelligence de la Lumière, la confiance en l’Intelligence de la Vie et la confiance en l’Intelligence de l’Absolu. Tout cela incarné par le Christ, en son temps, tout cela présent en vous par cette matrice Christique qui détruit et dissout toute matrice enfermante. Il ne s’agit plus seulement des lignes de prédation mais de toute forme de prédation sans aucune exception. Alors bien sûr, aujourd’hui il vous est donné de voir les dernières prédations exercées par vous-même ou sur vous-même dans toutes les relations existant à la surface de cette terre et dans tous les systèmes existant à la surface de cette terre.

Votre Royaume n’est pas de ce monde et pourtant vous êtes sur ce monde. Vous en aurez la preuve formelle, absolue et totale, si ce n’est pas déjà le cas. Vous découvrirez qu’il n’y a rien à tenir parce que la Vie vous tient. Vous découvrirez qu’il n’y a rien à abandonner parce que vous vous êtes déjà abandonné et que dans l’Abandon, vous retrouvez exactement tout ce qui est votre Essence, tout ce qui est votre nature et tout ce qui est votre manifestation. Voilà les quelques mots que j’avais à vous dire.

Je vous propose un moment, à nouveau, de communion au sein de la Lumière Blanche et de l‘Unité grâce à nos Présences, à l’Esprit du Soleil, au Christ, à Uriel, à Métatron, à Mikaël et à Marie, en cet instant. Ceci sera ma bénédiction avant de vous laisser la parole, s’il y a besoin d’éclaircissements sur ce processus que j’ai décrit, et uniquement sur celui-là. Mais faisons d’abord silence. Rentrons au plus profond du cœur du cœur et laissons la Grâce du Christ, la Grâce de la Lumière et le Don de la Grâce prendre possession de la Liberté que nous sommes, afin de devenir cette Liberté. Allons-y.

… Silence…

Sœurs et frères en l’Unité et en Vérité, en le Christ, je laisse émerger de vous, maintenant, les questions qui peuvent se poser par rapport à ce que je viens de vous déclarer.

… Silence…

Au sein de ce Silence et de cette Plénitude, en l’absence de questionnement, je reste avec vous encore quelques instants…

L’Unité est le Don de la Grâce…

Aimés de l’Un, je suis Gemma Galgani, je suis vous. Au nom de l’Un, par la Grâce du Christ, je vous bénis. À bientôt.
 

www.aventureceleste.com

Afficher la suite de cette page

 
       
Compteur
de visite

29 avril 2018

 
 
 
Page Facebook
Témoins de la résurrection

  

Pour revenir sur la page d'accueil
cliquez sur
l' Ange.



 
 

LA CONSCIENCE NU EST L'ENSEMBLE DES CONSCIENCES.

C'est lors de cette Résurrection que cette Conscience Nu apparaît.

ELLE EST EVIDENCE ET VERITE

L'important n'est pas la compréhension mais le vécu.

C'EST L'ABANDON TOTAL A LA LUMIERE

BIDI

 

 

Merci de me soutenir en me faisant un don

 

NOUVEAU
Inscription
New letter

 
 

Prière à soi même en le Coeur du Coeur donnée par Marie
le 28 mai 2017


Je te salue, Marie qui est grâce.

Tu es bénie comme toutes les femmes,

Et Jésus le fruit de ton cœur nous bénit.

Sainte marie, Cœur de la Source,

Prions ensemble maintenant et toujours en l’Éternité.
 

 

Eau Elfique
ou
Eau Chri
stique

 
En savoir plus...e
      



Quand vous voyez la Lumière,
c'est une vision.
Quand vous sentez
que la Lumière
descend en vous,
c'est une expérience,
Quand la Lumière s'établit en vous
et vous apporte l'illumination
et la connaissance, c'est une réalisation.

Sri Aurobindo