ANAËL : Mécanismes de l’Ascension - mars 2015

Je suis ANAËL Archange. Bien aimés enfants de la Loi de Un, je me représente à vous en tant qu’Archange de la Relation, de la Communication et de l’Amour. Avant tout, installons nous ensemble dans la Lumière Blanche de la Liberté et de la Création.

… Silence…

Mon intervention de ce jour vise à vous faire pénétrer plus avant les mécanismes intimes de l’Ascension, non pas tant par rapport aux processus vibraux mais bien plus dans ce qui est nommé la Relation, la Communication et l’Amour. Comme vous le vivez et comme vous le savez, en ce moment se déroule la période nommée à proprement parler Ascension. Elle se déroule Ici et Maintenant, en ce corps et en cette conscience, visant, comme cela vous a été énoncé, comme la superposition, le rapprochement, la juxtaposition de l’éphémère et de l’Éternel, mettant un terme à la séparation, à la division et à l’incompréhension.

Ce qui se déroule intéresse votre conscience, votre corps et l’ensemble des expériences qui se vivent en ce moment dans vos vies. Toute relation, toute communication, vise uniquement à laisser apparaître l’Amour dans sa Vérité et dans sa nudité, quelles que soient les circonstances, quelles que soient les explications, quels que soient les circuits vibraux se mettant en œuvre en vous durant cette période.

Bien au-delà de l’assignation vibrale, bien au-delà du déploiement des Éléments, en cours, se dirige en vous la rencontre avec l’Éternité de la Lumière Blanche, amenant progressivement ou brutalement votre disparition de plus en plus souvent, tout en étant totalement présent au sein de l’Ici et Maintenant. Je dirais même que l’Ici et Maintenant est la circonstance préalable, indispensable et inéluctable permettant la disparition. Présence et disparition sont en relation et en communication, en vous, par vos différents vécus, par vos différents états mais aussi par tout ce qui émerge au sein de la conscience.

Ce qui émerge, comme vous le savez, n’est ni punition ni rétribution mais bien plus ce qui est lié à la manifestation de la Lumière et de l’Ascension même au sein de ce monde. Ainsi donc et au-delà de vos moments de disparition, au-delà de vos moments d’alignement, il vous arrive et il vous arrivera de plus en plus souvent de constater l’irruption, au sein de l’écran de la conscience, au sein de vos organes des sens, au sein même de votre corps, l’apparition de la Lumière Blanche s’accompagne de votre disparition. Le simple fait de la voir signe simplement qu’il existe encore une infime distance entre l’Éternité et l’éphémère afin que l’Éternité mette fin, définitivement, à l’éphémère. Cela se traduit, bien sûr, par un certain nombre de processus intéressant le corps. Au-delà des circuits se mettant en activité actuellement vous avez constaté, les uns et les autres, qu’un certain nombre de manifestations attirent votre conscience sur des zones précises de votre corps. Ceci correspond de manière formelle à la pénétration de la Lumière elle-même, non plus seulement en ce qui est nommé vos chakras, non plus seulement en ce qui est nommé les Couronnes radiantes, non plus seulement en ce qui est nommé l’Onde de Vie ni en le Canal Marial, mais bien plus la révélation de la Lumière en totalité.

Les manifestations quelles qu’elles soient, douloureuses ou joyeuses au sein de ce corps, les manifestations et les allées-venues de votre conscience, ne représentent en quelque sorte et en définitive que l’espace d’installation de votre Merkabah interdimensionnelle collective en phase de déploiement et en phase d’allumage au sein même de ce monde. Les signes, vous les vivez, ils en sont nombreux, et même si il n’existe en vous aucune possibilité de perception, vous vous doutez bien que la conscience n’est pas insensible à ce qui se déroule. Même sans éléments visuels, même sans éléments de modification de la conscience, celle-ci petit à petit se transforme, et en laissant place à l’Éternel.

Ceci va provoquer un certain nombre de réajustements dans le sens de vos occupations, dans le sens de vos réflexions, dans le sens même du déroulement de votre vie, amenant parfois à des réajustements intenses et inédits concernant justement les circonstances mêmes de vos vies et les relations que vous avez établies, pour certains depuis fort longtemps et d’autres déjà plus récemment, avec ce qui se déroule sur l’écran de votre conscience ou si vous préférez sur l’écran de théâtre. Vous faisant passer de manière de plus en plus évidente à la position de l’observateur se voyant lui-même disparaître, se désengageant de ce qui faisait les attachements, afin de retrouver, de quelque manière que ce soit, les espaces de liberté essentiels à la manifestation pleine et entière de l’Ascension, ici même en ce monde.

Ce qui se déroule concernant vos relations n’est que l’expression de ce qui est à voir en vous, même si c’est vu en l’autre, même si à travers l’observation d’une relation, au niveau de ses insuffisances ou de ses excès ou de ce que vous pourriez appeler « anomalies », celles-ci ne sont jamais le fait de l’autre mais sont le fait de votre point de vue. Même si cela est juste, même si cela est démontrable, cela ne concerne aucunement une anomalie de l’autre mais bien une anomalie de vous. Ainsi à travers les processus d’apparition de la Lumière au sein de votre monde, à travers les manifestations vibrales et de la conscience, il convient de comprendre que toute relation et toute communication n’a qu’une seule finalité dorénavant : c’est de vous installer de manière de plus en plus paisible au sein de la Demeure de Paix Suprême et au sein de l’Éternité.

Ainsi donc il convient, lorsqu’il y a un élément qui est vu dans une relation où cela vous semble, je dirais, biaisé ou injuste, de ne pas porter une quelconque accusation envers l’autre ou envers vous. Je vous invite même à retourner le processus qui émane de la conscience, même si cela vient de votre mental, en considérant que la Vérité est exactement à l’inverse de ce que vous pouviez voir et signifie qu’il existe en vous, encore, non seulement la capacité de discerner, de voir clair, mais qu’il vous manque encore le retournement final, total, afin de comprendre en Vérité, en le vivant, que l’autre n’est que vous sous une autre forme, vous renvoyant votre propre image, en quelque sorte, à l’infini.

Ainsi donc, dépasser le jugement et dépasser la tolérance et l’intolérance ne peut se faire que par la compréhension des mécanismes intimes et non mentaux de ce processus vous donnant à voir sur la scène de théâtre différents personnages, différentes relations. Mais si vous êtes de plus dans la position de l’observateur, ce qui est de plus en plus fréquent, même si cela ne vous semble pas évident, l’ensemble des remarques que vous vous faites, l’ensemble des positionnements que vous adoptez dans la vie, par rapport à votre famille, à vos relations et à vos affects n’est que l’illustration de ce qui se déroule.

Le processus d’ultime Retournement, initialisé par l’Archange Uriel, débouchant sur l’Esprit du Soleil, vous donne à voir, de manière fort concrète, que tout est Un, ici-même au sein de ce monde. La disparition des voiles, l’apparition de la Lumière Blanche mettant un voile de Liberté sur l’ensemble de ce qui était limité, aussi bien par exemple au niveau de vos corps qu’au niveau de la nature, qu’au niveau de l’ensemble de ce monde, ne fait que traduire la finalité et l’achèvement de l’Œuvre au Blanc, couronnant le tout par les Couronnes Ascensionnelles du cœur et de la tête, par le véhicule Ascensionnel lui-même, la possibilité de voir de plus en plus clairement ce qui se déroule au sein de toute relation, de toute communication ou de tout Amour.

Je vous invite, à travers ce que vous observez à l’extérieur de vous, de ne pas considérer qu’il y a autre chose que l’Amour, en manifestations plus ou moins importantes et peut-être dans certains cas encore masquées. Rappelez-vous aussi, comme nous l’avons toujours dit les uns et les autres, que le fait de ressentir le manque d’amour n’illustre que la peur qui est établie entre une relation. La confrontation de vos lignées, la confrontation de vos Éléments intérieurs et archétypiels en résonance avec les Éléments archétypiels d’un autre frère ou sœur humains incarnés, n’est destinée en définitive, non pas à vous faire rejeter une relation, une communication ou un amour quels qu’ils soient mais bien plus à en voir les côtés non suffisamment lumineux, vous renvoyer donc de manière inexorable à vous-même et seulement à vous-même.

L’autre, en face de vous, frère, sœur ou considéré comme ennemi, n’est qu’une facette de vous-même qu’il vous est donné à voir afin de l’intégrer, afin de dépasser les derniers voiles pouvant subsister au niveau de vos comportements, de vos acquis, de vos relations, basés sur l’habitude, basés sur l’expérience de ce monde. La relation d’amour, libre, ne correspond absolument pas à une sympathie ou au contraire à une antipathie mais déborde largement le cadre des deux personnes en relation, vous appelant par là à la phrase prononcée par le Christ : « Quand vous serez deux réunis en mon nom, et non pas en votre nom et en votre relation ou en votre communication, Je serai au milieu de vous ». Cela signifie, comme cela a été dit d’autres manières, que si vous arrivez à mettre l’Amour devant, vous constaterez la présence du Christ, non pas nécessairement selon sa forme formelle d’il y a 2000 ans mais en tout cas par l’apparition, la densification de manière de plus en plus probante de l’apparition de la Lumière Blanche, même en plein jour, même en plein soleil, devenant visible à vos yeux.

Au sein d’une relation où est présente la Lumière Blanche ne se pose plus le problème de l’antagonisme des personnes, de l’antagonisme des différents chemins de vie, mais vous allez trouver le lien de la relation ultime entre vous et l’autre, qui ne dépend d’aucune sexualité, d’aucune sympathie ou d’aucune antipathie, d’aucun lien familial ou d’aucun lien amical, vous donnant à voir en l’autre réellement ce qu’il est, malgré les peurs pouvant exister liées à sa constitution physique ou spirituelle en résonance avec les lignées, mais bien plus le Christ en lui. Si vous arrivez à dépasser la notion de personne qui en face de vous pour l’intégrer en vous, c’est-à-dire devenir elle dans le sens le plus vibral du terme, vous constaterez à ce moment-là qu’il n’y a plus de raison de manifester la moindre incompréhension, la moindre difficulté de relation, la moindre accusation ou la même volonté de vous détourner de cette relation.

Si vous êtes sous l’influence de l’Intelligence de la Lumière, si vous êtes en voie de maturité, en voie de responsabilité et en Libération totale, l’autre ne vous apparaîtra plus comme un ennemi ou une personne où il existe une problématique, même pour le pire de vos ennemis selon le sens de votre personne. Ceci doit disparaître, non pas par un effort de communication, non pas par un effort de volonté, non pas par un alignement mais en vous en remettant au Christ et donc à l’Intelligence de la Lumière. À ce moment-là, la matrice Christique sera superposable à la personne que vous croyez être, de même que pour la personne avec laquelle vous êtes en relation.

Ceci illustre les propos du Christ que je vous ai répétés. Si vous mettez le Christ en personnifiant l’Amour à travers la nouvelle matrice cristalline de l’Êtreté qui est, je vous le rappelle, à base silicée dès la cinquième dimension, vous constaterez qu’il ne peut y avoir de différences entre vous et l’autre, qu’il ne peut y avoir ni jugement, ni avis et que la Transparence liée à votre Clarté vous donne à voir en chacun le Christ, que celui-ci soit apparent dans sa gloire ou dans la souffrance de sa méconnaissance pour celui qui vit quelque chose de douloureux.

En prenant pour habitude de mettre l’Amour devant, en prenant pour habitude de vous appuyer sur l’Intelligence de la Lumière, la Lumière Blanche se manifestera de façon plus ou moins dense entre vous et autour de vous, activant un certain nombre d’éléments vibraux situés au niveau de votre cœur, de votre poitrine mais aussi au niveau de certaines Étoiles de la tête, vous donnant à résonner sur ce qui vous réunit dans le même cœur, celui du Christ, que vous portez et que l’autre porte, quelle que soit l’apparence qui est donnée.

Je vous engage donc à envisager chaque relation par l’intensité d’Amour qui y est présente. S’il ne vous semble exister aucune intensité d’Amour, retenez simplement que quelle que soit la circonstance de cette relation, c’est que l’autre a encore devant lui certaines peurs et que ces peurs que vous repérez ne sont que les vôtres, qui vous appellent là aussi à transcender ce défaut de positionnement de l’autre, non pas par des mots, non pas en défendant un point de vue, justifié ou injustifié, quels que soient les arguments de l’un et de l’autre, c’est-à-dire de vous et de l’autre, mais bien plus de laisser apparaître la Lumière Blanche, de laisser venir le Christ en votre relation, en votre difficulté comme en votre amour.

Parce que le terrain de rencontre de vous à l’autre n’est plus seulement le cœur, n’est plus seulement la communion, n’est plus seulement la fusion, n’est plus seulement la dissolution mais bien l’apparition, que cela soit en couple monadique, que cela soit dans une relation conflictuelle avec quelque ascendant et quelque descendant que ce soit, ou avec quelque ami que ce soit ou quelque frère que ce soit, ceci est exactement la même chose. Transcendez et dépassez ce qui est vu. Vous n’avez pas besoin de le dire, vous n’avez pas besoin de l’exprimer mais ce qui vous est demandé, surtout à ce moment-là, parce que là se trouve la solution la plus facile, la plus évidente qui vous apparaîtra comme telle dès l’instant où vous le vivrez, à la première occasion.

Ainsi donc, quand il y a une relation que je qualifierais de difficile, où les points de vue et les positionnements sont différents, bien sûr que chaque personne défendra sa propre personne et verra en l’autre ce qu’il ne voit pas en lui. Ainsi, si dans tout ce qui est observé, la justesse de votre relation n’est pas conditionnée ni par les affects ni par ce que vous voyez, ni par ce que vous percevez, mais si vous mettez entre vous la matrice Christique, l’Esprit du Soleil, tous les noms que nous pouvons lui donner, ou même le Christ en sa personne telle qu’elle fût incarnée voilà 2000 ans, vous allez effacer et transcender, par le Don de la Grâce que vous donnez à l’autre et que vous vous donnez à vous-même, vous allez constater la disparition simple et nette de ce qui vous posait problème auparavant. Il n’y a pas de nécessité que les deux soient en accord au sein de chacune des personnes pour pouvoir réaliser cela. Il suffit que l’un des deux interlocuteurs soit avec le Christ, d’une manière ou d’une autre, non pas par la pensée, peut-être par l’intention, peut-être surtout par les manifestations que vous percevez en vous de la Lumière vibrale, vous constaterez qu’entre deux personnes se fait la Lumière Blanche du Christ et la Libération.

Ainsi chaque relation, chaque évènement survenant dans votre vie, quel qu’il soit, n’est là que pour vous permettre de révéler le Christ en totalité. Il n’existe pas de possibilité plus grande de réaliser cela que les situations où justement il y a le sentiment d’être déséquilibré ou d’être rendu instable par ce qui est vu en l’autre, par ce qui est vu en une situation donnée. La difficulté au sein de votre monde, encore présent, c’est que tout est basé sur un certain nombre de règles qui sont toutes issues, sans exception, de la notion de dualité, de bien et de mal.

Transcender le bien et le mal, c’est effectivement le voir pour ce qu’il est, mais surtout ne plus voir ni bien ni mal en l’autre mais ne voir que simplement l’expression parfaite, ou parfois encore imparfaite, de ce qu’est le Christ. Cela changera votre vie, cela changera vos relations, cela changera vos communications et cela vous fera pénétrer de plain-pied dans un amour différent, inconditionné et total où il ne peut plus exister le moindre antagonisme du fait même de ce qui est mis en relation. Ceci commence en ce monde vous permettant, le moment venu, de réaliser cela avec évidence, dans les Mondes libres.

Ainsi donc, il existe en quelque sorte des tremplins et des opportunités, mêmes si elles vous semblent au premier regard contraires à l’Amour, ne sont là que pour éveiller le Christ en vous et en l’autre. Ainsi donc, en toute relation pensez à faire disparaître le sens de l’intérêt personnel, le vôtre comme celui de l’autre personne. Vous ne trouverez pas, et ce, de moins en moins, de terrain d’entente à travers une compréhension intellectuelle, mais de plus en plus de terrain d’entente, de synchronie, de sympathie et de fusion en Christ à travers la vision du Christ en l’autre. Il ne s’agit pas de négliger ce qui a été vu, ce qui a été perçu, mais la seule façon de sortir de la culpabilité ou de l’accusation c’est de mettre entre vous et cette relation, non pas pour séparer, non pas pour diviser mais bien plus pour unifier, de mettre le Christ entre vous deux ou le Christ entre vous et une situation, non pas en demandant autre chose que la présence du Christ.

Bien évidemment, les premiers signes qui vont apparaître sont l’apparition des particules adamantines, même si vous n’êtes pas aligné. Dès l’instant où vous avez reconnu le Christ en l’autre, dès l’instant où vous aurez reconnu l’action du Christ en toute situation, quelle qu’elle soit, vous constaterez très vite que le Christ est présent, et qu’il est vous et que vous êtes lui. Il en est de même pour la situation comme pour celui qui est en relation avec vous. Ainsi donc vous constaterez, par le déploiement des Triangles élémentaires, par le déploiement du corps Ascensionnel, que le Christ est déjà de retour pour certains d’entre vous. Faites-le apparaître en vos relations, quelles qu’elles soient, faîtes-le apparaître en vos situations, non pas bien sûr pour lui demander quelque chose qui irait dans votre sens, ou dans le sens de l’autre, mais bien réellement et concrètement pour le placer entre vous deux. Le plaçant entre vous deux, à ce moment-là il n’y aura plus d’obstacles au sein de la relation, au sein de la communication et au sein de la situation quelles qu’elles soient.

Ce processus, bien sûr, se produit aussi à l’intérieur de vous, vous donnant à rencontrer le Christ venant vous demander, d’une manière ou d’une autre, si vous voulez être son Ami ou son Époux. La réponse, bien sûr, ne peut venir que de vous. Elle n’est pas un souhait, elle est simplement la réponse à une question posée, scellant en quelque sorte votre sort, votre devenir et votre Éternité.

Ainsi, chaque situation difficile, chaque accident de votre corps, chaque rupture n’est que l’occasion de démontrer votre état Christique. Ainsi, même le Christ, en sa période incarnée personnellement, a pu manifester une certaine forme de puissance, que cela soit par rapport au démon, que cela soit par rapport à la maladie, que cela soit par rapport aux marchands du temple, même la colère n’est plus une colère de la personne mais, je dirais, une Sainte colère. Si vous mettez au sein de cette colère l’Amour devant, entre vous au sein d’une relation ou entre vous et vous quand la colère est dirigée contre vous-même, vous constaterez que le Christ est le baume et Celui qui vient résoudre vos problèmes de soif, vos problèmes de limites parce que vous êtes devenu lui. Il ne s’agit pas d’un Sauveur au sens extérieur, au sens où les églises l’ont travesti, mais bien plus d’un état à réaliser. Cet état à réaliser, et surtout à manifester, va conduire à son retour, non plus à titre individuel mais au titre de la collectivité, au moment de l’Appel de Marie. Que vous l’acceptiez ou pas, nul ne pourra ignorer que le Christ vient le voir.

Ainsi se déroule l’Ascension. Cette Ascension individuelle qui a démarré de manière évidente concerne aussi, bien sûr et nous l’avons dit, la dissolution totale de tous les systèmes patriarcaux archaïques, ayant manifesté la volonté de prédation des entités interdimensionnelles vous ayant enfermés au sein de cet univers et de ce monde. Ceci est un espace de résolution. La seule chose capable de venir à bout, je dirais, des obstacles, qu’ils soient en vous comme dans toute relation, consiste non pas à juger, non pas à savoir qui à tort ou raison, même si cela est déterminable sans artifice et sans aucune anomalie, l’essentiel n’est pas là.

L’essentiel n’est pas d’avoir tort ou d’avoir raison mais d’être le Christ. Même s’il y a colère, pensez avant tout à mettre le Christ entre vous, à l’intérieur de vous ou entre des situations et vous qui ne vont pas dans le sens d’un apaisement. Si vous respectez cette préconisation, vous allez vous apercevoir très vite que vos relations à vous-même ainsi que les relations à l’autre ou à toute situation se présentant n’a plus du tout le même solutionnement, le même aspect, ni même ne met en branle les niveaux d’énergie liés à la personne, mais vient renforcer de manière indubitable l’aspect Lumière de la relation, l’aspect Lumière de votre conscience, l’aspect Christ de votre conscience.

Ainsi, à travers cette matrice Christique ou à travers l’Esprit du Soleil ou à travers le Logos Solaire ou à travers Christ Mikaël ou à travers la nouvelle Eucharistie présente en votre cœur, vous avez en vous, réellement et concrètement, dorénavant, les moyens de régler tout ce qu’il y a à régler. N’oubliez pas aussi qu’au sein de la Rencontre avec Christ, au sein de la Libération, il existe une loi qui s’appelle la Divine Providence (qui va bien plus loin que l’Action de Grâce), qui fait que si vous demeurez le plus souvent possible au sein de cette matrice Christique, avec les marqueurs que vous connaissez, correspondant aussi bien à l’activation de certains Triangles élémentaires de la tête qu’à certaines Portes du corps, vous donne à vivre en conscience un apaisement immédiat de ce qui pouvait apparaître auparavant, en étant encore une personne, comme un conflit, comme une rupture ou comme un désaccord. Plus aucun désaccord ne peut se manifester si le Christ est présent.

Alors, il vous appartient de vérifier mes affirmations, de ne pas les prendre pour argent comptant parce qu’il n’y a que l’expérience à mener par rapport à cela qui vous conduira à observer les résultats, bien plus importants que ceux que vous obtiendriez en luttant, en vous opposant ou en vous confrontant à une situation, à une relation, à un amour ou à même une inimitié. C’est cela qui est sur le devant de votre scène en ce moment, de toutes les façons possibles.

En effet, il existe un moment, au sein du processus de l’Ascension individuelle que vous vivez, où cette Ascension individuelle se joindra au moment collectif. À ce moment-là, bien sûr, il ne sera plus temps de tergiverser. Il ne sera plus temps de laisser s’exprimer les peurs. L’apprentissage que je vous conseille de faire maintenant est indépendant d’une action vibrale mais touche directement la conscience ultime de la Liberté, c’est à dire le Christ. Voir en l’autre comme en vous le Christ permet d’être débarrassé de manière de plus en plus rapide des éléments de votre histoire personnelle, des éléments de blessures encore présents dans ce présent et de transcender tout cela par la Grâce de la Lumière.

Pensez donc, avant chaque relation, avant chaque regard, avant d’affronter une situation qui vous déplaît ou quelque chose qui est envoyé par la Vie elle-même, de mettre le Christ devant, non pas pour résoudre le problème à votre place, non pas pour aller dans le sens que vous voulez, mais bien plus pour établir la relation parfaite, la relation d’Amour, quelles que soient les oppositions liées aux personnes, aux situations ou à quoi que ce soit d’autre se manifestant en votre vie aujourd’hui. C’est par cela, en quelque sorte, que vous vous testez vous-même au niveau de votre Ascension, au niveau de ce que vous avez à vivre et de ce qu’il reste à vivre pour être entièrement Libéré, si ce n’est pas déjà le cas, au sein même de votre vivant en ce monde.

Nous ne vous cachons pas que plus vous serez nombreux à vivre cette Liberté en demeurant vivant au sein de ce monde, plus le mécanisme de transition collective sera facilité pour l’ensemble de l’humanité car à ce moment-là le Christ remplacera les peurs et nul ne pourra dire qu’il ne savait pas.

Ainsi donc vous êtes non plus les Ancreurs et les Semeurs de Lumière, vous n’êtes plus seulement les semences d’Étoiles mais vous êtes les KI-RIS-TI, Fils Ardents du Soleil révélés à eux-mêmes, découvrant une nouvelle façon de marcher et de vivre. Mais cette nouvelle façon de marcher et de vivre est bien sûr parfois incertaine. L’autre, les circonstances, les relations, les situations que vous avez à vivre, ne sont là que pour vous permettre de vous affermir en Christ. Même si cela est douloureux, même si cela semble vous agacer, il n’y a pas d’autre façon de pardonner, il n’y a pas d’autre façon de vivre le Don de la Grâce, le Service à autrui, le Service à soi et le Service au Christ. Ce que je viens de dire est très simple. Il y a simplement à s’en rappeler à chaque souffle, non pas pour le merveilleux de la situation, non pas pour aplanir une difficulté, même si elle existe, mais bien plus pour la faire se dissoudre dans le creuset et le Feu de l’Amour représenté par Christ. À vous de voir, à vous de l’expérimenter et à vous d’en tirer vos propres conclusions.

Si, par rapport à ce court exposé, il existe en vous des questions complémentaires sur la façon de procéder et la façon de le vivre, alors je vous écoute avec plaisir.

S’il n’y a pas de questions, je vous propose de passer d’emblée à cette pratique. C’est très simple : il y a vous, en tant qu’Éternité et en tant que personne, il y a moi, en tant qu’Archange et il y a surtout le Cœur de l’Un. Ainsi donc, en alignement, ici-même, il vous suffit d’appeler le Christ et de réaliser qu’entre chacun de nous il y a le Christ, afin de vérifier par vous-même ce qui se produit. Ainsi pour ma part, mettant le Christ devant en tant qu’Archange, je fusionne avec l’Esprit du Soleil afin de vivre cela avec vous. Cela se vit dans le silence, cela se vit maintenant et je vais commencer et vous commencez aussi de la même façon.

…Silence…

Bien aimés Fils Ardents du Soleil, je rends grâce à ce que vous êtes.

Je suis Anaël Archange et vous dis à bientôt.

 

www.aventureceleste.com

 
 
       
Compteur
de visite

 
 


Nisargadatta Maharaj

Bidi

L'Absolu est la source et le fondement de l'Amour
 
   


Si vous souhaitez soutenir mon travail, vous pouvez me faire un don en cliquant sur le lien ci dessous.
Grâce

     

Eau Elfique
ou
Eau Christique


 
En savoir plus...e
      



LA CONSCIENCE NU EST L'ENSEMBLE DES CONSCIENCES.

C'est lors de cette Résurrection que cette Conscience Nu apparaît.

ELLE EST ÉVIDENCE ET VÉRITÉ

L'important n'est pas la compréhension mais le vécu.

C'EST L'ABANDON TOTAL A LA LUMIÈRE

BIDI